Bye BV2S, vive l’OXYGEN !

Bye BV2S

Bye BV2S, vive l’OXYGEN ! - motoneiges - motoneigistes

Bye BV2S, vive l’OXYGEN ! - motoneiges - motoneigistes

Bye BV2S, vive l’OXYGEN ! - motoneiges - motoneigistes

Nouveau collaborateur à Motoneiges.ca, je veux partager mon expérience en vous offrant des articles et des photos de mon coin de pays, la Gaspésie. Je pratique la motoneige surtout en hors-piste sur les nombreux chemins et sentiers forestiers. 

Aujourd’hui, je vous donne mes premières impressions sur le nouveau casque OXYGEN de BRP. Certains hésitent peut-être à l’acheter dû à son prix, mais après une journée d’essai dans des conditions nuageuses sans aucun vent et une température oscillant autour de -1 à -2 degrés Celsius, je peux vous assurer que c’est vraiment un superbe casque.  

Effet wow et visière pleine grandeur

Après cette journée, je peux dire que j’ai eu l’effet wow ! Sa grande visière qui descend jusqu’au menton nous donne une grande visibilité, mais l’aspect le plus intéressant est l’ouverture de cette visière. On aime recevoir directement le vent sur le visage à basse vitesse. Lorsqu’on rouvre la visière d’un casque traditionnel, le vent s’engouffre dans le casque à la hauteur des yeux et aussitôt que nous accélérons, le froid nous pince et nous gèle les yeux. Même une petite craque devient désagréable à grande vitesse. On se dépêche alors à fermer la visière avec la buée en prime. L’OXYGEN nous permet de créer une petite ou moyenne ouverture et obtenir l’agréable sensation du vent sur notre visage non pas à la hauteur des yeux, mais à la hauteur des joues et du menton. Même avec une ouverture moyenne, sa grande visière conserve son excellente visibilité. 

Exit le BV2S

J’ai été un adepte du casque BV2S jusqu’à aujourd’hui. Même si ce dernier était confortable, le masque anti buée demandait une adaptation pour le porter, son ajustement n’était pas toujours correct, ce qui créait de la buée à l’intérieur et obligeait l’utilisation d’une visière chauffante. De plus, la qualité des pièces laissait à désirer comme le bouton de réglage du masque, la bavette avec son morceau de plastique transparent et la visière pare-solaire tout égratignée. Sans parler du coulis d’haleine liquéfiée qui demeurait dans le masque malgré l’installation du filtre de coton. Je crois que ce casque possède trop de pièces mobiles ce qui le rend vulnérable.

Excellente conception

L’OXYGEN est un casque bien conçu sans pièce mobile à part la visière et le pare-soleil, donc moins de risque de bris. Le système de ventilation contrôlé par deux glissières en dessous de chaque côté du menton et combiné à l’ouverture facile de la visière permet un excellent contrôle de la buée sans aucun masque anti buée. 

Le casque s’enfile facilement et est très confortable. La base du casque est suffisamment grande pour tourner la tête dans toutes les directions sans encombre. Son long collet protecteur porté à l’intérieur ou à l’extérieur protège parfaitement le cou contre le vent. La courroie de retenue s’attache facilement avec le système d’attache rapide à cran.

Surdité assurée !

Hein ? Quoi ? Qu’est-ce que tu as dit ? Mon chum croyait que je devenais sourd. Le casque possède un système de contrôle du bruit. En réalité, ce sont deux coquilles qui ressemblent à des écouteurs. C’est très efficace et cela contrôle vraiment une grande partie du bruit extérieur. Il est possible d’installer un système de communication à l’intérieur des coquilles. Pour ma part, le port prolongé d’un casque d’écoute avec coquille fermée me donne des maux d’oreilles, probablement à cause du manque de ventilation et à la sensibilité de mes oreilles. De plus, lorsqu’on pratique de la randonnée avec des amis et avec des arrêts fréquents on est obligé d’enlever le casque à chaque fois pour bien comprendre la discussion. Heureusement, il est possible de porter le casque sans les coquilles et c’est ce que je vais faire dorénavant.

Bye BV2S, vive l’OXYGEN ! - motoneiges - motoneigistes

Câble et télécommande avec fils

La visière chauffante n’est pas une option. Son câble de connexion est parfait. J’avais des doutes au départ, mais après avoir passé le fils à l’intérieur de mon manteau en ressortant le connecteur magnétique en arrière de mon collet et en attachant le crochet de la télécommande sur l’attache de sécurité au bas du manteau sur lequel on attache le câble d’arrêt d’urgence de la motoneige (kill switch), le système est sans encombrement. Le connecteur magnétique au casque se fait sans aucun problème. Il ne reste qu’à connecter le connecteur mâle (prise RCA) de la télécommande à un connecteur femelle relié à un fil connecté à la sortie de la prise de la motoneige.

Problème de sécurité

Sur plusieurs motoneiges, la prise électrique est délestée lorsque la motoneige est au ralenti. Donc, il n’est pas possible d’ajuster la télécommande à l’arrêt, car elle est électronique. Pour ajuster la télécommande, la motoneige doit rouler et la télécommande est difficilement accessible, car elle est tout juste à côté de l’attache en bas du manteau. C’est vraiment un problème de sécurité et je vois l’aube de certains accrochages à cause de ce problème de conception. Un interrupteur mécanique à trois positions aurait réglé facilement ce problème. J’y vois peut-être un rappel ou de nouvelles télécommandes prochainement. Malgré tout, la grande visière nous permet de nous pencher la tête et de bien voir l’ajustement de la télécommande. Il n’est pas possible de mettre la télécommande à la position off. Il y a 3 positions : 50 %, 75 % ou 100 %.

Visière solaire et feu arrière rouge

La vision solaire fonctionne bien et elle est intégrée à l’intérieur entre la coquille du casque et les coussinets intérieurs. Il y a une belle ligne de feu rouge arrière lorsque le casque est branché et que la motoneige roule.
Pour ceux qui portent des lunettes

Maintenant pour les amateurs de motoneige qui portent des lunettes correctrices ou des lunettes de soleil, le résultat est très encourageant. Aucune buée lorsqu’on circule à une certaine vitesse avec la télécommande branchée, mais à basse vitesse, c’est autre chose. Heureusement, ici encore la possibilité d’ouvrir facilement la visière enlève quasi instantanément la buée. Vraiment super ! 

Cependant, remettre correctement les lunettes après avoir mis son casque peut s’avérer compliqué. Deux espaces dans les coussinets du casque permettent d’insérer les branches des lunettes. Sans les coquilles intérieures du casque, c’est relativement facile. Avec les coquilles, pour ceux qui portent des branches recourbées derrière les oreilles, c’est très difficile au risque de les briser. Ça prend des branches droites. 

En conclusion…

Si vous voulez investir dans un casque de qualité, lancez-vous dès maintenant pour pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Malheureusement, cet effet wow a un prix et BRP savait sûrement qu’il avait un bon produit. Reste à voir comment il va durer dans le temps. Aussitôt qu’il y aura des conditions plus difficiles et de nouvelles expériences avec ce casque, je vais vous les partager.

Motoneiges Ski-Doo