Coups de cœur Snow Shoot 2017

Coups de cœur Snow Shoot 2017

En ce début d’année 2016, j’ai eu la chance de participer au Snow Shoot 2017 à West Yellowstone et d’essayer pour vous plus de 60 motoneiges. Pour moi, ce fut une première expérience et même si je m’attendais à quelque chose de gros, on ne peut s’imaginer tout l’effort consacré par les quatre fabricants pour la préparation de toutes ces motoneiges. 

Ce qui est bien durant cet événement, c’est de pouvoir les piloter dans un court laps de temps afin de comparer leur comportement.  À la fin de cette difficile semaine de « travail », il y a quatre modèles qui se sont démarqués et j’aimerais vous faire part de mes observations.

Polaris 800 Rush XCR

Polaris 800 Rush XCR  2017
Polaris 800 Rush XCR  2017

Ma surprise dans ce Snow Shoot 2017 ! Après tout, ce ne serait qu’une variante des Rush PRO-S et PRO-X calibrée autrement… J’ai eu la chance d’essayer ces trois machines dans un court intervalle de temps et je peux vous dire que même si à l’arrêt elles sont toutes semblables, une fois en mouvement on voit et ressent la différence de ces trois motoneiges couvrant chacune un segment particulier. Pour vous donner une bonne idée où se situe la  RUSH XCR, je vais vous parler rapidement des Rush PRO-S et PRO-X. 

Commençons par la Rush PRO-S ! Cette motoneige est vraiment une machine de sentier axée sur la performance avec les amortisseurs calibrés pour les conditions de tous les jours. 

La Rush PRO-X n’est pas très compliquée, c’est LA machine de la gamme Polaris pour attaquer les grosses bosses. Cette motoneige est conçue pour le pilote voulant ne pas ralentir la cadence dans les sentiers de fin de journée.

Maintenant la nouvelle 800 Rush XCR ! J’ai demandé au représentant Polaris si la XCR se situait à un niveau supérieur de la PRO-X et la réponse m’a étonné. En fait, la XCR n’est pas une autre motoneige spécifiquement pour les bosses avec un calibrage de suspension encore plus agressif. Cette motoneige offerte au grand public a été plutôt calibrée pour le pilotage de type cross-country.

Sur papier, cette version a entre autres des amortisseurs Walkers Evans® calibrés pour le terrain accidenté à haute vitesse. La suspension est renforcée et le système de freinage est amélioré. En sentier, je comprends rapidement que ces améliorations ne se limitent pas seulement à cela. Cette version offre une stabilité accrue en courbe, peut absorber de bonnes bosses, mais reste aussi à l’aise en sentier. Le moteur ainsi que la calibration des poulies qui a été faite pour les tests étaient un vrai régal. La puissance est disponible sur toute la plage et la réponse a fait sourire les plus sérieux. 

Texte collaboratif : Comment portes-tu ton casque?

Ce qui m’a frappé aussi sur la Rush XCR, c’est la puissance et la facilité à moduler le système de frein. Il m’arrivait même de freiner trop tôt tellement ce système est efficace. Il y a même un autre facteur qui s’ajoute au feedback de ce système de frein. En fait, ce système nous parle… Il y a probablement des utilisateurs que n’aiment ou n’aimeront pas, mais on peut entendre travailler le disque lors du freinage. Il émet un « sillement » quand le levier est pressé et ceci ajoute au feeling lors de freinage intensif. Seulement par le son, il est possible de voir comment la puissance est appliquée et de savoir quand la chenille cesse de tourner. En plus, ce système est assez efficace pour pouvoir freiner facilement avec seulement un doigt.

Cette version m’a fait sourire tout au long des essais. Je me suis surpris à plusieurs reprises à chercher les bosses ou endroits accidentés pour la tester.

?Polaris 800 Rush XCR 2017
Polaris 800 Rush XCR 2017

Ski-Doo MXZ X 850 E-TEC


Ski-Doo MXZ X 850 E-TEC 2017

Il y a tellement de nouveautés sur cette motoneige qu’il est difficile de savoir par où commencer ! Une fois assis, on remarque immédiatement que la position de conduite est toute nouvelle. Il est dorénavant plus facile de se mouvoir de gauche à droite avec le siège plus étroit. Les panneaux latéraux aussi sont moulés de telle façon qu’ils permettent plus de mouvement.

Siège châssis 2017 nouvelle génération
Siège châssis 2017 nouvelle génération:                                      Châssis 2016               

Maintenant, le nouveau système d’ajustement multiple du guidon ! Ce système est vraiment génial. Il se travaille rapidement et sans outil. Il permet d’ajuster la hauteur et la position du guidon avant / arrière selon le type de conduite et la grandeur du pilote. Simplement WOW !

La civilité en sentier a toujours sa place!

?Guidon ajustable à positions multiples
Guidon ajustable à positions multiples

?Guidon ajustable à positions multiples
Guidon ajustable à positions multiples

Une autre nouveauté se retrouve au niveau des étriers. Ils sont maintenant de type ouvert. Encore une fois pour permettre plus de mouvement. (Pour ceux qui aimeraient mieux l’ancienne configuration, il y a des plaques latérales ergonomiques disponibles en option pour fermer le tout.) La position des étriers est maintenant plus haute qu’auparavant. En étant plus hauts, il est possible de se pencher encore plus bas du côté intérieur de la courbe en se déhanchant et en les utilisant comme levier. Dans le catalogue d’accessoires, on retrouve également un kit ajustable et fixe permettant d’avoir les étriers à la hauteur désirée.

?Étrier de type ouvert
Étrier de type ouvert

?Étrier de type ouvert
Étrier de type ouvert

Il y a bien entendu le nouveau moteur 850 et la nouvelle poulie que je ne peux pas passer sous silence. Il n’y avait aucune hésitation de l’injection sur le modèle essayé. J’ai bien hâte d’essayer ce nouveau moteur calibré au niveau de la mer pour voir les performances réelles !!! À suivre…

Maintenant, pour le comportement général de ce nouveau châssis, je peux vous dire que cette plateforme est TRÈS prévisible à conduire. Pas de surprise en virage, freinage ou accélération. Elle obéit aux commandes sans broncher. Je pouvais la lancer en virage sans avoir peur de me faire surprendre… Elle est très intuitive.

Une des versions essayées était le modèle avec la chenille Ice Ripper 129 po/326,9 cm, skis TS et ajustement rapide de la suspension arrière. Je conseille fortement cette chenille pour le côté sécuritaire et pour l’extra traction du modèle à chenille courte de129 po/326,9 cm. Lors de notre essai, les conditions changeaient rapidement. Les skis TS ajustables nous permettaient de modifier la profondeur de la lisse selon la dureté des sentiers. J’ai remarqué un léger louvoiement à certaines occasions, mais rien qu’un peu de réglage n’aurait pu corriger. Les ajustements rapides à l’arrière sont toujours aussi faciles à travailler. Les amortisseurs avant sont ajustables seulement qu’en précontrainte du ressort. Il n’y a plus d’ajustement de rebond, mais la course a gagné 1 pouce/2,5 cm. Malgré le manque d’ajustement, la suspension travaillait très bien dans les conditions présentes. Les représentants sur place m’ont mentionné que la suspension avait le même type de valves que les anciens amortisseurs des modèles X de l’ancienne plateforme XS.

Comment provoquer la fermeture d’un sentier de motoneige en une étape

Ajustement arrière rapide
Ajustement arrière rapide

?Skis TS à ajustement rapide
Skis TS à ajustement rapide

Finalement pour conclure sur ce modèle, je dois vous raconter une petite anecdote sur la MXZ X 850 E-TEC. À la fin d’une des journées où j’étais totalement mort de fatigue, je me suis empressé de sauter sur la MXZ X pour le retour en me disant qu’avec elle, je n’aurais pas à travailler autant pour suivre la cadence des autres… Ce qui pour moi en dit long sur le nouveau châssis…


Ski-Doo MXZ X 850 E-TEC 2017

Yamaha Sidewinder L-TX LE 

Arctic Cat ZR 9000 Thundercat

?Yamaha Sidewinder L-TX LE 2017
Yamaha Sidewinder L-TX LE 2017

Mes deux derniers coups de cœur sont pour la Yamaha Sidewinder L-TX LE et la Arctic Cat ZR 9000 Thundercat. Ces deux motoneiges partagent la même plateforme et le même moteur. Et quand on parle moteur dans ces deux cas, on parle plutôt de missile balistique… Ce moteur pousse si fort qu’il faut pratiquement revoir notre façon de conduire. Il faut prévoir un temps de réaction au freinage supplémentaire puisqu’avec un de ces monstres à turbo, il est facile d’arriver en entrée de courbe avec une vitesse de pointe beaucoup plus élevée. Une chance que le système de frein est très efficace aussi.

Sinon, côté stabilité, c’est comme sur des rails. Sans être lourde, on s’aperçoit rapidement que ce n’est pas un 2 cylindres à 2 temps, mais bel et bien le 3 cylindres à 4 temps turbo qui se trouve à l’intérieur.  Pour ce type de motoneige, c’est un peu un avantage, on sent que la motoneige est bien à sa place et que rien ne la déstabilisera. À la rapidité à laquelle ces machines peuvent atteindre les limites de vitesse en sentier, cette stabilité est bienvenue. Il ne se passe rien d’inconfortable à plus haute vitesse et on sent que les ingénieurs ont calibré les suspensions pour les sentiers rapides. 

Ce nouveau moteur place ces deux manufacturiers dans une classe à part. Elles feront fureur parmi les amateurs d’accélérations et de vitesse de pointe qui recherchent une dose d’adrénaline pure.

?Arctic Cat ZR 9000 Thundercat 2017
Arctic Cat ZR 9000 Thundercat 2017