Première impression Arctic Cat XF 800 CrossTour

Arctic Cat XF 800 CrossTour
Des Monts-Vallin au Bas St-Laurent et même en Gaspésie, on peut dire que Dame nature a mis ma patience à rude épreuve cette saison!
À la mi-février , j’ai  dépassé le cap des 1000 km au compteur du  Arctic Cat XF 800 CrossTour. J’ai effectué des essais dans plusieurs régions et dans des conditions qui sont passé d’un extrême à l’autre. Ce qui me permet d’avoir une très bonne idée du comportement de cette monture. 
En début de saison, c’est dans la région du nord du Nouveau-Brunswick et du Bas-St-Laurent (l’un des seul endroits où les sentiers étaient ouverts en décembre mais fermé en Janvier…) avec des bonnes accumulation de neige. Par contre, le redoux qui a suivi a eu un impact considérable sur ma saison.
Après les premiers kilomètres parcouru j’ai vite pu apprécier la versatilité de cette monture. En effet, les sentiers fraîchement ouverts avaient une base très molle mais la traction de la chenille Cobra (15 x 141 x 1.25)  m’a épaté avec un transfert constant qui  offre une bonne reprise à tous coups. 
Toutefois, j’ai du ajuster le volant vers l’avant pour l’élever un peu car j’opte souvent pour la conduite debout. Mais lors de journées très froides, j’ai  vite repris ma conduite assise pour me servir de la protection que le pare brise avait à offrir. Je me suis aussi servi des miroirs qui sont une très bonne option de base sur le CrossTour. J’aime bien aussi la position de conduite et le siège qui très confortable et juste assez haut pour mes jambes. Mais je m’ennui du rangement qu’offraient la génération précédente!
Et que dire de son look… Le châssis ProCross a un design agressif et conçu pour les conditions de performance en sentier,  mais avec finesse et précision lors de la conduite hors-piste. Et mentionnons qu’en sentier la couleur orange et noir de cette motoneige a fait tourner bien des têtes dans les relais! 
Au début de la saison, l’utilisation des contrôles a été facile pour moi car il n’ y pas eu de changements importants des autres modèles d’Arctic Cat que j’ai eu la chance de piloter dans le passé. Un aspect que j’ai beaucoup apprécié est le système de pivot du compteur qui s’ajuste pour une meilleur visibilité en position debout ou assise.
Rappelons que le modèle Arctic Cat XF 800 CrossTour est de la catégorie Crossover (hybride) est conçu pour performer autant en sentier que dans la poudreuse. Pour ma part, j’ai effectuer la majorité de mes essais en sentier avec cette machine, en raison du manque de poudreuse cette saison.  Mais soyez sans crainte, mon amour pour les randonnées hors-piste n’est pas éteint pour autant!  J’ai quand même effectué quelques sorties hors des sentiers dans des chemins forestiers  et j’ai été très bien servi grâce à la légèreté et la maniabilité de la plateforme XF.
Le comportement du 800 ho est toujours présent dans toutes mes demandes! Et laissez-moi vous dire que la reprise est impressionnante ,  avec une capacité de haute vitesse.  Le moteur est bien calibré, cependant il nécessite un haut niveau d’octane 91 est pas moins car la sensibilité du Knock sensor nous le laisse savoir assez vite.  Évidemment, la qualité de l’essence peut varier d’un détaillant à l’autre. Un additif est parfois nécessaire pour assurer le bon fonctionnement du Knock sensor du moteur.
Il faut aussi souligner la très bonne performance de l’ensemble de suspension Fox.  Pour ma part, en sentier, j’ai tendance à utiliser une suspension plus rigide avec la tesion des ressort à l’avant. Pour l’arrière, c’est entre 130 et 150 PSI, vu mon poids. Question d’amortir  les réactions de la suspension en virage prononcé et de lui enlever un peu de patin. Lors de sorties hors-piste où la neige était très abondante, j’ai dû ajuster la suspension à l’avant avec moins de tension dans le ressort et à 140 PSI à l’arrière afin d’avoir un bon transfert à la chenille. Je me suis vite aperçu que la rigidité donne une meilleure maîtrise dans des conditions extrêmes.
En raison du segment hybride du XF CrossTour, une vaste gamme d’accessoires est disponible. Soulignons par contre que l’équipement de base fourni avec cette monture est supérieur au reste de la gamme des XF. Muni d’un pare-brise avec miroir ajustable, sac de volant et sac de tunnel ainsi qu’un support à bagage sont les options que j’ai su apprécier sur mes plus longues randonnées. Du coté hors-piste, j’ai bien aimé le fait que la XF CrossTour  soit équipé des ski de montagne de 6« qui offre une meilleur flottaison ainsi que la poignée de montagne sur le volant qui m’a beaucoup servi pour négocier des virages serrés en neige profonde à basse vitesse.
Les consommations d’essence et d’huile pour la CrossTour sont dans la moyenne pour un moteur de 794cc 2 temps. Pour l’essence, mes consommations se maintiennent entre 13 et 15 MPG alors que pour l’huile, c’est assez stable a plus ou moins 1l par plein d’essences.
En conclusion, on peut dire encore une fois qu’Arctic Cat est à la hauteur de mes attentes et que ces essais longs terme s’annoncent très positifs. Vous pourrez lire mon bilan de mi-saison sous peu.
Lancement de la toute nouvelle MXZx 600RS 2022 de Ski-Doo