Essais en ligne 2012: Installation des crampons Woody’s

Essais en ligne 2012: Installation des crampons Woody's

Des accessoires ou des options pour la motoneige, il y en a beaucoup.  Des casques, des gants, des bottes chauffantes, des roulettes, des remorques, des skis… la liste est longue.

Tous sont intéressants… À différents niveaux disons…  Mais on s'entend tous pour dire que si on parle de l'amélioration de la sécurité, on parle de sérieux !

Voilà donc qui m'amène à vous annoncer l'essai de crampons Woody's.  Je vais débuter dans ce texte en faisant un résumé de l'installation de ces crampons.  Dans un deuxième article, vous aurez mes impressions lors des premières sorties, et pour terminer, à la fin de la saison, vous aurez mes conclusions concernant cet essai.

Installation :
Je suis plutôt bricoleur, alors je n'appréhendais pas vraiment l'installation des crampons.  Comme on dit… j'ai déjà fait bien pire !  Mais c'était quand même ma première expérience d'installation.

On doit fournir un minimum d'équipement : une perceuse (avec ou sans fil), une clé hexagonale et une clé à cliquet avec une douille longue (ou une clé ordinaire, si vous êtes patient !). 

Les crampons sont fournis avec tous ce qui est nécessaire.  L'ensemble comprend les rondelles ainsi que les écrous.  De plus pour l'installation, une feuille explicative nous guide étape par étape. On nous explique comment utiliser le gabarit, le marqueur et le perforateur. 

Ce que vous avez à faire maintenant !
Si vous pouvez, soulevez l'arrière de la motoneige de façon à être à l'aise.  J'ai dû enlever le panneau arrière pour changer les protecteurs de l'échangeur de chaleur.  Cela m'a permis d'avoir un meilleur accès à la chenille.  Informez-vous au sujet de la protection de l'échangeur de chaleur sur votre motoneige.  Un manque de protection peut faire en sorte que les crampons puissent l'endommager.


Gabarit de marquage


Marquage

Le reste est assez simple.  La première étape est de marquer la chenille selon le patron que vous avez choisi.  Ensuite, on perfore la chenille à l'aide de la perceuse.  Il ne reste qu'à insérer les crampons, placer les rondelles et serrer les écrous.

 

Mon vêtement pour cette saison n’est nul autre que l’ensemble une pièce Allied de 509.

J'ai aussi fait l'installation de nouvelles lisses recommandées par Woody's.  Le principe est simple. Puisqu'on a plus de traction sur la chenille sur la glace, il faut des lisses plus agressives à l'avant pour permettre de tourner.

Maintenant que l'installation est terminée, la prochaine fois, je vous donne mes premières impressions au sujet de ces ajouts à ma motoneige.  Et puisque la neige est rare cet hiver… les crampons devront sûrement avoir à se mettre au travail !