Essais 2009 : Ski-Doo GTX 1200 4-TEC

Liste des hôteliers

Lors du dévoilement aux médias des modèles Ski-Doo 2009 qui s’est tenu à Huntsville en Ontario à la fin du mois de janvier nous avons eu l’occasion de faire l’essai de la toute nouvelle GTX 1200 4-TEC. Cette nouvelle version de la GTX est propulsée par le puissant moteur 3 cylindres 4 temps de Rotax (Lire l’article…).

Afin de pouvoir faire profiter les futurs propriétaires de la GTX des bienfaits du châssis du REV-XP les ingénieurs de Valcourt ont dû créer une nouvelle «saveur» à ce denier. En effet la GTX 1200 est bâti sur le nouveau châssis REV-XR qui est pratiquement identique à celui du REV-XP mais qui est légèrement plus large à l’avant. Cet espace supplémentaire ainsi que certaines modifications au niveau des attaches du moteur permettent d’y loger le moteur Rotax 1200 4-TEC à 4 temps.

La GTX a subit un réaménagement majeur en 2009. En effet cette motoneige a été complètement redessinée. Un effort spécial a été fait afin de pouvoir offrir le maximum de protection pour le conducteur ainsi que le passager. La GTX est la première motoneige Ski-Doo totalement conçue par ordinateur pour l’aérodynamisme ainsi que l’écoulement de l’air.  Le conducteur et le passager sont donc très bien protégés du vent et des intempéries grâce principalement à un haut pare-brise ainsi que des déflecteurs d’air situés sur les cotés de la motoneige.

Un nouveau châssis, un nouveau moteur, une conception optimisée pour le confort et des accessoires à profusion… Voilà qui est un bon avant goût de notre essai… Mais comment cette motoneige se comporte-t-elle vraiment ?

À priori les conditions d’enneigement et climatiques n’étaient pas au rendez-vous… La région de Huntsville n’était pas vraiment gâtée à la fin de janvier… La veille de l’essai la température a atteint autour de +8C et d’imposantes précipitations sont tombées… Le mercure a baissé de façon abrupte au cours de la nuit et la pluie s’est changée en neige. Au matin des vents de 60 à 80km à l’heure balayaient le tout… On ne voyait ni ciel ni terre puisque tout était blanc…

Dans les sentiers on retrouvait toute sorte de chose… Roches, marres d’eau, branches, arbres jonchaient le sol… Les personnes responsables des essais chez BRP ont vraiment su se virer de bord rapidement en modifiant les trajets afin de nous permettre de rouler sécuritairement et de pouvoir apprécier au maximum nos essais… Bravo!

C’est donc dans ces conditions que nous avons entrepris notre essai de la GTX. Afin de tester la conduite à deux et le confort du passager, nous étions invités à rouler à deux ce que nous avons fait volontiers…

La GTX 1200 4-TEC est une motoneige qui possède un très beau look. On remarque tout de suite le souci du détail dans sa finition. Elle offre beaucoup de caractéristiques très intéressantes qui rendront les randonnées très agréables. Entre autre, Ski-Doo a tenu compte des commentaires des motoneigistes en ce qui a trait aux espaces de rangement. De ce coté cette motoneige est pourvue de plusieurs espaces de rangement dont deux valises rigides situées sur les cotés à l’arrière. Nous y reviendrons un peu plus bas dans cet article…

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Aussitôt que nous avons pris place sur le GTX nous avons été agréablement surpris du confort qu’offre cette motoneige. Le pilote a beaucoup d’espace et ne sent pas la présence de son passager… En fait on fini presque par oublier sa présence derrière. Le poste de pilotage est très bien conçu et le cadran offre toute l’information nécessaire. Les contrôles présents sur le coté gauche du guidon sont très bien disposés. On peut donc ajuster les poignées et pouce chauffants, choisir entre le phare de croisement ou de route (Haute et basse) sans jamais lâcher l’accélérateur. Le bouton pour le reculons (sur le modèle essayé) est disposé au même endroit que sur les modèles 2 temps. Bien entendu il n’est pas question du système RER ici mais bien d’un dispositif mécanique qui en contrôlé par ce bouton. Le passage de la marche avant à la marche arrière et vice versa se fait en moins d’une seconde par une simple pression sur ce bouton.

Une autre caractéristique intéressante est le guidon ajustable. Ceci permet donc au conducteur de changer la position du guidon selon son type de conduite et permet également d’accommoder les motoneigistes de toutes les grandeurs.

 

 

Le GTX 1200 4-TEC permet l’ajustement de sa suspension tout en roulant. En effet il est possible de passer d’un ajustement plus mou à plus dur à l’aide d’un autre bouton de contrôle disposé lui aussi sur le coté gauche du guidon. Bien que cela ne soit pas une première dans l’industrie cette fonctionnalité est très pratique puisqu’on n’a pas besoin d’arrêter la motoneige pour changer l’ajustement sur l’amortisseur. Les conditions de sentier que nous avons rencontrées nous ont permis de bien tester cette fonctionnalité. En effet, avec deux personnes «bien portantes» totalisant plus de 400 livres sur le siège nous avons essayé les 5 ajustements possibles. Notre constat est que selon les conditions de sentier nous pouvions utiliser les 3 positions les plus «dures» sans que «ça cogne au fond». Donc les ajustements 1 et 2 ne se prêtaient pas à nos gabarits cependant les 3,4 et 5 nous permettaient de retrouver un grand confort tant pour le pilote que le passager…

Maintenant qu’on est bien assis sur la GTX, qu’on a fait le tour du poste de pilotage et ajusté la suspension nous sommes donc prêts à partir ! Le démarrage du moteur Rotax 1200 4-TEC n’est qu’une formalité ! Ce moteur offre un niveau sonore relativement bas et un son très intéressant. Une simple pression sur l’accélérateur et on devine le tempérament sportif de ce nouveau tri-cylindre à 4 temps.  La réponse est prompte ! Un point à faire attention est la sensibilité de l’accélérateur… En effet, il est important de bien s’habituer à la pression nécessaire par le pouce pour changer le régime.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023

Ça y est on est parti… Le terrain accidenté, les marres d’eau, les grands vents et la neige abondante deviennent vite des éléments secondaires ! En effet le comportement et le confort de cette motoneige nous les font presqu’oublier complètement ! 

BRP avait demandé un moteur 4 temps performant. Et bien mission accomplie !  Le Rotax 1200 4-TEC livre très bien la marchandise. En effet, le moteur permet des accélérations remarquables et sans hésitation. Aucune vibration notable n’émane de celui-ci.

Le moteur offre beaucoup de torque et une bonne puissance et est très bien adaptée à une motoneige de tourisme en lui procurant un petit coté sportif !

La GTX offre une très bonne conduite. On se sent toujours en plein contrôle de celle-ci même sur la glace. Au fur et à mesure que nous roulions les conditions de sentier s’amélioraient grandement. Nous avons alors été en mesure de tester les nouveaux skis de Ski-Doo. Bien que ceux qui équipaient la motoneige étaient une «première version» ou P1, un bon contrôle dans les virages et pratiquement aucun louvoiement. Les responsables sur place nous ont mentionné que nous pourrions avoir une meilleure appréciation lors du SnoShoot au début du mois de mars. Nous reviendrons sur ce point lors de notre retour de cet événement.

Une autre innovation présente sur certains modèles se situe au niveau de la chenille. Puisqu’elle est plus mince (pour diminuer son poids) elle est plus bruyante. Le bruit émane au niveau du point de contact avec les roulettes. L’innovation en question consiste donc à avoir une bande plus épaisse à ce niveau… Le bruit est donc diminué. Les conditions ne nous permettaient pas vraiment de voir une différence lors de notre essai mais nous y reviendrons lors de nos prochains essais.

Position du conducteur et du passager
L’utilisation du châssis REV XR pour le GTX améliore grandement la position du conducteur grâce principalement à l’avancement de la position des pieds. Tel que mentionné plus haut le guidon ajustable permet à celui-ci d’être ajusté selon la préférence du pilote. Le siège est très confortable tant pour le pilote que le passager.

Le passager n’est vraiment pas en reste !  En effet, le siège permet une bonne position ainsi qu’une très bonne vision à ce dernier. Le dossier pivote ce qui lui permet de toujours rester en contact avec le dos et surtout dans le bon angle. Le dossier peut également être avancé lorsque le pilote est seul sur la motoneige.

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022

Les poignées du passager sont ajustables en hauteur afin de convenir à des passagers de différentes tailles. De plus elles ne sont pas rigides et permettent une certaine flexibilité. Ceci diminue grandement l’effort au niveau des bras et des épaules de la personne assise à l’arrière. Au niveau des poignées du passager on retrouve aussi le contrôle d’intensité des chauffes main. Deux prises pour une visière ou des bottes chauffantes sont également accessibles.

Tout comme par les années passées la GTX peut être converti en motoneige pour trois personnes. En effet, un siège, qui est vendu en option, peut être inséré entre celui du conducteur et celui du passager. Ce denier doit être alors positionné un peu plus vers l’arrière de la motoneige libérant alors l’espace nécessaire pour le siège d’appoint.

Rangement
Un effort spécial a été fait par les gens de BRP afin d’offrir un maximum d’espace de rangement. Deux valises rigides ainsi qu’un sac de voyage sont positionnés à l’arrière. Le sac possède un dessus rigide afin de bien s’agencer à la motoneige. Lorsqu’on détache ce sac, il peut être converti en sac à dos grâce à deux bretelles. Cela permet ainsi à une personne d’apporter facilement les deux valises rigides et le sac en même temps.

Lorsque la motoneige est convertie en modèle à trois passagers, le sac à dos doit être enlevé de sa position par défaut… Afin d’éviter de perdre cet espace de rangement, il peut être placé à l’arrière du dossier.

De leur coté les valises rigides sont disposés sur chaque coté de la motoneige. Pour décrocher la valise on n’a qu’à lever la poignée de celle-ci et se libère facilement. Pour la remettre en place, on l’aligne et on l’appui sur la motoneige. Le tour est joué ! Bien entendu ces valises sont pourvues de serrures afin d’éviter le vol des valises ou de leur contenu. Lorsqu’elles sont barrées et en place sur la motoneige, il est impossible de les retirer.

 

Finalement, comme si cela n’était pas suffisant, le dessous du siège du passager comprend un autre espace de rangement. Bien entendu cet espace est un peu moins accessible lorsque le sac de voyage est en place…

Conclusion
La combinaison du Rotax 1200 4-TEC, de la plateforme REV-XR ainsi que ses nombreuses caractéristiques positionne la GTX parmi les meilleures motoneiges de tourisme offertes sur le marché. Elle offre à la fois confort, versatilité, puissance et du plaisir à revendre. Ne soyez donc pas surpris d’en croiser fréquemment au cours des prochaines années !

Auberge du Draveur - Motoneige