Le Spyder consolide des emplois à Valcourt

Liste des hôteliers

Le carnet de commandes du Spyder de BRP se remplit de si bon train que, d’ores et déjà, les 300 emplois qui devaient être supprimés à la suite du transfert de la production des VTT vers le Mexique sont quasi assurés sur la nouvelle chaîne de production du «roadster».

C’est ce qu’a confirmé lundi en table éditoriale à La Tribune le président et chef de la direction de BRP, José Boisjoli.

«À cause du transfert de production, on avait un potentiel de 300 mises à pied en 2009. Avec le processus naturel de retraite, si on est chanceux, on pourra les éviter.» En grande partie parce que le Spyder obtient une popularité «au-delà de ce qu’on pensait», ajoute-t-il.

Lire la suite…

Nomination de Ross Antworth chez Motoneiges.ca