Impressions de mi-saison de la 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !

Impressions de mi-saison de la 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !

Ouf que ce début de saison a passé vite ! L'attente était longue avant de recevoir de la neige. Une fois qu’une quantité suffisante a été accumulée au sol, le plaisir à bord de la Pro-RMK a commencé !

Cette année, Polaris a mis le paquet avec une tonne d’ajustements qui permettent au « roi de la montagne » de se distinguer une fois de plus. Regardons ensemble ces nouveautés pour la mouture 2019 de la vedette de Polaris !

Impressions de mi-saison de la Polaris 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !
Toute en noir, la Pro RMK a un look d’enfer

Patriot… wow !

On a eu des tonnes de questions sur le moteur Patriot à la suite du dernier SnowShoot, mais nos réponses étaient limitées par le court moment où nous avions pu le tester, sans compter les 8000 pieds d’altitude ! J’ai donc passé plusieurs heures à analyser et comparer avec le 800 Cleanfire les différents aspects importants en hors-piste. Après à peine quelques heures, le constat était clair, le 850 fait vraiment une différence, spécialement au niveau des reprises à bas et moyen régime !

Plusieurs fois, dans des situations techniques, le moteur Patriot aidé de la chenille de 2.6 po m’ont définitivement sorti du pétrin. Cela prend un temps d’adaptation pour comprendre que les manœuvres seront plus faciles à effectuer qu’auparavant !

Impressions de mi-saison de la Polaris 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !

En revanche, le matin il faut prévoir du temps pour que le moteur prenne une bonne chaleur. Les autres motoneiges équipées du Patriot dans notre flotte ont également ce problème. Lors du rodage de la motoneige, nous avons brulé une bougie. Un concessionnaire nous a confirmé que nous n’étions pas les seuls.

Suspensions avant React… encore wow !

Les nouvelles géométries des suspensions avant sont ajustables de 36 à 38 po. Ces quelques pouces plus étroits changent drastiquement la conduite, autant en sentier qu’en hors-piste. Dans la poudreuse, on retrouve un feeling qui se rapproche du motocross, et c’est tout un feeling ! On sent également qu’on est plus en synergie avec la motoneige, car on a moins besoin de donner un « petit coup » pour amener la motoneige où l’on veut. Un simple transfert de poids suffit ! C’est drôlement plaisant lorsqu’on fait des « S » dans la poudreuse.

Impressions de mi-saison de la Polaris 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !
Toutes les personnes qui ont embarqué sur la Pro-RMK ont dit la même chose : « Ce n’est vraiment pas large ! »

Cet ajout de taille a un désavantage cependant. En effet, la conduite en sentier en est naturellement affectée. La motoneige est plus versante que dans les années précédentes. Selon moi, ce compromis est amplement justifié puisque c’est vraiment une machine de hors-piste.

La première randonnée de Jim sur la nouvelle Polaris Matryx Khaos de 2022

Les petits plus du 850

Choisir un Patriot en 2019 a ENCORE d’autres avantages et ils ne sont pas à négliger. Les rails XT Hyfax sont plus légers et ne semblent pas moins solides. Ceux-ci et les marchepieds PowderTrac XT m’ont agréablement surpris lorsque je me suis aperçu que peu importe le nombre de pieds de neige sous lequel je suis, il n’y a pas d’accumulation !

Impressions de mi-saison de la Polaris 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !
Les rails XT Hyfax font le boulot jusqu’à présent !

Deux rangements sont de série sur notre motoneige, un sous le siège et un sur le tableau de bord. Également, comme c’est un modèle de printemps, nous avons droit au compteur complet de Polaris. Le GPS est encore une fois très utile, spécialement après une journée de hors-piste dans les Chic-Choc ! Pour me rendre encore plus heureux, il faudrait qu’il soit un peu plus incliné afin de mieux pouvoir lire lorsqu’on est debout.

Ce qui m’irrite un peu

Si j’avais à me payer une motoneige de ce calibre et ce prix, je serais déçu d’avoir un indicateur de gaz mécanique. Premièrement, il n’est pas précis du tout. Après une dizaine de kilomètres, il indique qu’il est aux trois quarts. Puis, pour plusieurs dizaines de kilomètres, il ne jonche pas. Et comme c’est une motoneige de hors-piste, on est toujours en pente, ce qui rend encore la mesure moins précise.

Pour la forme, je dois de le demander encore cette année, il devrait avoir un « bip » lorsqu’on recule. Encore quelques fois, j’ai failli me planter solide !

Concluons !

C’était tout un début de saison ! J’ai fait de très belles découvertes. Chaque randonnée, je tombe un peu plus en amour avec la conduite de la Polaris Pro-RMK 850. Tous les ajustements apportés pour 2019 en font une motoneige de montagne redoutable.

J’ai très hâte de vous livrer mes commentaires finaux à la fin de la saison. D’ici là, je prends le temps de remercier Polaris de rendre cet essai possible !

Essai de l’ensemble Stoke non isolé de 509

Bonne fin de saison !

Impressions de mi-saison de la Polaris 850 Pro-RMK 155 LE 2019 : Polaris a fait ses devoirs !

 

Auberge du Draveur - Motoneige