Motoneiges 2012: Des engins moins bruyants et moins polluants

Liste des hôteliers

Nous vivons dans un pays de neige et, si nous voulons être heureux, mieux vaut apprivoiser les plaisirs de l’hiver. Parmi les activités à faire pour garder la forme et le moral, il y a la marche, le patinage, le ski, la luge, la raquette et, oui, la motoneige qui, ne l’oublions pas, est une invention québécoise.

Malgré la crise économique qui a fait des ravages dans cette industrie il y a deux ans, les 207 clubs de motoneige du Québec et leurs 4500 bénévoles maintiennent le cap en assurant l’entretien et la sécurité des 33 000 kilomètres de sentiers balisés du territoire québécois, qui est divisé en 13 régions. Pour en savoir davantage, on consultera le site internet de la Fédération québécoise des clubs de motoneigistes du Québec. Il nous informe, notamment, sur le nombre de sentiers pour chaque région, l’hébergement et l’enneigement.

 

À une certaine époque, il existait une centaine de marques de motoneiges. De nos jours, il ne reste que quatre constructeurs, Arctic Cat, Polaris, Ski-Doo et Yamaha, et leurs produits sont moins bruyants et moins polluants que jamais. Voyons les principales nouveautés et innovations en 2012.

Jeff Stoxen nommé spécialiste de produits motoneiges Yamaha