Restigouche: De l’espoir pour les motoneigistes

Liste des hôteliers

Lors de la fin de semaine du 8 et 9 janvier, une bonne bordée de neige a recouvert le nord de la province, faisant le bonheur de ceux qui pratiquent des sports d’hiver. Les clubs de motoneige du Restigouche, de la Péninsule acadienne et de la région Chaleur et devront néanmoins trouver satisfaction dans une saison d’activité plus courte. Avant ce week-end, il n’y avait pas assez de neige pour qu’ils puissent préparer les pistes.

Marc Paulin, président du Club Nord-Est de Caraquet, soutient qu’ils attendent toujours la neige afin de préparer les pistes pour les motoneigistes. «Normalement, à ce temps-ci, nous sommes ouverts, explique-t-il. Présentement, nous ne pouvons pas sortir les machines, car nous avons peur de les briser dans les endroits où il n’y a pas de neig

Le Club n’est pas encore ouvert, ce qui raccourcit la saison. Normalement, les pistes sont achalandées de janvier à mars. Le Club de Caraquet compte environ 300 membres.

Au Club de motoneige Restigouche, la situation est similaire. «La saison n’a même pas encore commencé, explique Michael O’Connell, président du club. Nous avons ouvert le club pour quelques jours durant les vacances. Nous avons essayé de préparer les pistes, mais il n’y a pas assez de neige.» Il soutient que les employés du club suivent de très près la météo, et attendent avec impatience un peu de neige supplémentaire.

Le météorologiste Claude Côté, d’Environnement Canada, explique que grâce à la neige qui est tombée au début janvier, nous sommes aux dessus des normales de saison. «Le 10 janvier, à l’aéroport de Bathurst, il y avait 38 centimètres de neige au sol, ce qui est cinq centimètres de plus que la moyenne. Mais il faut comprendre que l’aéroport est situé à l’intérieur des terres, où il y a plus de neige. Sur le bord de la mer, il se peut très bien qu’il n’y ait pas autant de neige», explique-t-il.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Avant cette dernière bordée, le nord de la province se situait sous la normale saisonnière. «Dans le Restigouche, en date du 10 janvier, il y avait 19 centimètres de neige au sol, ce qui est sous la moyenne.»

«Avant le 8 janvier, nous étions déficients en neige partout dans la province, mais grâce à cela, la Péninsule acadienne et la région Chaleur se sont rattrapées. Du côté du Nord-Ouest et du Restigouche, il y a eu cependant moins de précipitation», poursuit-il.

À Bas-Caraquet, un total de 42 centimètres de neige était enregistré, toujours le 10 janvier, ce qui est au-dessus des moyennes, qui se situent entre 30 et 33 centimètres.

«Jusqu’à présent, nous avons eu des conditions douces et des températures assez chaudes, et nous pensons que ça va être comme cela pour tout l’hiver», nous apprend M. Côté.

Il souligne aussi que selon les statistiques, c’est le mois de mars qui est le plus enneigé, avec une moyenne de 60 centimètres au sol. «Nous sommes en retard, et on espère pouvoir récupérer, conclut-il. C’est déjà arrivé dans les dernières années que nous n’avions pas beaucoup de neige en janvier, mais que nous soyons dans la moyenne en mars. C’est certain que les gens veulent une longue saison. Cet hiver sera un peu plus court, mais nous avons de la neige qui devrait arriver, si l’on se fie aux statistiques.»

Pour voir tout l’article…..

Auberge du Draveur - Motoneige