Mes premières impressions du Arctic Cat crossfire8

Liste des hôteliers

De Sainte-Anne-des-Monts à Tourville en passant par la montagne St-Pierre, ma chasse à la neige a été un peu plus complexe que prévu cette année pour moi au Bas St-Laurent…

Mais 2 mois plus tard, j’ai finalement dépassé le cap des 2600 km au compteur de l’Arctic-Cat Crossfire 8 Sno Pro Limité 2011. J’ai effectué des essais dans plusieurs régions et dans toutes les conditions imaginables ce qui me permet d’avoir une très bonne idée du comportement de cette monture.

Mon début de saison, je l’ai vécu dans la belle région de Chaudière Appalaches car c’était l’un des seuls endroits où les sentiers étaient ouverts en décembre. En effet la région avait reçu plusieurs bonnes accumulations de neige en ligne. C’est après les premiers kilomètres que j’ai vite pu apprécier la chenille Power Claw  de 141po x  2.25po. En effet les sentiers fraichement ouverts avaient une base très molle mais la traction de celle-ci m’a épaté avec un transfert constant qui sort le devant à toutes les fois où je pressais sur l’accélérateur. Ce choix de chenille est assurément l’une des options les plus intéressantes de cette édition limitée. 

Le volant ajustable de son côté est une nécessité pour moi puisque j’opte très souvent pour la conduite debout même en sentier!  Lorsque la température est plus froide je reviens très rapidement à la position de conduite assise afin de profiter au maximum de la protection contre le vent et les intempéries que m’offre le pare brise. J’aime bien la position de conduite qu’offre le siège de la série M. Celui-ci est très confortable et juste assez haut pour mes jambes. J’ai bien apprécié aussi le rangement qu’offre celui-ci (corde, bouteilles d’eau, huile, etc.….)

Et que dire du look de cette motoneige! Un châssis de série M, un design agressif et conçu pour les conditions extrêmes  hors piste, qui allie cependant finesse et précision lors de la conduite en sentier. Mentionnons aussi que la teinte de vert de cette monture attire beaucoup l’attention dans les stationnements de chaque relais que j ai visité jusqu’à présent dans ma saison. 
En ce début de saison, l’éducation ou l’habitude d’utilisations des contrôles s’est fait naturellement pour moi car il n’y a pas beaucoup de changement versus le F8 LXR 2010 que j’ai piloté la saison dernière. La seule chose qui ma pris un peu plus de temps à apprivoiser a été de devoir baisser les yeux afin de consulter le compteur en position debout ou assise.

Essai des bottes CKX Taïga EVO et des gants CKX Confort Grip

Rappelons que le modèle Arctic Cat Crossfire 8 Sno Pro Ltd 2011 est un modèle de la catégorie hybride (Crossover) et est conçue pour performer autant en sentier que dans la poudreuse. Pour ma part, j’ai toujours été un motoneigiste de sentier mais avec cette machine, c’est une porte qui s’ouvre à moi dans le monde de la motoneige hors piste.  C’est avec l’équipe d’Extrême Chic-Chocs de Sainte-Anne-des-Monts et de Junior Mécanique Plus de Rimouski que j’ai fait une «vraie» première expérience dans de la «vraie» poudreuse et de «vraies» montagnes !!! Quelle expérience et quelle école ! Je me suis pris à de nombreuses reprises mais comme on dit c’est «le métier qui entre». Après quelques heures, j’ai facilement appris à  maitriser la motoneige et à tirer profit de toutes ses capacités. Je suis maintenant en mesure de pouvoir apprécier les joies du hors piste.

Le moteur 800 HO est toujours présent lorsque j’en ai besoin principalement lors de mes escapades en hors piste… Les champs enneigés devant la maison peuvent en témoigner! La puissance de ce moteur est aussi lors de mes randonnées en sentier. Malgré sa traction la chenille n’affecte pas de façon significative les accélérations. Le moteur est bien calibré, cependant il nécessite une essence à  haut niveau d’octane (Indice  de 91). Si ce type d’essence n’est pas disponible la sensibilité du capteur de cliquetis (Knock Sensor) nous le laisse savoir assez vite.  Évidemment, la qualité de l’essence peut varier d’un détaillant à l’autre donc un additif est parfois nécessaire afin d’assurer des performances optimales du moteur.

Un autre point que j’aimerais souligner est la très bonne performance de l’ensemble de suspension Sno Pro.  Pour ma part, en sentier, j’ai tendance à utiliser une suspension ajustée variant entre 40 et 60 PSI. Pour l’arrière, c’est entre 70 et 90 PSI, à cause de mon poids. Ceci permet d’amortir  les réactions de la suspension en virage prononcé et sert également à lui enlever un peu de poids sur les skis. Lors de sorties hors-piste où la neige était très abondante, j’ai dû ajuster la suspension à 75 PSI à l’avant et à 125 PSI à l’arrière afin d’avoir un bon transfert à la chenille. Je me suis vite aperçu que la rigidité donne une meilleure maîtrise dans des conditions extrêmes.

Essai de la Khaos en trois opinions.

En raison de la compatibilité du Crossfire avec la série M, une vaste gamme d’accessoire est disponible. Grâce à la générosité de Junior Mécanique Plus concessionnaire Arctic Cat de Rimouski  et responsable de l’essai long terme Arctic Cat, j’ai la chance d’en essayer plusieurs. Soulignons le bloc d’élévation qui soulève le volant et déplace son centre de gravité vers l’avant de 1.25 pouce. Ceci donne une meilleure marge de manœuvre à un motoneigiste de plus petite taille comme moi. J’ai aussi opté pour le levier de frein à deux doigts en métal qui facilite l’accès en hors piste.  Depuis plusieurs saisons,  je portais toujours un sac à dos lors de mes  randonnées mais le spacieux sac de tunnel m’a libéré de ce poids sur mes épaules.

Du coté de la consommation d’essence, le Crossfire 8 Sno Pro Limité 2011 est dans la moyenne pour un moteur de 794cc 2 temps. Les consommations observées se maintiennent pour l’essence entre 13 et 15 MPG. Pour ce qui est de l’huile la consommation est assez stable à plus ou moins 1 litre par plein d’essence.

 En conclusion, on peut dire qu’Arctic Cat est toujours à la hauteur de mes attentes et que ces essais longs termes  s’annoncent très positifs.  Dans quelques semaines je vais vous dresser mon bilan de mi-saison de ce « nerveux chat! »

 

Auberge du Draveur - Motoneige