Essai de l’ensemble Wheeltracker : Tout un investissement !

Essai de l'ensemble Wheeltracker : Tout un investissement !

Chers amis motoneigistes. C'est avec plaisir que je vous fais part de mes commentaires sur les raisons qui motivent l'acquisition des WHEELTRACKER, l'investissement qu'elles représentent et mon expérience durant l'essai à long terme auquel je les ai soumises.

Pourquoi des roues sur les skis

L'acquisition de roues pour circuler avec votre motoneige sur les surfaces d'asphalte, de béton est un atout pour protéger vos lisses de skis. Elles ajoutent également un aspect de sécurité lors des manœuvres aux postes d'essence ou dans les stationnements des restaurants. Pensez aux arrêts obligatoires alors que les deux skis se retrouvent sur l'asphalte et la chenille est sur une surface glacée. Un simple abaissement des roues sans même descendre de votre motoneige et c'est réglé. 

Investissement à long terme

L'achat d'un tel équipement nécessite un déboursé non négligeable et c'est pourquoi je me fais un devoir de vous témoigner mon expérience après 4 saisons et plus de 25 000 km en motoneige. Il ne faut pas oublier que ce déboursé pourra être amorti sur plusieurs années et qu'elles peuvent être transférées d'une motoneige à une autre même s'il s'agit d'une motoneige d'un autre manufacturier.


Le système Wheeltracker s'installe sur tous les modèles de motoneige

Mon expérience depuis 2011

Le fabricant SCM-GL m'a demandé de soumettre les « WHEELTRACKER » à un essai à long terme pour mesurer la durabilité de leur système de roues à fonctionnement hydraulique. Durant ces années où j'ai parcouru plus de 25 000 km, j'ai eu l'occasion de les utiliser à des températures de (-35 °C) sans jamais rencontrer de défaillance. Si vous aviez des doutes sur leur fonctionnement aux froids extrêmes, vous pouvez écarter vos appréhensions, car même si le système hydraulique est un peu plus lent à positionner les roues (2 secondes de plus), le système est fiable. Les petites ailes ajoutées par le manufacturier protègent bien la motoneige des éclaboussures d'eau et de boue projetées par les roues lorsqu'elles sont abaissées. L'entretien annuel nécessite une lubrification des pivots des roues avec une graisse résistante à l'eau, au calcium et sable. Cela améliore l'articulation des pièces mobiles surtout par grand froid. La résistance et l'absence de bris des composantes démontrent que le manufacturier n'a pas lésiné sur la qualité des matériaux. 

Mes vêtements CKX pour l’hiver 2022

Conclusion

Les « WHEELTRACKER » ont dépassé toutes mes attentes et c'est pourquoi je vous les recommande. Croyez-moi, c'est vraiment un investissement.   

Bonne randonnée et au plaisir de vous rencontrer dans les sentiers!

Les Motoneiges Géro