Sentier de motoneige menacé dans les régions de l’Abitibi, Lanaudière et Laurentides ?

Liste des hôteliers
Les motoneigistes du Québec pourraient être privés de certains sentiers en terres agricoles lors de la prochaine saison. En effet, des producteurs agricoles pourraient exercer des moyens de pression si les négociations avec la Financière agricole achoppent. 

Déjà, la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de l’Abitibi-Témiscamingue a fait connaître sa décision d’interdire le passage des motoneiges sur les terres agricoles de ses membres, on dit que plusieurs autres regroupements pourraient emboîter le pas. 

Au cœur du problème, les revendications des membres de l’UPA qui demeurent lettre morte en ce moment. Parmi celles-ci, notons, une compensation offerte aux propriétaires des terres pour les pertes subies par le passage de sentier ainsi que des demandes de garanties et dédommagements contre tout événement engendré par la circulation illégale hors sentiers pour ceux et celles qui accordent des droits de passage. 

Selon certaines rumeurs, le Syndicat des producteurs de cultures commerciales de Lanaudière, Outaouais, Laurentides pourraient imiter leurs collègues abitibiens, comme nous le précise son secrétaire Claude Laflamme. «C’est effectivement un moyen de pression que nous envisageons si Québec ne répond pas à notre appel. Nous sommes ouverts à la discussion mais il devra y avoir ouverture de la part du gouvernement. Nous espérons que les prochaines négociations seront fructueuses». 

Du côté des associations de motoneigistes de la région, peu de nouvelles ont filtré à cet effet. «Personne n’en a été informé. C’est encore trop tôt pour le savoir. J’imagine, cependant, que nous en saurons plus d’ici le prochain mois», nous a déclaré Agathe Vaillancourt du syndicat de base de l’UPA Laval et également membre du Club de motoneige Laval. 

Pas étonné 
Dans les faits, L’Écho de Laval apprenait à Agathe Vaillancourt le boycott des terres agricoles de l’Abitibi-Témiscamingue aux motoneigistes. Elle s’est dite peu surprise de cette résolution. «Ce n’est pas la première fois que les motoneigistes sont pris en otage. C’est un stratagème connu, des menaces répétés pour forcer le gouvernement à agir. Je trouve ça dommage». 

Du côté de Laval, il semble que la problématique ne se pose pas. «On a une très bonne collaboration de tous les intervenants. De plus, comme la circulation de véhicule tout-terrain et de quad n’est tolérée que l’hiver, les sentiers locaux ne sont pas endommagés par le passage de véhicule hors route (VHR) lors des périodes critiques». 

C’est véritablement au moment du renouvellement des droits de passage que les associations de motoneigistes de la région sauront à quels endroits ils pourront circuler lors de leur prochaine saison. 

D’ici là, une réunion de la Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides (dont fait partie Laval) est prévue à la fin août. Des détails de cet épineux dossier pourraient être connus à ce moment. 


 

Dossiers : Accès menacé aux terres agricoles 2010

(2010-09-02) – Les motoneigistes inquiets en rapport aux interdictions de passage 
(2010-08-16) – La Colère monte 
(2010-08-09) – L’UPA repousse les motoneiges 
(2010-08-03) – Inquiétude des motoneigistes du Québec concernant l’accès aux sentiers sur les terres agricoles 
(2010-07-28) – Accès interdit aux VTT et possiblement aux motoneiges 
(2010-07-27) – Mise au point importante concernant le Projet éolien de l’Érable 
(2010-07-23) – Projet éolien de l’Érable : les activités de Quad et motoneige menacées 
(2010-07-16) – Des agriculteurs de Lanaudière et Outaouais-Laurentides menacent de fermer les sentiers de motoneige 
(2010-06-11) – Accès aux motoneigistes menacé au Témiscamingue ? 

Le chroniqueur Patrick Roch se joint à l’équipe de Motoneiges.ca
Les Motoneiges Géro