Du 8 au 10 janvier 2016, j’étais invité par Motoneiges.ca  à redécouvrir les Monts Valin. Je mentionne redécouvrir car c’était la troisième fois que je visitais les monts. À titre d’invité,  j’accompagnais quelques-uns des autres collaborateurs du magazine. Tout comme moi, la plupart des invités ne connaissaient les monts que de façon très sommaire. Ce séjour avait pour but de nous faire réaliser ce que représentent les Monts Valin pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean comme attrait touristique : que ce soit des aubergistes et restaurateurs sur place, de la qualité des sentiers comptant plusieurs centaines de kilomètres, de la quantité d’enneigement qui plaît tant aux amateurs de sentiers que de hors-piste. Les Monts Valin se sont forgés au fil des années une solide réputation de terre d’accueil pour tout type de motoneigiste. Et de ce fait, nous y étions afin d’en explorer ses richesses. 

Pour cette occasion, je savais que les Monts Valin pouvaient m’offrir une quantité innombrable d’activités. C’est pourquoi il peut devenir ardu de faire un choix éclairé afin de maximiser notre plaisir lors d’une escapade de quelques jours. Bref, c’est tout de même un beau problème !

D’abord, les paysages des Monts Valin en hiver sont synonymes de splendeurs indéniables. Il est d’ailleurs possible de se faufiler par différents sentiers donnant directement accès aux nombreux points de vue sur le Fjord du Saguenay. C’est effectivement sur place que l’on s’aperçoit qu’une photo ne rend pas nécessairement justice à la beauté et l’immensité de ses  gorges et falaises. De plus, cette région réunit aussi plusieurs petits villages accueillants regroupant des gens dévoués au tourisme. Pour l’occasion, nous séjournions à l’Auberge du km 31. L’auberge, devenue mythique en seulement 10 ans d’opération, compte plusieurs chambres et chalets de qualité supérieure. L’établissement se situant au cœur des monts dénombre par ailleurs un restaurant, une station d’essence ainsi que tout autre service gravitant autour de la motoneige. De ce point stratégique, il est également facile de planifier une randonnée permettant de se diriger vers d’autres régions externes des Monts Valins que ce soit vers Les Escoumins, Tadoussac ou encore le Saguenay. La panoplie de sentiers en comblera assurément plus d’un.

Survol des nouveautés de la gamme de motoneige Arctic Cat 2022

Les Monts Valin offrent aussi  la charmante station de ski alpin Le Valinouët, ouverte jusqu’à la mi-avril. Il y a aussi un vaste réseau d’accommodations et d’infrastructures de tout genre développé autour des monts afin de satisfaire les amateurs de sports d’hiver les plus exigeants. Par exemple, on peut citer la Ferme 5 étoiles de Sacré-Cœur. L’hébergement  que l’on retrouve sur place repose sur plusieurs options d’hébergement tel un gite, motel, appartement-condo, suite, chalet et j’en passe. L’hôtelier propose diverses activités dont le traineau à chiens, la raquette, spa et massage de détente, la location de motoneige, la pêche blanche ainsi que la rencontre avec différents animaux sauvages. Le personnel sur place est aimable et soucieux de notre bien-être.

Lors d’une de nos randonnées, il a été possible de se diriger vers le réservoir Péribonka où on a fait un arrêt pour dîner au Centre plein-air Mont Vilain. Un arrêt s’impose à cet endroit. Encore une fois, nous fûmes agréablement surpris par les installations mises en place afin d’accueillir motoneigistes et quadistes. En effet, cet établissement favorise le confort, le service et offre une fourchette qui saura satisfaire une des clientèles les plus exigeantes. Pour l’occasion, nous avons tous été ravis de faire la rencontre des propriétaires Martin Lachance ainsi que sa conjointe Annick. Ceux-ci  sont généreux de leur temps et investissent beaucoup d’efforts afin de rendre amical et convivial le passage des randonneurs. 

En quelques lignes, les Monts Valin s’illustrent assurément comme étant une référence pour tout motoneigiste. C’est définitivement une région spacieuse où la neige abonde tôt en saison. Les quelque 20 à 22 semaines d’enneigement permettent également d’y pratiquer le sport de façon printanière. Les multiples sentiers dont le vaste territoire dispose, sont centralisés et propices à la motoneige. C’est en effet un lieu qui se découvre et se redécouvre de par ses nombreux paysages bucoliques et ses hébergements. Comme si cela n’était pas assez, vous y retrouverez des gens fiers de leur région et ouverts au partage des lieux.