Mauricie : La motoneige interdite la nuit?

Liste des hôteliers

La table des préfets se penchera le 8 décembre sur la question des horaires de circulation des véhicules hors route sur le territoire des MRC de la Mauricie. 

Rappelons qu’à partir du 1er décembre 2011, il sera interdit de circuler sur les sentiers des véhicules hors route entre minuit et 6 heures, sous réserve d’un règlement d’une MRC qui fixerait des heures différentes.

Le préfet de la MRC des Chenaux, Gérard Bruneau, a expliqué lors de la dernière séance du conseil de la MRC, qu’il fallait harmoniser les horaires d’une MRC à l’autre en Mauricie.

«On va amener ça à la table des préfets, parce que sur certains territoires, la motoneige est plus répandue qu’ailleurs comme dans Mékinac et à La Tuque. Ou bien on s’en tiendra à la loi, ou bien il y aura d’autres propositions.»

M. Bruneau avoue que dans un cas comme dans l’autre, il sera difficile de faire respecter des horaires limitatifs. «J’avoue que nous n’avons pas de problèmes actuellement. À moins qu’on apprenne des choses à la table des préfets. Mais cela dit, il faut que la formule soit la même partout, d’un territoire à un autre afin de permettre la circulation.»

M. Bruneau ajoute que la table des préfets aura sans doute des contacts avec des associations sportives afin de connaître leurs attentes.

Il faut aussi s’attendre à ce que les élus prennent en compte les retombées économiques importantes générées par les véhicules hors route, dont les motoneiges, avant de songer à mettre des bâtons dans les roues des usagers des sentiers pour VHR.

«Il ne faut pas non plus inventer des situations qui n’existent pas. Nous, dans des Chenaux, on pourrait dire qu’on peut circuler 24 h sur 24 h sans problème. Mais si on impose un horaire entre minuit et 6 h, il va falloir faire preuve de tolérance. Quand on a une loi d’un côté et qu’on dit qu’on sera tolérant de l’autre, on est aussi bien de ne pas avoir de loi.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike

«Même si quelqu’un se plaint qu’une motoneige a circulé près de chez lui à 1h15 du matin, on aura beau appeler la Sûreté du Québec, avant que les policiers arrivent et attrapent le fautif…c’est impossible. C’est beau des règlements mais quand vient le temps de les appliquer, ce n’est pas toujours simple», a-t-il conclu.

Si la plage horaire proposée par la loi n’est pas acceptée par les préfets et s’ils en proposent une autre, il faudra que chaque MRC et grandes villes adoptent un règlement sur un autre horaire commun. Sinon, le nouveau règlement s’appliquera tel quel.

Les Motoneiges Géro