L’assemblée générale de l’UPA du Bas-Saint-Laurent

Liste des hôteliers

Réunis pour la 80e assemblée générale de la Fédération régionale, les délégués de l’UPA du Bas-Saint-Laurent ont réaffirmé leur volonté d’interdire tout accès aux terres agricoles à compter du 1er novembre si une solution n’est pas trouvée dans le litige l’opposant à La Financière agricole.

Pour Gilles Guimond, président de l’UPA du Bas-Saint-Laurent et Denis Bilodeau, 2e vice-président de la Confédération de l’UPA, « les compressions additionnelles de 85 M$ que veut imposer La Financière agricole sont inacceptables ».

Ces compressions découlent du retrait des 25 % des fermes les moins efficaces du calcul de coût de production.

Pour Gilles Guimond, la question est simple : « On veut utiliser les sommes disponibles à La Financière, ni plus, ni moins ».

Compressions additionnelles

Rappelons que ces compressions additionnelles font suite à la mise en œuvre d’une première série de mesures de resserrement de plus de 80 millions par année annoncées en 2009. Or, l’UPA considère que ces compressions additionnelles ne sont pas nécessaires pour respecter le nouveau budget de La Financière (630 millions par année) et mèneront des milliers de fermes québécoises au point de rupture.

Pour l’UPA, il ne faut pas s’étonner de voir le problème refaire surface à l’approche de l’hiver avec la protestation d’un nombre croissant de producteurs qui retirent le privilège d’accès à leurs terres. Le mouvement illustre le désespoir de plusieurs qui se retrouvent acculés au pied du mur. « Je comprends qu’on fasse grand état des conséquences que le geste des producteurs pourrait avoir sur l’économie locale. Mais le cri du cœur qui est lancé actuellement, ce sont les régions elles-mêmes qui pourraient avoir à le lancer avant longtemps si l’agriculture périclite », a ajouté M. Bilodeau.


Politique agricole et agroalimentaire québécoise

À l’aube du dépôt, par le gouvernement du Québec, d’une toute première politique agricole et agroalimentaire québécoise, l’UPA continue de promouvoir sa vision d’une agriculture réalisée par une multitude de fermes, ancrées dans toutes les régions, fournissant à la population des aliments sains, produits dans une perspective de développement durable et d’équité.

Les Portes Ouvertes FCMQ sont reportées au 19-20 février 2022

Dévoilée en décembre en marge de son 85e Congrès général annuel et intitulée « Le pouvoir de se nourrir », la vision de l’UPA (disponible sur www.upa.qc.ca) traduit l’écoute du monde agricole envers nos concitoyens et vise à susciter une véritable synergie entre le modèle préconisé par les agriculteurs, les attentes de la population, les acteurs de la filière agroalimentaire et le gouvernement. Près d’une vingtaine d’initiatives sont proposées au gouvernement du Québec aux niveaux de l’autonomie, de l’équité, du développement durable et de la santé.

« Protection du territoire agricole, mise en marché collective, représentation forte et unifiée : les agriculteurs de chez nous considèrent que la pérennité du secteur passe par le maintien et le renforcement des piliers agricoles québécois. Ce sont ces piliers qui ont favorisé le maintien au Québec d’une agriculture à dimension humaine, l’accès au panier d’épicerie parmi les moins chers au monde, la production d’aliments d’une qualité exceptionnelle, l’éclosion de milliers de produits du terroir et la protection de notre patrimoine territorial », a conclu M. Bilodeau.

Source et information :

Jean-Claude Parenteau
Directeur régional adjoint et responsable des communications
Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent
Téléphone : 418 723-2424 ou 418 732-6409

Dossiers : Accès menacé aux terres agricoles 2010

(2010-10-18) – Passage interdit sur les terres agricoles?
(2010-10-18) – Un nuage plane sur l’industrie de la motoneige
(2010-10-15) – La Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent et les clubs se rencontre
(2010-10-15) – L’UPA Saint-Hyacinthe appelle au boycott des droits de passage
(2010-10-15) – Mauricie : Les pressions de l’UPA vont faire mal
(2010-10-14) – Accès interdit aux motoneiges
(2010-10-14) – Rencontre entre la Fédération de l’UPA et les motoneigistes
(2010-10-13) – Stratégie à revoir
(2010-10-13) – Boycottage de la motoneige: déjà des effets négatifs
(2010-10-08) – L’UPA Bas St-Laurent recommande à ses membres d’interdire l’accès aux Motoneiges
(2010-10-08) – Jonquière, La CRÉ dit non aux agriculteurs
(2010-10-08) – Motoneiges: L’accès aux terres agricoles interdit
(2010-09-27) – UPA Rimouski-Neigette : interdiction d’accès aux terres à compter de novembre
(2010-09-23) – La prochaine saison motoneige peut-être compromise au Saguenay – Lac-St-Jean
(2010-09-20) – La CRÉ du Saguenay-Lac-Saint-Jean est préoccupée
(2010-09-15) – Saguenay-Lac-St-Jean : Les agriculteurs passent à l’action
(2010-09-13) – L’Abitibi persiste et signe
(2010-09-10) – L’UPA ne recommande pas le blocage des sentiers de motoneige
(2010-09-02) – Sentier de motoneige menacé dans les régions de l’Abitibi, Lanaudière et Laurentides ?
(2010-09-02) – Les motoneigistes inquiets en rapport aux interdictions de passage
(2010-08-16) – La Colère monte
(2010-08-09) – L’UPA repousse les motoneiges
(2010-08-03) – Inquiétude des motoneigistes du Québec concernant l’accès aux sentiers sur les terres agricoles
(2010-07-28) – Accès interdit aux VTT et possiblement aux motoneiges
(2010-07-27) – Mise au point importante concernant le Projet éolien de l’Érable
(2010-07-23) – Projet éolien de l’Érable : les activités de Quad et motoneige menacées
(2010-07-16) – Des agriculteurs de Lanaudière et Outaouais-Laurentides menacent de fermer les sentiers de motoneige
(2010-06-11) – Accès aux motoneigistes menacé au Témiscamingue ?

Les Motoneiges Géro