Essai à court terme de la Polaris Switchback Assault 144 2017

Essai à court terme de la Polaris Switchback Assault 144 2017

En début de saison 2016-17, j’ai eu l’occasion et le privilège de réaliser un essai à court terme, en collaboration avec le concessionnaire RM Motosport de Victoriaville, de la Polaris Swithcback Assault 144 dans sa toute nouvelle configuration sur plateforme AXYS.  Propulsée par son puissant moteur 2 cylindres 800 H.O. à injection directe et sa chenille Camoplast de série 4 profilée de 2 pouces/5,08 cm, l’Assault a su me procurer de l’adrénaline à l’état pur et des sensations on ne peut plus excitantes pour les amateurs de conduite sportive comme moi! Des changements étaient attendus depuis quelques années déjà des adeptes de l’industrie de la motoneige pour ce modèle Switchback et ce concept hybride nouvellement redessiné, racé et musclé, répond très bien aux attentes pour 2017. Elle ne passe pas inaperçue de par son look très réussi et ses qualités de fabrication plus que satisfaisantes. Polyvalente, facilement maniable et performante peu importe les conditions rencontrées, la nouvelle mouture de l’Assault saura certainement satisfaire ses acquéreurs pour la nouvelle saison.

Pour débuter les essais, lors de ma première journée, j’ai roulé la nouvelle Polaris sur des sentiers durcis et glacés puis par la suite, j’ai eu le privilège de me rendre sur les monts Valin dans la magnifique région du Saguenay au Québec où on y rencontre à coup sûr des conditions de neige abondante et ce, autant pour la conduite en sentier balisé qu’en hors-piste. J’ai terminé mes essais dans les sentiers locaux et fédérés du Centre-du-Québec où là j’ai eu toutes les conditions au menu, du sentier fraîchement damé sur neige molle ou durcie jusqu’aux sentiers bosselés de fin de journée où bon nombre de motoneigistes ont déjà laissé leurs traces. Avec la Switchback Assault 2017, vous choisissez le terrain voulu et vous ne serez jamais mal pris. Polyvalence, aisance de conduite, performance, tels sont les mots qui surgissent de ma pensée si je veux résumer en une seule phrase mes impressions de ce nouveau modèle tout à fait réussi.

Comme j’ai pu rouler bon nombre de kilomètres avec ce nouveau modèle de la plateforme AXYS, je suis donc en mesure de vous livrer mes impressions un peu plus approfondies puisque j’ai eu suffisamment de temps pour apprécier et étudier les principales caractéristiques de cette impressionnante motoneige à double vocation. 

La première randonnée de Jim sur la nouvelle Polaris Matryx Khaos de 2022

Tout d’abord, la conception réinventée de l’Assault 144 dans la plateforme AXYS combinée à la nouvelle suspension IGX 144 et son rail incliné à l’arrière font de cette motoneige une machine capable de rivaliser avec les plus grandes de chaque catégorie. La légèreté, la grande maniabilité de la machine et la conception gagnante de la nouvelle suspension IGX 144 forment un ensemble qui permet de grimper aisément sur la neige. Je vous avoue qu’au début de mes essais en neige profonde, j’étais un peu hésitant pour me lancer dans la grosse poudreuse, mais quand j’ai réalisé ce que cette bête de performance était capable de surmonter, mes craintes se sont vite estompées et j’ai pu apprécier davantage le plaisir d’affronter de telles conditions. Il est surprenant de constater à quel point la chenille Camoplast Series 4 à talons de 2 pouces/5,08 cm est capable de très bien se tirer d’affaire.

Les nouveaux marchepieds PowderTrac également, conçus de 56 % d’ouverture, dégagent la neige au maximum et sont très agrippants sur les côtés, ce qui nous permet de toujours garder une emprise sécuritaire des pieds sur la machine. Une seule chose à mon avis aurait pu être ajoutée dans les équipements standards, une courroie de guidon pour aider à manœuvrer dans certaines situations plus corsées en neige profonde, mais sinon, le reste de la configuration de cette motoneige hybride est parfait. Et si jamais vous vous enlisez et que vous avez besoin de vous sortir de votre fâcheuse position par d’autres moyens que par vous-même, le sac de tunnel fixé au châssis arrière est très pratique, discret et très bien conçu. Sa pelle intégrée et ses compartiments ajustables sous le couvercle nous permettent de loger des effets personnels comme une bouteille d’eau entre autres pour étancher sa soif après quelques efforts soutenus!

En sentier, j’ai été encore très agréablement surpris.  Puissance, maniabilité, légèreté font de cette motoneige une machine très grisante à conduire. Et si vous êtes de ces conducteurs aimant l’adrénaline au plus haut point, vous serez bien servis!  Cependant, si vous préférez une conduite un peu plus légère, elle s’adapte à toutes les conditions car son moteur Liberty 795 cm3 Cleanfire H.O. liquide délivre de la puissance tant que vous en demandez, mais il peut aussi rester tranquille si vous le désirez et vous apprécierez sa douceur de roulement. Souvent, dans ce type de cylindrées à deux temps, nous ressentons les vibrations des gros chevaux dans le guidon; mais dans le cas du Liberty 800 de récente conception, c’est un moteur deux cylindres vraiment doux autant en sensations que pour les oreilles. L’embrayage et la chenille 144 pouces/365,8 cm sur rail incliné travaillent de concert et répondent bien avec le puissant moteur. Durant mes essais, j’ai eu l’occasion de conduire l’Assault en sentier où il était tombé durant la nuit une quinzaine de centimètres de nouvelle neige et ce que j’ai trouvé vraiment agréable de la chenille à profil de 2 pouces/5,08 cm, c’est qu’on ne manque jamais de traction et ça avance à chaque coup d’accélérateur que l’on donne.

La plateforme AXYS permet une position basse et reculée du moteur sous le capot pour une bonne centralisation des masses. Le guidon en aluminium PRO-TAPER de bon diamètre pour les poignées et le siège de bonne hauteur et de bonne conception pour aisément glisser d’un côté à l’autre combinés à la légèreté de la machine sont quant à moi les aspects importants de cette motoneige qui font qu’elle est facilement maniable en sentier et agréable à conduire. Un peu de louvoiement a été remarqué cependant avec les skis PRO-STEER pour les plus chatouilleux de cet aspect, mais ce fait non rare pour plusieurs machines de sentier, tous fabricants confondus, peut très bien se corriger par l’ajout de correcteurs si désiré. Même si la motoneige est munie d’une chenille 144 pouces/365,8 cm, la combinaison du rail de suspension incliné à l’arrière lui confère une empreinte raccourcie en sentier et on ne ressent donc pas la longueur du pont même en virages serrés. Et comme nous avons dans ce cas-ci une chenille à gros crampons, il est primordial d’avoir des grattoirs amovibles de chaque côté du rail de suspension pour rencontrer les conditions de neige durcie et glacée et ceux installés sur cette machine faisaient très bien le travail. 

Essai du Système de siège 1+1 Linq

Au niveau de la suspension et de ses amortisseurs, la Polaris Assault Switchback est très bien conçue autant à l’avant qu’à l’arrière avec ses amortisseurs Walker Evans à réservoirs externes facilement ajustables par la valve intégrée sur chacun d’eux. Bien que l’avant de la suspension m’ait grandement satisfait dans toute sa fonctionnalité, j’aurais pris un peu plus de souplesse pour l’arrière par contre. La première portion de la plage de débattement de 16 pouces/40,6 cm de la suspension arrière réagit bien et livre bien la marchandise quant à moi, mais devient un peu trop ferme à mon goût dans sa fin de course et procure occasionnellement un effet de rebond en terrain accidenté malgré les ajustements effectués. Ceci dit, puisque rien n’est complètement parfait de toute façon, cette superbe machine saura vous procurer d’agréables sensations dans son ensemble, car elle offre selon moi, un excellent rapport rendement/polyvalence.

Le poste de pilotage est très bien conçu et offre de l’agrément de conduite. Le tableau numérique nous donne une quantité impressionnante d’informations pratiques et elles sont faciles à lire même en roulant. La clef de démarrage, les boutons de marche arrière et d’intensité de chaleur du pouce et des poignées ainsi que celui des phares de croisement sont positionnés correctement et s’actionnent aisément.

J’ai apprécié aussi l’ensemble des détails de fabrication de cette motoneige. En exemple, le phare lumineux à DEL à faisceau élargi procure une excellente vision nocturne et le compartiment de rangement intégré sous le siège est bien conçu, discret et pratique également. Le dégagement des composantes sous le capot et le démantèlement pratique de ses panneaux rendent l’entretien et l’inspection faciles et sans trop de casse-têtes. Le freinage est très efficace de par sa conception de qualité et l’action de la poignée des freins se fait aisément par un seul doigt si l’on désire et ce, même pour les conducteurs ou conductrices à plus petites mains!

Essai de la Renegade X-RS 900 ACE R Turbo 2022

Voilà ce qui conclut mon essai à court terme de la Polaris Switchback Assault 2017.  En terminant, j’aimerais remercier particulièrement M. René Montreuil, propriétaire de la concession RM Motosport de Victoriaville, qui a bien voulu me prêter cette motoneige dans le but d’en faire l’essai pour Motoneiges.ca et d’en livrer mes impressions. Merci pour la confiance et merci pour l’entière collaboration.

 

 

 

Auberge du Draveur - Motoneige