Polaris 600 RMK 144 2015 : bilan de saison

Polaris 600 RMK 144 2015 : bilan de saison

J'ai l'impression que l'hiver a passé à une vitesse infernale! Après avoir mélangé école, motoneige et travail, il est normal de ne pas voir le temps passer. Pour en rajouter, c'est un drôle d'hiver que nous avons eu. En effet, on ne peut pas dire qu'on a eu beaucoup de neige, du moins pour les amateurs de hors-sentier. Comble de malheur, ma région a fracassé des records de froid. Bref, ce ne sont pas les meilleures conditions que le Polaris 600 RMK 144 a rencontrées cet hiver!

Tel que promis dans mon dernier article, j'ai réussi à me trouver de la neige poudreuse afin d'essayer le RMK 144 dans son élément naturel. Voilà donc mon bilan de saison du Polaris 600 RMK 144.

Motoneige Polaris 600 RMK 144 2015

Moteur

Comme mentionné dans mon article sur mes premières impressions, le moteur 600 Cleanfire n'a pas été une surprise dans le sens où je savais à quoi m'attendre. En effet, la puissance de ce moteur a de quoi étonner! De plus, l'excellente reprise de celui-ci en sortie de virage permet de reprendre une vitesse de croisière à une très bonne vitesse.

Côté hors-sentier, l'accélération instantanée du moteur est un aspect très positif, qui permet même de nous sauver à certaines occasions. Évidemment, lors de situations extrêmes comme une pente trop abrupte ou une neige trop abondante, on manque de force un peu. Ce n'est pas pour rien que des motoneiges avec des moteurs de 800 cm3 sont sur le marché!

J'en ai parlé un peu dans mon dernier article mais je me dois d'en reparler, le moteur 600 Cleanfire offre une excellente accélération, permettant de faire de bons « wheelies », que ce soit sur une bonne bosse en sentier ou sur un saut en hors-sentier.

Motoneige Polaris 600 RMK 144 2015

Conduite

J'ai beaucoup parlé de la conduite en sentier dans mon dernier article. Je ne m'y attarderai donc pas trop dans mon bilan de saison. Je me permets quand même de rappeler que le Polaris 600 RMK 144 se débrouille drôlement bien en sentier. Outre le survirage lorsque les sentiers sont en mauvaises conditions, on a droit à une conduite précise. Ajoutez à cela la puissance du moteur 600 Cleanfire et vous obtenez une excellente expérience pour une motoneige de montagne.

En hors-sentier, quelle belle surprise! La plate-forme Pro-Ride rend vraiment le RMK une motoneige qui répond au doigt et à l'oeil. Un contre-braquage, un coup de volant, un peu de gaz et on se rend là où  on veut! Avec la flotabilité de la motoneige, ses patins larges et son puissant moteur, on obtient une motoneige très légère et maniable. En « sidehill », la motoneige répondait extrêmement bien, en se penchant facilement et en restant très stable. Il ne faut pas négliger le travail que fait la chenille de 144 po \ 365 cm de long et avec 2 po \ 5 cm de crampons. Même si dans certaines conditions on en demanderait un peu plus, elle fait amplement le travail dans la grande majorité des conditions de hors-sentier. Que ce soit pour faire du « sidehill », pour monter des montagnes abruptes ou faire des manœuvres plus techniques, le RMK 144 répond parfaitement.

Essai de la veste et sous-gants chauffants Ewool

Motoneige Polaris 600 RMK 144 2015

Extras

J'ai omis de parler du démarreur électrique dans mes derniers articles mais je me dois d'en faire mention. J'ai été impressionné à chaque fois que je l'utilisais. En effet, un coup de clé et hop, la motoneige est en marche. À -30 degrés? Pas de problème! Seulement une fraction de seconde et on entend le moteur 600 Cleanfire ronronner. Par contre, tel que mentionné plus tôt dans la saison, il y a de la neige qui s'accumule sur la lumière arrière, ce qui fait que le RMK 144 peut devenir plus difficile à suivre.

Je pense que le plus gros point positif du Polaris 600 RMK 144 se trouve au niveau du rangement. En effet, il serait bien d'avoir un peu plus de rangement de série. Bien évidemment, on peut en ajouter en option mais de série, on n'a qu'une petite pochette de rangement sous le capot qui peut à peine rentrer les papiers d'immatriculation de la motoneige.

Cela est très vite oublié lorsqu'on regarde les accessoires présents sur la motoneige. Poignées chauffantes (qui sont franchement très performantes), pouce chauffant, démarreur électrique (en option mais présent sur notre motoneige d'essai) et compteur journalier qui est très facile à lire, que ce soit assis ou debout.

Motoneige Polaris 600 RMK 144 2015

Conclusion

Je conclus cet essai avec rien d'autre que du positif. Malgré le début de saison difficile et lent, Mère Nature a su nous gâter avec assez de poudreuse pour se perdre dedans. J'ai donc pu utiliser le Polaris 600 RMK 144 à son plein potentiel. Le RMK a très bien répondu en sentier, même lors de longues randonnées. Nul besoin de parler de son comportement en hors-sentier, il n'y a rien à redire.

Encore une fois, j'aimerais remercier Polaris Industries ainsi que le garage Yvan Thibault d'Amqui sans qui cet essai n'aurait pas été possible.

Motoneige Polaris 600 RMK 144 2015