Impressionnante l’équipe de «snow-cross» des Lebel

Liste des hôteliers
Pour plusieurs sportifs la motoneige est une passion. Chez les Lebel, pareil engouement a débouché sur la création d’une impressionnante équipe de course que certains considèrent déjà comme la plus importante dans la région, voire au Québec.

Janathan Lebel est propriétaire d’une entreprise d’isolation à Chicoutimi. Il y trime dur le printemps, l’été et l’automne. Comme les affaires sont au ralenti l’hiver, il en profite pour se consacrer à la pratique de la motoneige via sa «Team Lebel Racing», mise sur pied l’an passé. La présente saison est donc sa deuxième au sein du circuit snow-cross SCMX.

Son équipe regroupe quatre coureurs. À 35 ans, M. Lebel en est le vétéran. Son jeune fils Jordan, âgé de 7 ans, en fait aussi partie, tout comme Franky Doré de Roberval qui a 18 ans et Jason Coté de Chicoutimi qui en a 22. Chacun d’eux compétitionne au sein de catégories bien précises.

Ce quatuor dispose de six motoneiges Bombardier qui sont transportées dans une impressionnante remorque de 40 pieds, peinte aux couleurs de l’équipe, mais aussi munie de tout l’équipement nécessaire pour les réparations. Le groupe peut aussi compter sur les mécaniciens Michel Bélanger, Jean-Michel Naud et Michel Lavoie.

«La semaine, on répare et entretient nos machines avant de prendre la route les week-ends pour participer à des compétitions qui se déroulent un peu partout au Québec et même à Plattsburgh et Ottawa», raconte Janathan Lebel qui entend prendre part à une douzaine de compétitions cette saison et ce, entre les mois de décembre et mars.

Le plaisir d’abord

Chaque fin de semaine de course coute, au bas mot, 1500$ au propriétaire de l’équipe qui se renfloue un peu avec les bourses qui agrémentent chaque programme, mais surtout grâce aux nombreux commanditaires qu’il a dénichés.

«On ne fait pas de la compétition pour gagner de l’argent mais pour s’amuser et passer du bon temps en famille», tient à préciser le père de Jordan, déjà reconnu comme une jeune vedette sur le circuit SCMX. Son autre fils de 3 ans et sa fille de 4 ans devaient même participer à leur première épreuve, le week-end dernier à Shipshaw.

Affaire de famille

Neveu du réputé coureur Richard Verville qui a déjà pris part au difficile raid Harricana, Janathan Lebel fait de la compétition depuis l’âge de 16 ans. Devenu père et homme d’affaires, il a impliqué toute sa famille dans ce passe-temps qui en vaut bien d’autres.

«Je possède un chalet sur les monts Valin et on a commencé à s’y entraîner dès le mois de novembre sur une piste que nous avons aménagée. Ça nous a permis de bien préparer notre saison et même d’obtenir du succès lors des premières épreuves présentées en décembre», raconte M. Lebel qui, au moment de notre rencontre, se préparait pour la compétition de Shipshaw.

Sport exigeant

Notons que la «Team Lebel Racing» ne fait pas de l’accélération mais du snow-cross sur une piste accidentée et parsemée de sauts. Il arrive même qu’une quinzaine de machines se retrouvent sur la même ligne de départ. «Ces courses sont difficiles pour les machines qui sont beaucoup sollicitées. Elles demandent aussi beaucoup de sang-froid aux pilotes qui doivent être en bonne condition physique et posséder une bonne technique. Malgré tout, les blessures sont rares», de conclure Janathan Lebel qui prévoit présenter un spectacle d’envergure lors du programme qui aura lieu à St-Honoré, du 23 au 25 mars, et qui précédera la grande finale de St-Jean de Matha.

Et une fois les motoneiges rangées, les Lebel prépareront leur saison de motocross.

Motoneiges Ski-Doo