Le Rouski, une invention qui fait du chemin

Le Rouski

Le Rouski, c’est effectivement une belle invention pour faciliter les déplacements de nos motoneiges sur les surfaces rugueuses comme l’asphalte et le béton. À vrai dire, je ne pensais pas un jour écrire un article vantant les mérites du Rouski mais comme j’ai eu l’occasion cet hiver d’en faire l’essai pour le compte de Motoneiges.ca, je dois avouer que j’ai été agréablement surpris de l’utilité de cette pièce d’équipement puisque c’était la première fois depuis que je possède une motoneige que je pouvais expérimenter ce système.

Motoneige RouSki

Motoneige RouSki

Le Rouski existe depuis plusieurs années et il en est maintenant rendu à sa troisième génération. Même s’il est conçu de façon très professionnelle et ergonomique, je n’imaginais pas installer ce type d’équipement sur ma motoneige.  Parce que j’aime le côté conventionnel de la motoneige et probablement aussi pour des raisons d’esthétisme, mon cœur de gars fier de sa motoneige avait de la difficulté à visualiser d’ajouter ce système même s’il voyait bien le côté pratique de cette invention.  Après coup, j’ai vite réalisé tous les avantages procurés en dépit du petit changement de look.

Considérant l’opportunité qui m’était offerte, j’ai donc accepté d’en faire l’essai pour l’hiver 2015. Pouvoir en bénéficier de janvier à mars inclusivement m’a permis d’évaluer quels aspects considérer en toutes conditions. Évidemment qu’en plein cœur de la saison froide où toutes les surfaces sont gelées et où les abords de routes et les approches de services sont enneigés la plupart du temps, le Rouski a moins d’utilité mais a quand même toujours sa place. Il reste  pratique de pouvoir bénéficier du Rouski pour entrer ou sortir du garage ou d’une remorque par exemple ou dans toute autre occasion où la surface ne permet pas de glisser mais préférablement de rouler. Tout compte fait, j’ai davantage apprécié avoir des roues sur mes skis dans la période printanière où le mercure plus clément et le soleil plus ardent font disparaître la couche neigeuse plus rapidement. Il s’avère donc à mon avis très avantageux de bénéficier de cet équipement pour nos hivers souvent imprévisibles de par leurs précipitations! Bien qu’il existe d’autres produits sur le marché qui visent à rendre la circulation sur les surfaces démunies de neige plus enviable, il reste que la qualité de conception du Rouski n’a rien à envier à la compétition. Fabriqué de matériaux de qualité, le Rouski, principalement conçu d’aluminium anodisé, possède une finition exemplaire.

Motoneige RouSki

Motoneige RouSki

L’engagement du système de roulement, de par son principe, se fait aisément sans trop d’efforts en soulevant le devant du ski et en rabattant la poignée ergonomique vers l’avant.  Le désengagement s’exécute encore plus facilement en soulevant le devant du ski tout simplement et le mécanisme à ressort fait son travail pour repositionner la roue vers le haut. Pour le désengagement, on peut aussi balancer légèrement la motoneige de gauche à droite pour soulever les skis de terre activant automatiquement le système de rappel parce qu’il n’y a plus de pression sur les roues. 

L’angle prononcé de la jambe permet au système d’être utilisé autant de reculons que d’avant. Rouski possède sa propre conception de roues. La portion en caoutchouc est élargie et à profil bas. Cet aspect unique à Rouski permet une meilleure flottaison sur le gravier et empêche l’usure prématurée de la roue. La génération 3 de Rouski a permis d’améliorer non seulement l’aspect visuel du produit mais aussi sa qualité de fabrication. Tout d’abord, la roue peut être positionnée à trois endroits possibles sur la jambe permettant ainsi d’exercer un ajustement pour maintenir les skis dans une position parallèle avec la surface. Aussi, un butoir a été ajouté ayant comme but d’enlever de la pression sur le mécanisme du Rouski et aide à maintenir le ski dans une position droite et stable sans possibilité de briser ou tordre quelque pièce que ce soit.  Enfin, son nouveau boitier d’aluminium anodisé avec couvercle étanche et joints toriques sur l’axe empêchent la neige et l’eau de pénétrer à l’intérieur du mécanisme à ressort et à la graisse d’en sortir, ce qui en fait un système efficace et sans entretien.      

Motoneige RouSki

Motoneige RouSki

Pratiquement tous les modèles de skis sont compatibles avec le Rouski. La génération 3 a également permis de standardiser davantage l’installation et ce, peu importe la marque de motoneige que vous possédez. L’installation du Rouski est très simple, même pour les moins adeptes de la mécanique. Toutefois, votre concessionnaire représentant des produits Kimpex peut en faire l’installation pour vous.    

Motoneige RouSki

Motoneige RouSki

Alors, si tout comme moi vous avez l’intention de ne plus vous passer de cet ingénieux système facilitant les déplacements et vous permettant d’économiser plusieurs dollars sur l’usure de vos lisses au carbure, sans contredit, je vous recommande le Rouski!

Les Motoneiges Géro