Essai Lunette électrique CKX 210 °

Essai Lunette électrique CKX 210 °

Cette année, j’ai la chance de mettre à l’épreuve l’ensemble de lunettes CKX 210 ° avec ventilation contrôlée.

Je suis un adepte de sentier, mais parfois j’aime bien sortir des sentiers battus. Pour m’amuser en « backcountry », l’an dernier j’ai fait l’essai du casque Titan Air flow (lire…), un casque idéal pour le hors sentier et les températures plus chaudes. Comment rendre ce casque encore plus polyvalent ? Avec la lunette électrique, je peux vous dire qu’il devient un casque double usage que ce soit en sentier, hors sentier et peu importe la température. 

L’installation de la lunette est très simple, vous n’avez qu’à enlever votre lunette d’origine et installer la lunette électrique. Il ne reste qu’à coller l’attache du fil sur le côté et vous êtes prêt à partir. J’ai dû ajuster la courroie de la lunette afin qu’elle soit plus serrée sur le casque pour éviter que l’air ne pénètre. Aucun autre ajustement n’a été nécessaire.

Lors de ma première sortie avec les lunettes électriques, il faisait -26 au thermomètre, avec de forts vents. Je me suis dit que c’était le bon moment pour tester son efficacité. Je suis parti pour une randonnée en sentier. En sortant de la maison, la lunette a embué rapidement, mais après quelques secondes connectées tout est revenue claire. Je peux vous dire qu’après 350 km en sentier, dans un froid sibérien, la lunette CKX 210 ° électrique a vraiment fait la « job ». Aucune buée dans la vitre ni d’engelures au visage. Il faut dire que j’avais configuré le casque Titan Air Flow en mode sentier en fermant l’ensemble des trappes d’aération, afin de maximiser mes chances. La lunette est équipée de trappes de ventilation, j’ai essayé les trappes ouvertes et fermées, il y a une grande différence.

Le lendemain, ayant accès à des machines hors-piste, j’ai pu essayer les lunettes dans d’autres conditions. Le froid était encore présent, j’ai donc décidé de laisser les trappes d’aération fermées, ce qui n’est normalement pas recommandé lors d’activité intense. Même avec la chaleur du corps élevée lors d’efforts physiques, la lunette électrique CKX restait toujours claire. Dès que je débranchais la lunette, elle devenait rapidement embuée. Le fil peut être parfois encombrant lors de manœuvres extrêmes, mais en utilisant une batterie portative le tout serait idéal. 

Un point à améliorer est que lorsque la température est plus chaude, on ressent vraiment la chaleur de la lunette électrique comme plusieurs visières. Il serait intéressant de pouvoir baisser l’intensité de la lunette afin d’être plus confortable.

C’est un produit que je recommande surtout combiné avec un casque Titan Air Flow. J’aimerais remercier CKX ainsi que Motoneiges.ca pour l’essai de cet accessoire, un indispensable pour les adeptes de conduite en sentier et hors sentier.

Les Motoneiges Géro