Essai du CKX Beyond 3 en 1

Essai du CKX Beyond 3 en 1

Comptant parmi les éléments de protection hivernal à prioriser, les vêtements et sous-vêtements font partie des items importants.

Pour 2020, CKX ont bien voulu que je fasse l’évaluation de leur nouvelle collection Beyond 3 en 1. La firme Drummondvilloise a conçu des vêtements les plus légers et chauds que possible afin de répondre à une clientèle de plus en plus exigeante. Les manteaux et salopettes Beyond 3 en 1 en sont l’exemple que plusieurs attendaient. Les températures rencontrées pour mes essais étaient de 3 °C avec pluie et brume ainsi que des températures glaciales – 25 °C.

Essai du CKX Beyond 3 en 1 - motoneiges - motoneigistes
Essai du CKX Beyond 3 en 1 - motoneiges - motoneigistes

L’ensemble Beyond 3 en 1 comprend une toute nouvelle sous-couche du haut du corps amovible qui d’emblée fait la job. En effet, cette doublure est faite en tissu laminé qui bloque littéralement le vent. Combiné au manteau extérieur, vous pourrez affronter les pires conditions climatiques. De plus, cette sous-couche est stylisée, donc elle peut être utilisée à sauce unique en soirée pour l’après-motoneige. CKX ont pensé à ceux désirant agencer l’ensemble à leur bolide en sortant trois couleurs soit le noir, le bleu ainsi que le rouge. Je dois confier qu’ils sont de loin dans mes coups de cœur pour 2020. Pour les journées plus douces, le manteau comprend 2 évents d’air situés en dessous des bras. Durant mes essais, je n’ai pas ressenti aucun air frais pénétrer au collet du cou ou encore traverser le tissu P8-TEX 100 % Polyester utilisé par CKX. La coquille externe est aussi munie d’un capuchon qui est grandement apprécié lors des pauses plus longues.

Essai du CKX Beyond 3 en 1 - motoneiges - motoneigistes

La salopette est haute et assure une protection optimale contre le vent pouvant s’infiltrer entre le pantalon et le manteau. Les tissus utilisés par CKX protègent aussi le bas du corps du vent contournant la cabine de la motoneige frappant cette région plutôt sensible. Le « hic » est peut-être que les longueurs des jambes sont un peu longues en rapport au standard de la compétition.

Il ne faut pas oublier que le motoneigiste d’expérience connait les trucs et astuces afin de se protéger adéquatement du froid ainsi que du vent. C’est pourquoi il est recommandé d’investir dans des sous-couches de base de qualité ainsi que 2 ou 3 items qui vous feront apprécier vos balades.

Essai du CKX Beyond 3 en 1 - motoneiges - motoneigistes
Essai du CKX Beyond 3 en 1 - motoneiges - motoneigistes

Voici mes recommandations ! Premièrement, j’utilise 2 types de sous-couches ; une du genre stretch pour le temps froid, ainsi qu’un autre type du genre polar pour temps plus clément. Deuxièmement, puisque ma motoneige est munie d’un pare-brise mi-hauteur, j’ai recours par temps froid, un cache cou avec une membrane isolante au niveau du torse. Troisièmement, j’apporte toujours une deuxième paire de bas de laine de mérinos que je remplace aussitôt que je repars d’un relais.

L’idée est de toujours rester au sec malgré les efforts de conduites ainsi que les différentes conditions extérieures rencontrées. CKX ont compris ce principe et offrent dorénavant une panoplie de produit de qualité supérieure pouvant vous éviter bien des tracas. 

Pour plus d'informations, visitez le site de CKX.

Les Motoneiges Géro