Essai du casque Ski-Doo Oxygen et le port de lunettes

Essai du casque Ski-Doo Oxygen et le port de lunettes

Essai du casque Ski-Doo Oxygen et le port de lunettes - motoneiges - motoneigistes

Au printemps 2018, le fabricant annonçait l’arrivée du casque Oxygen qui, par ses caractéristiques, révolutionnait le monde de la motoneige un peu comme l’avait fait le BV2S à l’époque.

L’engouement vis-à-vis ce casque a été tel qu’ils sont devenus pratiquement impossibles à trouver au début de la saison dernière. En effet, le produit était en rupture de stock.

Il y a certaines personnes qui ont des problèmes dès le début de leur saison l’an dernier. Il semblerait que la cause du problème était l’emballage trop serré qui déformait des parties du casque. Naturellement, Ski-Doo a envoyé les pièces de rechange aux gens concernés.

Pour ma part, je n’ai pas vécu ces inconvénients. 

Caractéristiques du casque

Mon collègue, Clément Boutin, a écrit un excellent article décrivant toutes les caractéristiques de ce casque. Je vais donc vous référer à cet article (Lire…) et me concentrer sur mon essai du Oxygen.

Mes observations

Tout d’abord, dès qu’on porte ce casque, on est impressionné par la largeur et la hauteur de notre champ de vision. En effet, la visière est large ce qui nous permet d’utiliser notre vision périphérique au lieu de toujours avoir à tourner la tête pour voir ce qui se passe sur les côtés. La visière descend aussi très bas, ce qui nous permet de voir les cadrans de notre motoneige sans baisser la tête.

La seconde chose que j’ai immédiatement remarquée est l’insonorisation qu’offre ce casque lorsque les coussinets sont en place. L’expression « se retrouver dans sa bulle » prend vraiment tout son sens puisque la très grande majorité des sons sont inaudibles et que les autres sont fortement atténués. Ceci me pose souvent quelques problèmes lorsqu’on jase avec nos compagnons lors de nos arrêts. J’ai même pris l’habitude de retirer mon casque pour les pauses de plus de deux minutes.

Le casque est très confortable et étonnamment chaud. En effet, dans plusieurs circonstances, je le porte sans cagoule ou balaclava. De plus, il n’y a pas de déflecteurs d’air ou d’autres composantes qui viennent s’appuyer contre notre visage. Ceci nous procure un certain sentiment de liberté supplémentaire.

Ski-Doo Renegade X-RS 850 E-TEC 2021 – Bilan final essai long terme

Comme le casque dispose d’une visière chauffante, cette dernière demeure toujours exempte de buée ou de givre lorsqu’on roule. Après un arrêt, il peut arriver qu’il s’en forme un peu, mais en un rien de temps, tout est disparu.

Essai du casque Ski-Doo Oxygen et le port de lunettes - motoneiges - motoneigistes

Visière solaire

Ceux qui ont roulé un minimum avec des casques munis de visière solaire ont tous vécu cette situation… On roule depuis un bon bout par grand froid et soudainement, on tourne et on a le soleil en pleine face. On baisse la visière solaire et elle est pleine de givre. En plus d’être exaspérant, ceci pourrait être dangereux.

Sur le casque Ski-Doo Oxygen, il n’y a pas de soucis à se faire puisque le rangement de la visière solaire lorsque celle-ci est relevée est chauffé… Oui oui, chauffé ! Elle reste donc exempte de givre et elle est prête à être déployée au besoin.

Ce petit garage pour la visière solaire, comme certains l’appellent, étant chauffé, l’intérieur du casque l’est aussi. Il ne s’agit pas d’une grosse source de chaleur, mais c’est intéressant de constater la différence que ceci peut apporter au confort du casque. C’est ce qui explique aussi que je peux le porter sans balaclava la plupart du temps.

Étanche

Plus haut, je faisais allusion à l’insonorisation, mais le casque est aussi très étanche aux infiltrations d’air lorsque la visière est complètement fermée. On ne sent et n’entend aucune infiltration d’air. En fait, il s’agit probablement du casque le plus étanche à l’air que j’ai eu le plaisir d’essayer. Il est tellement étanche qu’au printemps, j’ouvre un peu la visière pour laisser entrer de l’air plus frais.

Parfait pour ceux qui portent des lunettes de prescription… enfin presque

L’an dernier, avec le casque Oxygen j’ai pu porter mes lunettes de prescription toute la saison.

Je dois dire que c’est le seul casque sur le marché et que j’ai eu l’occasion d’essayer qui m’a permis de porter mes lunettes efficacement toute la saison. J’ai dû développer quelques petits trucs pour y arriver.

Combinaison une-pièce Yukon de CKX

En effet, il y a certains principes de physique qu’on ne peut pas contourner. Je m’explique… Lorsque la visière du casque est ouverte, les verres de vos lunettes sont exposés au froid. Ainsi, s’il fait -25 C, et que vous jasez avec vos amis quelques minutes avant de repartir, la température des verres avoisinera celle de l’air extérieur. Lorsque vous fermez la visière, l’humidité de votre corps (tête) ainsi que de votre haleine gèlera ou passera à l’état liquide au contact de vos lunettes créant de la buée ou du givre. C’est le même principe qui s’applique lorsque nos lunettes s’embuent lorsqu’on entre dans un bâtiment chauffé l’hiver. 

Pour ma part, lorsque je repartais en motoneige après un arrêt, je laissais la visière entre-ouverte et je la refermais peu à peu en roulant. Ceci évitait, ou du moins minimisait le givre sur mes lunettes.

Je ne pouvais pas « cliquer » la visière en position fermée, car par temps froid, un peu de buée finissait par se former. Je pouvais en revanche bien accoter la visière, ce qui ne causait pas d’infiltration d’air perceptible. 

Si vous me posez la question : est-ce que c’est parfait ? Je vous dirais non, mais j’ajouterais que c’est très bon. Pour ma part, je peux affirmer que c’est, selon moi, de loin le meilleur casque pour ceux qui portent des lunettes parmi tous ceux que j’ai essayés jusqu’à présent.

Son seul défaut, selon moi, est qu’il doit toujours être branché lorsqu’on l’utilise.

Essai du casque Ski-Doo Oxygen et le port de lunettes - motoneiges - motoneigistes

En conclusion

Si vous êtes un motoneigiste qui est à la recherche d’un excellent casque au point de vue de ses caractéristiques et de ses performances je vous invite à sérieusement considérer le casque Oxygen de Ski-Doo. 

Pour ceux qui portent des lunettes de prescription, je vous laisse juger par vous-même à la suite de mes constatations. Pour ma part, vous aurez de la difficulté à me le retirer, car c’est définitivement le casque que je préfère lorsque je porte mes lunettes !

Essai des bottes Raid Laced de 509

Merci à Ski-Doo d’avoir rendu possible cet essai.