J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros

J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros

J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros

Lors d’une récente et très agréable randonnée au Québec, j’ai réussi à perdre mon portefeuille. Eh oui ! En raison d’un mauvais jugement, une erreur, la distraction et l’inattention, toutes mes choses importantes étaient dans un seul portefeuille et je n’ai pas bien fermé la poche dans laquelle il se trouvait.

J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros - motoneiges - motoneigistes

Lorsqu’on est arrivé à notre destination finale, j’ai fait la triste découverte que ma poche était ouverte et mon portefeuille avait disparu. Quelque part le long de notre trajet de 70 miles (113 km), entre notre arrêt au Relais Le Michelieu à Baie-Saint-Paul et le Québec Inn, il a dû tomber dans le sentier.

Après la confusion, la panique et la recherche à proximité, j’ai dû faire face à la réalité que mon portefeuille était parti. Mon passeport, permis de conduire, carte de crédit US, carte bancaire canadienne, carte Air Medic, de l’argent liquide, TOUT ! Nous avons donc chargé nos montures et avons entamé notre trajet de 4 heures de retour à la maison à New York.

Pendant que je conduisais nonchalamment, j’étais sûr que mon portefeuille (où qu’il était) serait aperçu et trouvé par un autre motoneigiste. Une fois qu’il l’ouvrirait, j’étais certain qu’il serait clair pour lui que le propriétaire (moi) allait être dans une très mauvaise situation sans ce dernier. 

Le passage de la frontière sans aucune identification s’est déroulé beaucoup mieux que prévu. J’ai expliqué ma malchance avec un succès imprévu. Mes derniers mots à l’agent frontalier ont été « Je pense que quelqu’un va appeler », il m’a répondu « Je vous souhaite bonne chance, mais je crois que vous allez avoir beaucoup d’appels téléphoniques à faire demain ».

Avec pas plus de 4 miles (6 km) de parcourus au Vermont, mon cellulaire sonna. L’appelant, avec un accent français, m’a demandé s’il parlait à Gregory. Quiconque me connaît sait que je ne préfère pas être appelé Gregory, mais c’est sur mes papiers d’identification. Soulagé, j’ai immédiatement répondu : « Oui, c’est moi, j’attendais votre appel ».

Mon portefeuille, avec tout son contenu, avait été trouvé et apporté à la station de la Sûreté du Québec à Québec. L’agent appelant n’avait pas d’information ou de détails sur le lieu où il avait été retrouvé ni qui l’avaient retourné. Je me suis arrangé qu’un ami du Québec ait le récupérer.

Nouveautés Polaris TIMBERSLED 2022

Dans l’espace de 4 heures, du moment que j’ai réalisé qu’il avait disparu, il avait été trouvé. Je savais où était mon portefeuille et j’avais un plan pour le récupérer. 

J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros - motoneiges - motoneigistes

Dans un monde avec trop de mauvaises choses et de mauvaises personnes, de façon générale, nous entendons ou lisons seulement sur le mauvais. J’avais vraiment confiance (pas seulement de l’espoir) que quelqu’un dans notre communauté de motoneige viendrait à mon secours et aiderait un ami motoneigiste. C’est ce que les motoneigistes font généralement et je suis fière de faire partie de notre communauté.

Dans la vie, il est rare de pouvoir apprendre une leçon sans en payer le prix.

Il n’y a aucun doute, je suis un gars chanceux. Je suis bien conscient de ce fait. J’ai été chanceux d’avoir et continue d’avoir de bons moments, de la famille, des amis et des souvenirs… bien plus qu’un gars mérite d’avoir dans une seule vie et la motoneige est une énorme partie de cela.

Après l’obtention d’un duplicata de permis de conduire pour retourner à Québec, j’ai retrouvé mon portefeuille à l’évènement drag de motoneiges anciennes à Saint-Raymond la fin de semaine suivante. C’était très approprié parce que cet évènement était plein de camaraderie, de bonne foi et de célébrations de la motoneige.

J’ai perdu quelque chose de gros et j’ai trouvé quelque chose d’encore plus gros - motoneiges - motoneigistes

Merci à mon ami motoneigiste(s) qui a fait de cette très vraie histoire possible.

J’espère sincèrement que vous allez bénéficier de la bonne fortune et de l’honnêteté dans votre vie que j’ai vécu dans la mienne ce weekend-là. Bonne route !              

Grand Salon Motoneige Quad 2022