Sentiers de motoneige dans le Haut-du-Lac: la CRÉ refuse de payer !

Liste des hôteliers
Ce sera éventuellement des crédits d’impôts
 
La Conférence régionale des élus est formelle: il n’est pas question de payer de compensations pour le passage des sentiers de motoneige dans les MRC Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine. La CRÉ va intervenir à nouveau auprès du ministère des Transports pour qu’il donne suite à sa recommandation de l’automne 2011 d’y aller sous forme de crédits d’impôt en guise de compensations aux propriétaires terriens qui acceptent que les motoneiges passent sur leurs terres.
 
Tel est la position arrêtée ce jeudi à Alma lors d’une réunion du conseil d’administration de la CRÉ.
 
Michel Larouche, maire de Roberval et responsable de la Table de concertation des véhicules hors route, au sein de la CRÉ, a dressé le bilan.
 
Naturellement, l’organisme déplore l’attitude de certains propriétaires, dont un agriculteur de St-Prime, sans le nommer, qui réclame une compensation financière.
 
Rappelant la façon de faire de Saguenay qui a comme forcé la main à la MRC Lac-St-Jean-Est d’y aller avec une forme de compensations financières directes aux propriétaires, Michel Larouche souhaite, de toute évidence, que cette forme n’atteigne pas les deux MRC du Haut-du-Lac.
 
« On n’a pas de nouvelles du mandat et de la position de la CRÉ sur la question que nous avons soumis dans notre Plan des sentiers durables présenté à l’automne 2011. Il faut relancer le ministère des Transports et leur rappeler l’importance d’opérer nos saisons de motoneige avec toutes les retombées économiques que ça engendre. On leur a fait une suggestion de compensations financières et ils doivent nous donner des signaux très rapidement », insiste Michel Larouche.
 
Dans les deux MRC, des ententes de gré à gré ont été conclues avec la majorité des propriétaires. Pour le cas de St-Prime, on va regarder pour un sentier alternatif mais il n’est pas question de payer pour régler le problème à court terme.
 
Intervenant sur le même dossier, André Fortin, l’ancien président de l’UPA, a fait valoir que dans le dossier des sentiers de motoneige, il y avait aussi des bonnes nouvelles.
 
Il cite notamment une problématique qui existait dans le secteur de Métabetchouan. Après discussions avec la direction de la Véloroute des Bleuets, on utilisera cet hiver, sur une base expérimentale, une section de la Véloroute, pour faire passer des motoneiges.
 
Au printemps, on va regarder très attentivement l’impact physique que ce passage des motoneiges aura eu sur les infrastructures de la piste cyclable.
 
Rappelons que dans la région, la question des droits de passage pour les motoneiges, c’est plus de 2000 propriétaires qui sont concernés et avec qui les clubs doivent amorcer des négociations volontaires pour obtenir les permissions requises pour circuler sur leurs terres privées.
 
Pour tous les détails de ces événements et pour d’autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.—
Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike
Les Motoneiges Géro