Le Nouveau-Brunswick… Un autre paradis de la motoneige?

Le Nouveau-Brunswick… Un autre paradis de la motoneige?

Que diriez-vous si vous faisiez une entrée tardive dans le monde des associations structurées de motoneige et que vous tiriez profit des leçons apprises auprès des organisations de motoneige des provinces et États voisins qui étaient là avant vous?

Que diriez-vous si vous pouviez vous servir de ce que vous avez appris pour créer votre propre vision d’un système moderne de motoneige? Ce serait comme obtenir d’avance les réponses à l’examen qui compte le plus. 

C’est essentiellement l’avantage que l’on peut retrouver dans l’histoire de la motoneige du Nouveau-Brunswick. C’est quasiment comme s’ils avaient triché à l’examen final. La Fédération des clubs de motoneige du Nouveau-Brunswick est une association bénévole formée de 52 clubs avec 20 000 membres qui n’ont pas eu de système de permis de sentiers obligatoire avec plan de financement attitré avant 2001.

Avec un réel partenariat et support de la part du gouvernement provincial, la FCMNB a pu planifier, augmenter et coordonner la croissance constante et la santé du sport de la motoneige. Des cartes de membre plus faciles à obtenir, une meilleure signalisation, un entretien de qualité supérieure des pistes, l’ajout de sentiers et de grands espaces de ressources naturelles incroyables, que vouloir de plus?

La FCMNB a plusieurs avantages fondamentaux majeurs qui l’aident grandement à offrir un système de motoneige exceptionnel et stable. Quelques-uns de ces avantages sont le support sincère du gouvernement, moins de circulation sur les sentiers, des grands espaces de terres de la Couronne accessibles et un nombre beaucoup plus petit de propriétaires terriens privés. 42 % des sentiers fédérés font l’objet d’une entente exclusive de gestion qui vient d’être prolongée jusqu’en 2024. 50 % du réseau passe sur les terres publiques et 40 % des 50 % sur les terres privées est la propriété d’un seul partenaire très favorable à la motoneige. Pas pire pour une permanence d’essai stable?

Le ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick a reconnu la motoneige comme étant l’unique facteur économique quantifiable de tourisme hivernal. C’est aussi un partenaire qui appuie la FCMNB.

Le Nouveau-Brunswick peut aussi profiter de l’infrastructure importante que représente la grande quantité de sentiers sur les voies ferrées qui sillonnent la province. Cela constitue l’ossature principale de plus de 8 000 kilomètres (plus de 4 900 miles) de sentiers fédérés.

Le Nouveau-Brunswick, c’est beaucoup plus que ce j’ai d’abord pensé 

Pendant de nombreuses années, j’ai utilisé et sous-estimé les sentiers du Nouveau-Brunswick seulement pour me rendre de Van Buren, Maine, à Pointe-à-la-Croix, Québec. Ceci constituait une partie d’une boucle de 3 jours qui partait et finissait au Québec. Pendant ces voyages, le Maine et le Québec étaient les points culminants et je passais par le Nouveau-Brunswick uniquement pour profiter d’un rabais offert sur le permis de sentier Maine / NB. À ce moment-là, l’expérience que j’avais du Nouveau-Brunswick se limitait à un sentier sur voie ferrée qui était loin d’être impressionnant. Le fait saillant du Nouveau-Brunswick n’était pas son réseau de sentiers, c’était plutôt un spécial du midi fait de têtes de violon et d’éperlan que l’on y retrouvait.

Wow, ce que je me suis ennuyé de la vraie magie du Nouveau-Brunswick
Wow, ce que je me suis ennuyé de la vraie magie du Nouveau-Brunswick

En mars dernier, j’ai été invité à approfondir mes connaissances sur ce que le Nouveau-Brunswick a vraiment à offrir.

Mon aventure de 2 jours au Nouveau-Brunswick a commencé dans la région de Frédéricton / Woodstock qui est près du poste frontalier de Houlton, Maine. J’ai vite appris que faire de la motoneige au Nouveau-Brunswick représentait beaucoup plus que ce que j’en connaissais.

M. Ross Antworth, Directeur général de la FCMNB, M. Kyle Good, Directeur du réseau de sentiers, et M. Sandy Young, Président sortant, ont fièrement déployé les efforts de leur équipe et m’ont fait vivre une vraie expérience du NB sans opération spéciale de dameuse avant nos randonnées.

Des conditions exceptionnelles
Des conditions exceptionnelles

Nous avons eu beaucoup de plaisir dans les chemins forestiers magnifiques, dans les sentiers tortueux et sur tous les types de terrain qui font les meilleurs souvenirs de motoneige. Graçe aux haltes dans de charmants petits villages, grâce aux chalets en bordure des sentiers pour se réchauffer et grâce à une signalisation facile à lire et à comprendre, les kilomètres ont été parcourus confortablement et facilement.

Faits saillants

Vue de la vallée à partir des hauteursVue de la magnifique de la rivière
Des paysages grandioses et des vues de vallée à partir des hauteurs aussi bien qu’au niveau des sentiers

La volonté pleine de bon sens d’installer une signalisation simple et précise
La volonté pleine de bon sens d’installer une signalisation simple et précise

C’est souvent surprenant à quel point nous, les motoneigistes, avons complexifié la signalisation pourtant si simple. Il y a plusieurs années, la FCMNB a décidé de retirer toutes les pancartes mêlantes et incohérentes de ses sentiers. Pas besoin de jouer aux devinettes ici, ce n’est que le gros bon sens que de nous dire exactement ce que nous voulons savoir et ce que nous avons besoin de savoir.

Le pont couvert à Hartland, NB, le plus long, OUI, le plus long au monde
Le pont couvert à Hartland, NB, le plus long, OUI, le plus long au monde

Un vibrant hommage à un ami très spécial
Un vibrant hommage à un ami très spécial

Des chalets pour se réchauffer, certains romantiques et spectaculaires, d’autres rudimentaires et rustiques, tous gardés chauffés et accueillants.

Une autre initiative de la FCMNB qui a du succès, c’est un système de localisation GPS interactif sans égal aussi bien qu’un site Internet qui vous met tout devant les yeux pour une planification facile à la fine pointe de la technologie.

La FCMNB a aussi centralisé sur Internet l’achat du permis de sentier pour ses résidents. Les bénévoles des clubs n’ont donc plus cette tâche exigeante à accomplir, ce qui leur permet de se concentrer exclusivement sur la qualité des événements sociaux des clubs, de l’entretien des sentiers et de la signalisation.

La FCMNB a aussi été l’instigatrice des frais réduits de permis pour les motoneiges Classiques et Anciennes. Le résultat ultime est un revenu plus important de cartes de membre, une reconnaissance très visible et positive de l’histoire de la motoneige et un plus grand bassin de bénévoles dévoués.

La responsabilité toujours au premier plan
La responsabilité toujours au premier plan

La FCMNB est sincèrement dévouée et engagée dans la conduite sécuritaire de toutes les motoneiges; toutefois, il n’y a pas d’indication de limite de vitesse. Ceci signifie que conduire votre motoneige de façon responsable, raisonnable, prudente et en contrôle peut se poursuivre sans rencontrer des représentants de l’autorité trop zélés.

Je félicite la FCMNB qui évalue la conduite sécuritaire d’une motoneige selon un code de conduite raisonnable et prudent.

Et l’avenir est prometteur

Avec tous les bons points obtenus par la FCMNB, le meilleur est peut-être encore à venir.

Un avantage particulier pour la FCMNB est qu’elle continue d’avoir l’appui du Provincial pour augmenter les retombées économiques et récréationnelles positives de la motoneige.

Commençant en 2016, il y aura un développement bien planifié et financé d’infrastructure de motoneige dans la région sauvage auparavant sous-développée des Monts Carleton / Christmas.

Ce projet n’inclut pas seulement les accès et les sentiers, c’est un ensemble complet. Cela comprend aussi un plan financé de service et de dameuse conçu pour s’assurer que les conditions des sentiers profitent au maximum des chutes de neige exceptionnelles. Pas d’excuse, faites attention aux dameuses; comme les responsables le disent : « L’horaire des opérations des dameuses sera agressif. »

On a remis à Motoneiges.ca une copie du projet d’étude complet qui avait été utilisé pour vérifier, projeter, définir et promouvoir cette initiative de croissance maintenant approuvée. Le but est de faire croître notre sport et d’attirer plus de motoneigistes du Québec et des États américains du Nord-Est. Les Monts Christmas sont au Nouveau-Brunswick ce que les Monts Valins sont au Québec, à une distance rapprochée du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la partie nord-est du Maine.

Ce serait une erreur de croire que ce projet est avantageux seulement pour les motoneigistes qui sortent tôt ou tard en saison. Le projet des Monts Christmas va aussi joindre les régions du nord du Nouveau-Brunswick comme jamais auparavant, créant ainsi de nouvelles aventures en motoneige tout au long de l’hiver.

En réalité, lorsqu’ils s’aventurent loin de chez eux, les motoneigistes n’ont seulement que quelques souhaits essentiels : beaucoup de neige, des sentiers damés bien entretenus, une signalisation claire, des services adéquats et un accueil chaleureux. Le Nouveau-Brunswick a ça!

La FCMNB… une organisation bénévole avec un plan et quelque chose et une place pour chacun.

Se promener en motoneige au Nouveau-Brunswick est aussi simple que 1-2-3 :

  1. Soyez en conformité avec les lois de votre propre province ou État
  2. Ayez une preuve d’assurance-responsabilité
  3. Achetez un permis de sentier saisonnier ou temporaire

Vous voulez savoir comment vous procurer un permis de sentier? Cliquez sur www.FCMNB.com 

La FCMNB a si bien organisé le sport de la motoneige que d’autres associations la considèrent maintenant comme un modèle d’organisation réussie de la motoneige!

Alors, qu’attendons-nous tous? Nouvelle destination… le Nouveau-Brunswick!

Avis du rédacteur en chef : Le regroupement des partenaires pour l’agrandissement du circuit de sentiers des monts Carleton-Christmas, a dû reporter l’ouverture de ce projet grandiose prévu pour décembre 2015. D’importants progrès ont été faits durant l’été et l’automne. Afin de bien utiliser et mettre en valeur la beauté et l’étendue de cette nouvelle infrastructure de sentiers régionaux, il est prévu de compléter les travaux à l’été 2016. La nouvelle date d’ouverture prévue du projet des monts Carleton-Christmas est décembre 2016. Demeurez à l’écoute car les résultats finaux promettent d’être extraordinaires.

Motoneiges Ski-Doo