Les meilleurs choix dans les usagées ? (Automne 2008)

Liste des hôteliers

C’est quoi la meilleure motoneige usagée ?

Pourquoi on fait ça?

S’il y avait une seule réponse à cette question, le choix devrait être facile. Mais ce n’est pas le cas. Il y a une foule de points de vue, une foule de préférences, et une foule de critères qui font qu’une motoneige est plus appréciée des uns. Et moins des autres. Ou encore qu’elle est plus fiable, plus facile à entretenir, plus agréable à piloter.

Encore une fois, nous allons faire de notre mieux pour donner suite à une demande qui nous est fréquemment faite. Cet article fait suite aussi aux discussions et échanges que nous avons eus le plaisir d’avoir avec plusieurs d’entre vous au cours des Salons et autres événements réunissant les amateurs de notre sport motorisé.

Mais, il nous faut avouer d’emblée avoir un penchant marqué pour certaines qualités. En effet, pour notre analyse cette année, nous avons mis l’emphase sur les machines qui ne causent pas de problème, qui sont fiables et que les mécanos ne voient pas souvent.

On vous propose donc ici des choix réfléchis et éprouvés par le milieu, par les amateurs et par les responsables des ateliers d’entretien que nous avons consultés. La meilleure motoneige usagée des trois dernières années se trouve probablement parmi les choix proposés dans les lignes qui suivent.

Par où on est passés.

Comme nous l’avions fait dans le passé, nous sommes retournés consulter les vrais experts, ceux qui travaillent sur les motoneiges, qui les entretiennent et les réparent. Notre collègue Jacques Turgeon a consulté son réseau d’experts et de passionnés, puis il a fait le tour des ateliers chez les concessionnaires où il s’est entretenu avec les contremaîtres et les mécanos.

Comme indiqué plus haut, cette année nous avons mis l’emphase sur des machines qui sont réputées plus fiables que la moyenne, sur les motoneiges que nous recommanderions à nos amis qui veulent en profiter plutôt que d’attendre à l’atelier.

Finalement, nous avons poussé l’exercice en regardant sur les trois dernières années, soit de 2008 en reculant jusqu’à 2006. Aussi, pour chacun des manufacturiers, nous avons retenu deux modèles pour chacune des années.

Allons voir ce que ça donne, avec les manufacturiers présentés en ordre à peu près alphabétique.

Arctic Cat.

Du côté de la marque vert et noir, pour l’année 2008 on porte note attention sur le modèle Mountain 800 avec la chenille de 153 pouces ainsi que sur le Crossfire 8. Pour l’année 2007, ce sont les modèles Jaguar 1000 et le Bearcat 570 qui se démarquent des autres. Puis quand on regarde plus loin dans le temps, pour les modèles de 2006 ce sont le F7 Firecat Sno Pro ainsi que le T660 Touring.


CrossFire 8 2008


Jaguar Z1 2007


F7 Firecat Sno Pro 2006

Polaris.

Pour les modèles de l’année 2008, le premier modèle retenu est le FST IQ Touring et le second est le 600 IQ Touring. Si on recule d’une année, pour les modèles 2007 on retient le Transport 550 Fan ainsi que le RMK 600 qui est une machine adaptée à la neige profonde hors sentier. Et pour l’année 2006, ce sont les modèles IQ 600 ainsi que le Touring 600 qui obtiennent la meilleure appréciation.


FST IQ Touring 2008


RMK 600 2007


Touring 600 2006

Ski-Doo (Bombardier Produits Récréatifs).

Chez BRP pour l’année 2008, ce sont les modèles MXZ 800 R et le MXZ 550 Fan qui retiennent notre attention. Pour les modèles 2007, nous avons retenu le MXZ 600 Sdi et le Expedition V 800. Et pour les modèles de 2006, notre attention s’est portée sur le GSX 600 Sdi et le Skandic Tundra.


MXZ 800R 2008


MXZ 600 SDI 2007


GSX 600 SDI 2006

Yamaha.

Du côté de la firme au triple diapason pour 2008, ce sont les modèles Venture XL 500 Fan et le Apex dans ses variantes de base avec le moteur 4 cylindres de 150 hp qui font surface. Pour l’année modèle 2007, ce sont les RS Vector et le Bravo 250. Puis, quand on regarde l’année 2006, ce sont le modèle Attak puis finalement le VK 540, une machine de travail et de sentier.


Apex 2008


RS-Vector ER 2007


Attak 2006

Les mots de la fin.

Il est toujours risqué de faire une recommandation au regard d’un équipement usagé. Il y a tellement de variables, tellement de dimensions émotives et tellement de facteurs qui sortent souvent du rationnel que le débat devient nécessairement personnalisé.

C’est donc avec les quelques réserves exprimées au début de ce texte mais aussi avec une grande confiance que nous avons identifié les modèles retenus pour chacun des manufacturiers. Si ces motoneiges sont dans votre liste de choix potentiels, vous pouvez trouver ici une confirmation additionnelle que vous êtres probablement sur une bonne voie. Sinon, ce sont possiblement des choix que vous devriez ajouter à votre liste.

Il faut aussi garder à l’esprit d’être attentif à l’état général de la motoneige que vous convoitez avant de sortir vos billets. Apportez une attention particulière à l’état de la chenille, au kilométrage ainsi qu’à l’état général qui est souvent une bonne indication du niveau d’entretien dont la machine a bénéficié.

Rappelez-vous aussi que la « meilleure » motoneige, c’est quand même celle qui fait votre affaire. Au nom de toute l’équipe, nous vous souhaitons un excellent début de saison.

Autre article d’intérêt:

Grand Salon Motoneige Quad 2022