Motoneigistes de père en fille

Liste des hôteliers

Chez les Robitaille, une famille d'agriculteurs de Mont-Saint-Grégoire, la soif de liberté, l'amour des engins, le goût d'expéditions lointaines se vivent de père en fille. Ils carburent à la neige, au froid, aux belles machines. Et aussi au danger qui les attend au détour.

Motoneigistes
Nancy Robitaille est passée pratiquement sans transition du berceau à la motoneige. «Maman nous plaçait dans une carriole fermée, mon frère Jarod et moi, avec plein de coussins et de couvertes en poil», confie-t-elle. Après cela, Nancy Robitaille était fin prête à recevoir sa première motoneige, une Kitty Cat que son père lui a offerte pour ses trois ans. Celle qui s'apprête à ouvrir la garderie Les Petits Cochons roses, à Mont-Saint-Grégoire, en garde un souvenir attendri: «Ça rentrait dans la valise du char. Jarod avait deux ans, et il me suivait dans un traîneau accroché à l'arrière».

Puis sont venus les slaloms, les chasses au trésor et les courses d'accélération, qu'elle contribuait à organiser et auxquels elle participait: «Je battais les gars au slalom, c'était drôle», soutient celle qui dirige maintenant le Club Apollon à Mont-Saint-Grégoire.

Rien ne lui fait peur, semble-t-il. «Les Chic-Chocs, en Gaspésie, c'est vraiment beau. J'aime ça. Je trouve toujours très drôle quand les gars bougonnent parce qu'il y a une fille dans le groupe et puis qu'après, ils ne sont pas capables de suivre. La trail d'une journée, ça libère. Tu penses à rien. Tu prends de l'air. Ça défoule, ça change les idées», confie-t-elle. Et le danger semble faire partie du décor. «Quand je pars avec mon père au chalet, il nous arrive toutes sortes d'anecdotes: on manque de gaz, on se perd, on avance sur un lac qui n'est pas assez gelé, expose-t-elle. Une fois, j'ai attendu trois heures dans les monts Valin, parce qu'un relais était fermé et qu'on a manqué d'essence.» Son père ajoute: «Moi, j'étais pas sûr de me rendre. J'ai cogné à une porte de maison pour me faire mener à la première station d'essence.» Après quoi, il est reparti secourir sa fille et ses deux compagnons, qui commençaient sérieusement à trouver le temps long sous les épinettes.

Jeff Stoxen nommé spécialiste de produits motoneiges Yamaha
Auberge du Draveur - Motoneige