Polaris 550 Indy Voyager 2014 : Premières impressions

Liste des hôteliers

Voilà déjà le temps de vous présenter mes premières impressions alors qu'il me semble que la saison débute à peine. Heureusement, grâce au début de saison canon que nous avons eu dans le Bas-St-Laurent, j'ai pu mettre la 550 Indy Voyager de Polaris à l'épreuve rapidement!

Motoneige - Polaris 550 Indy Voyager

En effet, dès mes premiers kilomètres sur cette motoneige, je me suis demandé si j'avais vraiment un 550 fan entre les mains. En sachant que j'allais piloter cette motoneige cet hiver, je ne m'attendais pas à une grande puissance de la part de cette machine. Grave erreur!! Le 550 a su m'impressionner dès la première accélération, ce qui m'a convaincu que cette motoneige n'avait pas fini de m'étonner. Il faut dire que le nouveau système d'embrayage CV Tech PowerBlock aide beaucoup à ce gain de performance du moteur.

Comme mentionné dans mon article précédent, la 550 Indy Voyager se trouve à être une motoneige hybride qui va être autant capable de faire de la randonnée en sentier, de faire du hors sentier et d'effectuer toutes les tâches nécessaires pour quelqu'un qui a un chalet. Tout une mission pour une motoneige si abordable!!

Motoneige - Polaris 550 Indy Voyager

En sentier, la stabilité de la Indy Voyager 550 est étonnante, surtout dans les courbes. La précision de la motoneige en tournant m'a aussitôt surpris, moi qui m'attendait de voir du sous-virage puisque j'avais quand même une chenille de 144po en dessous de moi. De plus, malgré le fait que les skis soient ceux du RMK, le contrôle en sentier est très bon quand même. Il ne faut surtout pas passer sous silence l'excellente reprise du moteur lors de la fin d'un virage, qui, encore une fois, est grâce au nouveau système d'embrayage qui équipe les motoneiges Indy 550.

Maintenant, parlons de ce que les gens étaient le plus sceptiques par rapport au Indy Voyager 550 : le hors sentier. On peut effectivement penser qu'un aussi petit moteur et une chenille munie de crampons de 1po et demie ne feraient pas bon ménage. Il faut se détromper tout de suite : les skis du RMK, la plate-forme réputée, la légèreté de la machine et la traction rendent cette motoneige surprenante en dehors des sentiers. J'ai été étonné de voir le Indy sortir d'endroits que je ne croyais pas pouvoir sortir sans rester pris. Évidemment, je ne sortais pas aussi aisément et rapidement qu'avec un plus gros moteur mais il était drôle de voir l'expression de mes amis lorsqu'ils me voyaient arriver sur le haut d'une falaise « tranquillement, mais sûrement ». Tout comme en sentier, cette machine amène une grande précision lors des manœuvres dans la neige poudreuse.

Bilan d’essai de la Ski-Doo Backcountry Sport 600 EFI 2021

Motoneige - Polaris 550 Indy Voyager

Par contre, j'ai vite noté que les marchepieds n'ont aucun trou pour aérer la neige lorsqu'on est en hors sentier. On doit sans cesse nettoyer ceux-ci avec nos bottes, ce qui peut être gênant. C'est le seul point négatif que j'ai pu trouver à la motoneige en hors sentier pour le moment. Il n'empêche pas tout le plaisir que m'a apporté cette petite machine!!

Pour ce qui est du côté utilitaire, je ne peux pas dire que j'ai exploité ce type de conduite puisque je n'ai pas de chalet mais j'ai assez piloté la 550 Indy Voyager pour savoir ce qui attend les gens qui s'en serviraient pour travailler. D'une part, ils obtiendraient toute la précision nécessaire pour se promener dans les sentiers. Lorsque le besoin se présenterait, la motoneige surmonterait les épreuves hors piste sans problème et serait capable de tirer des bonnes charges.

Parlant de gens qui ont des chalets, il ne faut pas oublier ceci : même si la motoneige n'est pas toute équipée, n'a pas le plus gros moteur, ces inconvénients deviennent des avantages en regardant le prix de détail de la motoneige, en comprenant que le moteur fan 550 est un moteur très simple qui va durer et nécessite très peu d'entretien, sans compter qu'il n'y a pas d'électronique dedans. Il va de même pour le nouveau système d'embrayage CV Tech PowerBlock justement conçu pour durer longtemps sans entretien. De plus, cela est aussi valide pour quelqu'un qui désire s'initier à la motoneige. La 550 Indy Voyager sera la porte d'entrée parfaite vers ce sport que nous adorons.

Motoneige - Polaris 550 Indy Voyager

Pour conclure mes premières impressions, si j'avais à résumer mon début de saison en un mot, je choisirais le mot « surpris ». C'est le terme parfait pour définir mes réactions quant à l'accélération, le comportement en hors sentier et la versatilité de la Polaris 550 Indy Voyager.

Essai des bottes CKX Taïga EVO et des gants CKX Confort Grip