La fin de mon périple dans la région Chaudière Appalaches

La fin de mon périple  dans la région Chaudière Appalaches

Je poursuis mon voyage depuis Montmagny. Nous parcourons en moyenne entre 150 et 200 kilomètres par jour.

Lorsque vous vous rendez sur le site Tourisme Chaudière Appalaches plusieurs parcours vous sont offerts selon votre endurance.

Sentier et motoneige
Sentier et motoneige

Départ vers le pays des Beaucerons

Ce matin notre destination à partir de Thetford Mines est Sainte-Marie- de- Beauce. Durant la nuit, il est tombé environ 15 centimètres de neige. Nous avons un tapis blanc qui rend notre conduite un peu plus ardue, mais quand même agréable. Les arbres sont garnis de cette nouvelle neige qui donne l’impression que nous circulons dans un tunnel.

Sentier et motoneige

Pont suspendu

Après quelques kilomètres sur cette nouvelle neige  , nous avons passé sur la passerelle du Lac William du club de motoneige St-Ferdinand dont la réalisation a été rendue possible grâce à la participation financière des commerçants locaux et de la caisse Desjardins. Lorsque je constate la participation des commerçants locaux, je m’aperçois que la motoneige à un impact économique important pour les villes et villages des régions pendant la saison hivernale.  

Paysage  de carte postale

Après un petit arrêt au pont suspendu nous nous sommes rendu  dans le secteur de St-Ferdinand Halifax à notre arrivé dans une vallée des champs de fermier étaient à perte de vue et les Éoliennes surplombaient la vallée cette vue ma  hypnotisé jusqu’au moment que je prenne ma caméra pour prendre quelques photos pour immortalisé ce paysage qui était digne d’une carte postale.

Par la suite on se dirige vers le secteur Lyser ou nous avons dégusté un léger repas pour ensuite nous reposer quelques temps avant de reprendre le sentier vers notre destination final.  

A ce stade dans ma chronique je dois vous avouer que j'ai pris la peine de faire bénir nos motoneiges avant de poursuivre notre voyage. Merci Mr le curé.

Vous avez entendu parler de TAIGA?


En face de l'église

Relais de motoneige

Les sentiers sont de toute beauté. Les conducteurs de dameuse sont au sommet de leur art, car les bosses sont presque inexistants et notre randonnée a été des plus agréables. Rendu à proximité du village de Saint-Gilles, nous nous sommes arrêtés pour réchauffer nos muscles endoloris par le froid, dans un relais du club ouvert en permanence.

Relais St-Gilles
Relais St-Gilles

Nous y faisons connaissance de retraités. J'ai trouvé qu’il y avait beaucoup de monde pour un jour de la semaine. Au cours de notre conversation, ils étaient tous unanimes pour dire qu’ils font de la motoneige surtout la semaine, car il y a moins de monde dans les sentiers. Nous avons eu du plaisir à les entendre raconter des anecdotes de randonnée. Pour moi, c'était un retour dans le passé. 

Point de rassemblement

Plus on se rapproche de la Beauce, j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de relais de motoneige. Cette situation est unique dans certaines régions du Québec, car ailleurs ils se font de plus en plus rares. Je trouve cela désolant, car le relais est un point de rassemblement pour les membres du club  ce qui en fait l’âme du club.

Érablière

Le secteur de la  Beauce est le pays de l’érable. Lorsque nous arrivons près de Sainte-Marie-de-Beauce, les érablières étaient de plus en plus abondantes. Nous traversons les érablières qui compte d'innombrables arbres et qui nous présentent un paysage attrayant.

Sainte-Marie-de-Beauce

La vue qui surplombe Ste-Marie de Beauce
La vue qui surplombe Ste-Marie de Beauce

Sainte-Marie-de-Beauce est située dans une vallée. Le sentier donne une vue splendide. C'était comme si de grande porte s’ouvrait et nous invitait à profiter des services qui s’offrent aux motoneigistes. Dans la ville, les services comme l'hébergement, les repas, l'essence sont très faciles d’accès. Ma journée est terminée et demain sera la dernière journée de ma visite dans cette région remplie d’agrément pour les motoneigistes.

Stéphane Desroches: son cheminement pour devenir l'homme de la situation à la FCMQ!

Dernière journée

Le matin, je suis un peu mélancolique, car c'est notre dernière journée et nous devons retourner vers Montmagny, mais toujours en poursuivant notre visite. Il fait -35OC . Notre destination en avant-midi et le Massif du Sud. Nous circulons beaucoup plus en montagne, mais aussi dans les vallées, ce qui rend notre randonnée très attrayante.

Massif du Sud

Après quelques heures, on fait un arrêt à Saint-Léon, une petite municipalité en bordure du Massif. Au relais du club sportif, on rencontre la responsable du relais, madame Céline Corriveau, qui nous mentionnait qu’ils sont 225 membres dans le club qui est ouvert du mercredi au dimanche. Les employés sont tous bénévoles et de cette façon que le relais peut survivre.

Relais St-Léon
Relais St-Léon 

Un visiteur de Québec

Sur place, nous nous sommes entretenus avec Denis Lessard, un motoneigiste de la ville de Neuchâtel située en périphérie de Québec. Je lui ai demandé quelle raison la poussé vers cette région pour faire de la motoneige. Il me répond ceci – sentier toujours bien entretenus, bonne signalisation facile à suivre,bonne accueil et le summum paysages sont de toute beauté. De plus, il y plusieurs choix de distances selon ce qu’on désire parcourir pendant notre journée.

L'accueil
L'accueil


Signalisation

Des retraités 

Petit arrêt pour dîner au centre de ski du Massif du Sud qui accueille aussi les motoneigistes. En passant, le menu est très invitant. Lors de mon repas, j’ai rencontré deux retraités, Clément Leblanc et sa conjointe Claudette, qui étaient auparavant propriétaires d’une ferme.

Ils aiment venir dans cette région pour ses paysages et l’accueil des gens. Ils y viennent depuis 2004 pour faire de la motoneige dans les Appalaches. Chaque année, ils y passent une semaine sans  jamais circuler sur les mêmes sentiers, ce qui sont à cette région son caractère particulier. Ils font 15 000 kilomètres par saison et ils seront de retour l’an prochain dans la région Chaudière Appalaches.

Souligner la St-Valentin en amoureux avec ces forfaits


Vue chaîne de montagne des Appalaches

Mont Saint-Magloire 

Le repas terminé, on repart vers le Mont Saint-Magloire. Lors de notre accession, on pouvait voir au loin un parc d'éoliennes.  Plus on s’approchait on se trouvait à côté de ces ventilateurs géants. J'ai eu un coup de cœur et je ne pouvais croire qu’il y avait une vue si surprenante sur cette région. Au sommet les éoliennes se trouvaient sur le dessus des montagnes la vue valait le coup d’œil. J’ai placé ma motoneige en avant plan et j’ai contemplé  cette vue imprenable sur la chaîne de montagne des Appalaches.


Des Monts 

Mont du Midi

Au moment de notre descente du Mont,  nous avons fait une halte sur le Mont du Midi. Les arbres recouverts de neige et de glace ressemblaient à des momies. Nous avions une autre belle vue sur les montagnes. On a poursuivi notre route vers notre destination finale. Deux heures plus tard,  on arrive à Montmagny et on range nos motoneiges. Un voyage terminé avec beaucoup de satisfaction qui nous a permis de découvrir des endroits merveilleux. J’espère que vous avez eu du plaisir à voyager avec moi et que vous choisirez la région Chaudière Appalaches comme destination pour la saison 2016.

Pour information www.chaudiereappalaches.com 

La voix des motoneigistes vous souhaite une belle randonnée en toute sécurité, car votre vie nous tiens à cœur. [email protected] 

Les Motoneiges Géro