Situation difficile encore pour le hors piste en Mauricie.

Liste des hôteliers

Les montagnes en arrière des villages de St. Tite, Ste. Thècle et Lac aux sables, sur les terres publiques,  sont bien connus des motoneigistes hors-pistes qui s’amusent en empruntant les tracés très accidentés utilisés par les lignes de hautes tensions  ou encore en suivant le tracé du gazoduc qui alimente le Lac St. Jean.

Bien qu’il faille avoir de « bonne machine à neige », être en très grande forme, être en groupe et ne pas avoir peur de pelleter et forcer pour se déprendre, cette activité de pure évasion est plus difficile à pratiquer cette année due au manque de neige pour recouvrir les obstacles, dissimuler les rochers, les pierres, les arbres tombées,  les repousses et autres blanchailles. De plus certains petits ruisseaux coulent encore et les ponts de neige qui habituellement les recouvrent ne sont pas encore comblés par les chutes abondantes de neige.

Il faut donc être doublement prudent avant de s’aventurer hors piste car le tapis de neige est encore mince et le terrain est difficile.

Par contre cette mince couche de neige jusqu’à présent a permis à la surface des lacs de geler profondément. Sur l’ensemble des lacs de la Mauricie la glace s’épaissit donc rapidement et le manque de neige empêche aussi la formation d’eau en surface.  Les motoneigistes pêcheurs ont donc besoin de bras solides pour utiliser les tarières à glace manuelle.

Espérons donc un manteau de neige plus profond pour  février 2011!

Vive donc la pure évasion,  mais il faut demeurer prudent hors piste car les pierres et les endroits d’eau vives sont des pièges sournois à éviter. Enfin on ne s’aventure jamais seul hors piste. 

Nouveauté : le casque CKX Contact
Auberge du Draveur - Motoneige