L’ingéniosité signée J. Armand Bombardier : Le système barbotin-chenille

Liste des hôteliers

Au cours des derniers jours j’ai eu le plaisir de représenter le Magazine web Motoneige au lancement de la nouvelle exposition temporaire intitulé : L’ingéniosité signée J. Armand Bombardier : Le système barbotin-chenille.


Garage original de J-A Bombardier devenu aujourd’hui le musée

En effet afin de souligner le 75e anniversaire de l’invention du système de traction barbotin-chenille, le Musée J. Armand Bombardier présente une exposition temporaire portant sur l’évolution de cet ingénieux mécanisme qui a révolutionné le monde du transport sur la neige et en terrains difficiles. Cette exposition explique l’ingéniosité d’un homme qui à l’époque a dû tout construire pour arriver à faire avancer des engins dans la neige, la boue, etc.


Le système barbotin-chenille


Système barbotin-chenille

Au cours du lancement de cette exposition j’ai eu la chance de rencontrer Mr. Guy Pépin qui est le conservateur / restaurateur du musée.
 
MCA – Mr Pépin, quel est votre travail au juste, quel est votre responsabilité? 
 
M. Pépin – Tout d’abord c’est moi qui avec des collaborateurs a conçu et élaborer cette exposition temporaire. Mon travail consiste à trouver, restaurer et conserver ces engins.


Motoneige antique

Cette exposition est divisée en trois zones qui vont comme suit :

  • À l’aube de l’invention, 
  • L’avènement de l’invention
  • Le développement de l’invention. Ce mécanisme, qui a complètement révolutionné le monde du transport sur neige et en terrains difficiles, est toujours utilisé aujourd’hui. 

Il faut se souvenir qu’à cette époque les routes n’étaient pas ouvertes en hiver et le principal objectif de tous les efforts déployés était de remédier à l’isolement des villages en rendant possible les déplacements durant la longue période de l’hiver. C’est justement l’invention du barbotin-chenille qui a donné essor à l’industrie de l’autoneige.

Les médecins pouvaient désormais se déplacer en hiver pour secourir les malades. Les postiers pouvaient assurer le service du courrier et les prospecteurs se déplacer en terrains difficiles. Le système barbotin-chenille est le premier des 43 brevets que J-A Bombardier a obtenu et est peut-être le plus important de tous….


2 anciens employés qui ont travaillé avec J-A Bombardier : À gauche  Ernest Bombardier (91 ans)  à droite  Joseph Leclair (87 ans)

J’ai ensuite rencontré M. Joseph Leclair, qui a travaillé de très près avec J-A Bombardier pendant plusieurs années
 
MCA – Mr. Leclair, quel genre d’homme était Mr. Bombardier ?
 
M. Leclair – C’était un homme très simple, qui était aimé de tous. Ses employés étaient tous égaux du balayeur au contremaître. Les gens le respectait presque plus que le curé du village et à cette époque le curé était très important.


La belle petite machine

MCA – Quel était votre travail ?
 
M. Leclair – J’étais son mécanicien principal, il pensait et il dessinait quelque chose (outil ou pièce d’équipement) et moi je le fabriquais. Avec J-A, on ne regardait pas l’heure, on aimait notre travail. On faisait le véhicule au complet sauf le moteur et la transmission qui venait de Chrysler.


Photo de J-A Bombardier et une presse à métal qu’il a fabriqué

MCA – Pensiez-vous à l’époque que cette invention serait aussi importante ? 

M. Leclair – On savait qu’on venait de révolutionner le transport à l’époque mais je ne savais pas que j’en parlerais 75 ans plus tard et qu’on verrait encore ce système autant utilisé. 


Machine utilisée pour le travail forestier

En terminant il est important de souligner que sans l’invention du système chenille-barbotin, nous, les motoneigistes, ne pourrions pratiquer notre passion, alors au nom de tous je lui dis …MERCI.

Nous invitons les motoneigistes ainsi que la population en général à visiter cette exposition. Vous y retrouverez une mine d’information sur cette invention qui a complètement révolutionné le transport en hiver et également en terrain difficile.

La première « vraie » tempête de neige est à nos portes !