Le club Saguenay répond aux plaintes

Liste des hôteliers

La semaine dernière paraissait une nouvelle sur l’entretien du sentier Trans-Québec 23 au Saguenay. C’était les clubs de Lac-St-Jean-Est qui se plaignaient qu’ils devaient assumer à eux seuls les coûts d’entretien de ce sentier, les clubs du Saguenay les laissant au dépourvu. Cette semaine, nous avons droit à la réponse des clubs du Saguenay.

Le club de motoneigistes est d’accord pour contribuer à l’entretien du sentier, mais pour ce faire, il faudrait d’abord obtenir une partie de la subvention de 107 000$ accordée par le gouvernement du Québec, l’ATR et la Conférence régionale des élus (CRÉ).

C’est Jules Tremblay, président du club de motoneigistes de Saguenay, qui a tenu à remettre les pendules à l’heure en précisant que le club Saguenay ne possède actuellement pas les moyens pour faire sa part de l’entretien malgré ses 2000 membres.

"La totalité de la subvention sera répartie entre les clubs du Haut-du-Lac. Pourtant, c’est dans le bas du Lac et au Saguenay que les touristes se rendent en grande majorité. Nous n’avons pas droit à l’argent du tourisme, et c’est nous le tourisme. Ça n’a aucun sens", explique-t-il.

La subvention en question a été élaborée afin d’aider les clubs qui ont les plus grandes difficultés financières. À ce moment, les 14 présidents des clubs de la région ont décidé que le club Saguenay n’aurait pas droit à sa part, parce que si on considère les revenus venant des cartes de membres, il dispose de revenus supérieurs à 500$ par kilomètre exploité.

"Avant que notre club investisse dans la Trans-Québec 23, il faudra absolument que l’on révise le mode de répartition de la subvention. Nous avons demandé à notre représentant régional, Jos Thomas, d’organiser une nouvelle assemblée générale, mais il n’a pas répondu à l’appel. S’il ne fait rien, nous allons le faire nous-mêmes, sans lui. Il faut se parler parce qu’en ce moment, ça ne fonctionne pas", exprime Jules Tremblay.

Une rencontre aura lieu le 12 mars entre M. Tremblay, Gervais Coulombe et les présidents des trois clubs de Lac-St-Jean-Est en ce qui concerne la Trans-Québec 23.

Le Programme Ski-Doo P.A.S.S. finance plus de 500 000 $ de projets

"Nous sommes prêts à discuter, affirme Jules Tremblay. Je dirais même que nous sommes intéressés à être partenaires pour l’entretien du sentier 23. Mais, notre ouverture est conditionnelle à une répartition plus équitable de la subvention de 107 000 $."

Les Motoneiges Géro