Championnat Camoplast de sno-cross du S.C.M.X

Sainte-Marie de Beauce 2003

Dave Allard entreprend la défense de ses titres
 
Champion des deux catégories de la division professionnelle du Championnat Camoplast de sno-cross, Dave Allard de St-Félicien entreprendra la défense de ses titres, samedi après-midi à l’occasion du lever de rideau de cette discipline sous le gouverne de Linda Fortin et Gérard Asselin de St-Félicien. En plus, Allard sera fort occupé, car déjà il a commencé à remplacer le réputé Blair Morgan qui a été gravement blessé lors du Supercross de Montréal en septembre dernier.
 
Lors de ce Super Snocross SCMX Monts-Valin, Allard retrouvera ses anciens rivaux dont Dave Asselin de La Doré et possiblement l’Amérindien Dany Gunner de Mistissini Lake qui se sont avérés ceux avec lesquels, il a dû batailler ferme lors de chaque confrontation. Champion en Semi-Pro Open et troisième au cumulatif Pro Stock, François Paré de La Doré a été promu dans cette division professionnelle. Il deviendra donc un autre pilote redoutable pour Allard qui aimerait bien conserver ses titres pour une deuxième année consécutive.
 
En 2008, seul Dave Asselin avait été en mesure de parader dans le cercle des vainqueurs afin d’empêcher Allard de tout balayer. Il l’avait fait en quatre occasions en Open dont lors de la première épreuve du calendrier aux Monts-Valin et une seule fois en catégorie Stock. Tout comme l’année précédente où il avait vu, Karl Allard dominer, il avait dû se résigner à une deuxième position. Chose certaine, Karl ne sera pas là pour mêler les cartes, car il a annoncé sa retraite définitive.
 
Pour ce Super Snocross SCMX Monts-Valin, les amateurs de sno-cross du Québec pourraient bien avoir l’occasion d’y applaudir Mathieu Morin de Val D’Or. Membre de l’équipe Warmet Racing dans l’ISOC (International Series of Champions), Morin n’a rien à l’horaire sur le plan américain et il pourrait bien s’y pointer en compagnie de son frère Kevin. La même situation pourrait prévaloir pour Tim Tremblay de Ste-Jeanne-d’Arc qui est l’un des coéquipiers de Morin sur la scène américaine.
 
Également, lors de cette première confrontation, les yeux des connaisseurs seront rivés sur Francis Charrette de St-Gabriel-de-Brandon et Bruno Poirier de Laterrière, deux excellents pilotes qui ont été promus en division Semi-Pro. On voudra, dès samedi, visualiser comment ils pourront tirer leur épingle du jeu contre des vétérans de la trempe de Donavan Asselin de La Doré, Kevin Laplante de Rivière-du-Loup, Karl Lampron de St-Étienne des Grès et autres.
 
Rappelons que ce Super Snocross SCMX Monts-Valin aura lieu sur un nouveau tracé dans le troisième stationnement de ce complexe fort populaire et que les participants pourront profiter d’une piste plus large, d’un paddock intéressant alors que les spectateurs pourront voir toute l’action.
 
Aussi, dans la division Junior, pour les jeunes de 14 à 17 ans, il sera permis d’utiliser des motoneiges Super Stock 600cc, mais elles devront être munies d’un levier d’accélérateur afin de réduire de 50%, l’ouverture du carburateur.
 
Pour cette première confrontation de la saison, on s’attend à plus de 100 inscriptions.
 
À Ironwood
Lors du dernier week-end avait lieu à Ironwood au Michigan, le deuxième programme de l’ISOC que les amateurs auront l’occasion de voir lors du Grand Prix de Valcourt qui se tiendra lors du week-end des 20 au 22 février 2009.
 
Plus chanceux que lors du lever de rideau à Duluth au Minnesota, Dave Allard qui défend les couleurs Boss Racing, a réussi à se qualifier pour les deux finales. En Pro Stock, après une huitième lors de sa qualification, il a réussi une quatrième lors de la consolation et une onzième en finale. En Open, une cinquième lors de sa préliminaire l’a propulsé directement finale où il a obtenu le même résultat.
 
Pour sa part, Mathieu Morin de Val d’Or n’a pas été aussi chanceux et il n’a pu accéder en finale lors de ces deux occasions. Encore une fois, ce n’est nul autre que Tucker Hibbert du Minnesota qui a volé la vedette. Depuis le début, tant en qualification qu’en finale, Hibbert n’a pas connu la défaite.
 
Également sur place, mais en Semi-Pro, Tim Tremblay de Ste-Jeanne d’Arc, le coéquipier de Morin, c’est quatrième qu’il a terminé en Super Stock alors qu’en Open, il a été le septième à rallier la ligne d’arrivée.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route