La saison de motoneige est débutée au Saguenay

Liste des hôteliers

La saison de motoneige est officiellement lancée en sol saguenéen même si l'ensemble du réseau de sentiers reste partiellement accessible d'après Jules Tremblay, président du Club de motoneigistes du Saguenay, sdous toute réserve des précipitations de la fin de semaine.

M. Jules Tremblay parle davantage d'une pré-ouverture en attendant un froid plus mordant et d'autres précipitations de neige. « On a commencé à circuler dans les sentiers après les bordées de la fin du mois de novembre qui nous ont permis de commencer le grattage des sentiers. Cependant, on ne peut circuler partout », nous a dit le président qui déplorait le redoux des derniers jours.

motoneige - au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Tout en précisant que le secteur baieriverain était totalement accessible, soit du Centre plein air Bec Scie à L'Anse-Saint-Jean, M. Tremblay indiquait, toutefois, que ce n'est pas le cas dans les arrondissements chicoutimiens et jonquiérois. « À Jonquière, le nouveau pont de Cépal n'est pas complété et les travaux de rénovation du pont d'aluminium d'Arvida sont encore en cours ce qui bloque une bonne partie des sentiers menant au lac Kénogami. À Chicoutimi, le sentier qui longe le boulevard Talbot n'est pas encore ouvert, lui aussi. Pour ouvrir l'ensemble de nos sentiers, nous aurons besoin de froid et de neige. Il faut aussi régler certains droits de passage qui causent problème », mentionne le président qui prend soin d'avertir les motoneigistes de ne pas s'aventurer sur le lac Kénogami. On y déplore déjà quelques cas de «slushage» de la part de motoneigistes trop téméraires.

Mentionnons enfin que le club de motoneigistes Saguenay entretient 500 km de sentiers en sol saguenéen avec ses cinq surfaceuses dont une nouvelle acquise au coût de 219 000$. La fédération provinciale (FCMQ) doit toutefois payer 50 % de la facture. Notons aussi que la carte de membre est obligatoire pour circuler dans les sentiers.

Les Motoneiges Géro