Essais 2008 : Installation d’une suspension ZX-2

Liste des hôteliers

Bonjour,
             
Bien que plusieurs  accessoires de modifications mécaniques ou esthétiques nous soient  offerts depuis plusieurs années, je n’ai jamais vu autant d’intérêt ou de commentaires que ceux à propos de la suspension ZX 2. Parmi les questions qui reviennent le plus souvent on note : Est ce que cette suspension est complètement composée de composite? Que veut dire couplée? Qu’est ce que des amortisseurs à double pistons?

Afin de pouvoir répondre aux questions soulevées par ce nouveau produit, j’ai accepté l’offre qui m’a été faite afin d’en faire l’essai en collaboration  avec AD Boivin et le Magazine Web Motoneiges.ca. Ce premier article portera donc sur l’achat et l’installation d’une ZX 2 sur un MXZ  rev 2006. 
   
L’aventure débute donc par la rencontre de M. Denis Boivin à l’usine d’AD Boivin à Lévis. M. Boivin est l’un des fiers concepteurs de cette suspension. C’est avec précision et souci du détail qu’il a passé plus d’une heure avec nous afin de nous expliquer son principe de fonctionnement. Des bras de couplage aux amortisseurs de types (dual position sensor ) qu’ils ont  mis au point eux-mêmes. Produit qui selon Denis fera toute la différence entre la ZX  2 et les autres suspensions offertes sur le marché.


 
J’ai donc débuté le montage par l’assemblage de la suspension qui est livrée presque prête à l’exception  des deux amortisseurs et des roues latérales. Ceci est provoqué par des contraintes de transports afin de les protéger des accidents de manutention. Il ne reste plus qu’à couper les glissières et la ZX 2 est prête à être fixée au tunnel sur les nouvelles plaques  d’attaches.

Une fois celle-ci assemblée, j’ai effectué une pesée afin de comparer son  poids à celui de la suspension SC4 de l’Adrénaline 2006. La ZX 2 pesait entre neuf et dix livres de moins. La pose des plaques de fixation s’avère la partie la plus longue et la plus compliquée. Assurez-vous de bien prendre vos mesures et de bien identifier votre type de barbotins car celui-ci détermine les points de repère et ceux de fixations. Je vous conseille donc de vous revérifier avant de percer et de les riveter à votre tunnel. Comme les plaques peuvent différer d’un modèle à l’autre, il se peut que vous ayez à percer des rivets nuisibles ou faire une entaille afin que celle-ci soit bien en place. Ensuite vous n’avez qu’à riveter solidement au tunnel. Poser ensuite la ZX 2 à l’intérieur du tunnel et fixer la dans ces nouveaux trous d’attaches identifiés sur les plaques. Ajuster la tension et aligner la chenille et vous êtes fin prêt à faire un premier essai.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023

Le manuel d’installation peut paraître un peu long mais comme celui-ci est conçu pour plusieurs modèles de motoneige il contient beaucoup d’information. De plus, des ensembles de rallonge existent pour des motoneiges à longue chenille. Le temps d’installation total peut varier, nous avons pris plus de trois heures afin d’être sûr de percer aux bons endroits car c’était la première suspension de ce type que nous installions. Refaire cette opération demanderait beaucoup moins de temps. Une riveteuse pneumatique s’avère un outil pratique ainsi qu’une perceuse de qualité afin d’installer les plaques. Le reste ne requiert pas plus d’outils qu’une suspension d’origine. 

Pour conclure cette installation, je vous invite à visiter le site Internet de AD Boivin  et à lire mon prochain article qui parlera de l’ajustement préliminaire  et de mes premiers essais en sentier.

Bonne randonnée !

 

Auberge du Draveur - Motoneige