Motoneigistes : Quelques conseils de sécurité s’imposent

Liste des hôteliers

Avec la neige qui vient de tomber, les motoneigistes ne vont pas tarder à sortir leur engin. Voici quelques conseils de sécurité en ce début de saison.

Chaque année, des motoneigistes se retrouvent dans des situations périlleuses ou perdent la vie en pratiquant cette activité. Depuis 2010, en moyenne, 19 personnes perdent la vie chaque année lors d’une randonnée en motoneige sur le territoire de la Sûreté du Québec.

Motoneige

Consignes à respecter

C’est pourquoi il est important de :

  • Respecter la signalisation et les lois
  • Pratiquer la motoneige le jour plutôt que la nuit
  • Circuler lentement et prudemment lorsque la visibilité est réduite
  • Circuler sur les sentiers balisés et éviter les plans d’eau
  • Éviter de partir seul en randonnée et avertir un proche de l’itinéraire prévu
  • Se munir d’une trousse de survie.

La trousse de survie devrait contenir un jeu d’outils de base, des bougies d’allumage, des articles de premiers soins, un couteau, une corde de nylon pouvant servir au remorquage, une scie ou une hache, une carte et une boussole (et/ou un GPS), des allumettes à l’épreuve de l’eau, une lampe de poche, un sifflet et une couverture légère traitée à l’aluminium.

Lors de longues randonnées, il est utile de se munir d'une paire de raquettes, de signaux lumineux, d'un abri de secours (tente ou bâche) et d'aliments riches en calories, tels que du chocolat et des sachets d'aliments déshydratés.

Si un motoneigiste se perd, il doit s'assurer d'être visible en laissant les phares de son engin allumés.

Il est à noter que la réglementation entourant cette activité est la même, que le motoneigiste soit sur des sentiers, des chemins publics ou privés, ou des plans d’eau gelés.

(Collaboration de la Sûreté du Québec, MRC La Jacques-Cartier)