Ski-Doo Renegade X 800 E-TEC 2013 : Bilan de fin de saison

Ski-Doo Renegade X 800 E-TEC 2013 : Bilan de fin de saison

Bien que l’hiver passé nous ait offert une multitude de changements de température et de conditions de sentier, nous avons tout de même réussi à mettre près de 5000 km au compteur de notre Renegade X 800R E-TEC 2014. Celle-ci était équipée de tous les équipements de série de la gamme X, dont le démarreur électrique, un siège ultra confort haut de gamme, le tableau de bord complet de type « X », le coffre à gant « chauffant », les protèges mains, ainsi que la marche arrière électronique. Pour les miroirs qui sont optionnels, nous avons opté pour ceux se fixant directement sur les protèges mains. Pratique et ayant un beau look, le miroir finit cependant par se détacher de son petit pivot de plastique qui se brise au grand froid.

Motoneige Ski-Doo Renegade X 800 E-TEC 2013

N’installant plus de démarreur manuel sur ses motoneiges Ski-Doo munies d’un démarreur électrique, le doute était à son comble dans mon esprit quand l’ultime matin de janvier à -37c arriva. La Renegade démarra à toutes les occasions, même si quelques tours de plus qu’à l’habitude furent nécessaires, le froid ayant momentanément paralysé le vilebrequin du gros bicylindre Rotax de 800cc. En plus d’avoir des émissions polluantes réduites et une douceur impressionnante à tous les régimes, la consommation d’essence du ETEC fut optimale pour les 163cv disponibles. La chenille RipSaw de 16x137x1,25 fait un bon travail, mais le choix de la Ice Ripper en option est recommandé, surtout avec les épisodes croissants de pluie qui rendent les sentiers glacés. 

Cette même pluie ayant créé une multitude de bosses littéralement figés dans les sentiers, cela m’a donné plusieurs occasions de faire l’essai de la suspension qui équipait ma Renegade.  Honnêtement, il est difficile de trouver une situation où la rMotion n’est pas à la hauteur. Celle-ci n’est jamais en situation d’affaissement et ce, même si on affronte les pires bosses.  La suspension avant à bras triangulé de la  « X » munie des amortisseurs HPG Plus R passe le test en terme de maniabilité. On doit cependant augmenter la pré-charge des ressorts à l’avant afin d’être en mesure d’affronter les grosses bosses. L’effet de barre est de rendre la conduite plus précise, mais elle nécessite plus d’efforts du pilote dans les virages. Les Skis Pilot 5.7 contribuent grandement à avoir une conduite précise, mais ceux-ci sont sujets à faire un peu de louvoiement dans certaines conditions de neige. 

De la tête aux pieds : Une revue complète de la gamme 509

Côté look, la Renegade X fait tourner bien des têtes de par son design, sa couleur noire prédominante, ainsi que ses rappels de jaune assez discret. Elle bénéficie d’une finition exemplaire et d’un souci du détail à tous les niveaux, caractéristique bien connue de la marque Ski-Doo.  Les systèmes d’attaches des panneaux, la configuration des composantes internes ainsi que les différents rangements ne sont que quelques exemples du raffinement qui caractérise les ingénieurs de chez Ski-Doo. Seul petit problème, l’étanchéité du nouveau coffre à gant devra être revu. Notons que le modèle « X » procure peu de protection pour le haut du corps dans les épisodes de grands froids, en ce sens un pare-brise plus haut devrait être considéré.

Motoneige Ski-Doo Renegade X 800 E-TEC 2013

En conclusion, le châssis XS nous donne une maniabilité exemplaire et l’équilibre de cette motoneige est tout simplement magique. C’est certainement la motoneige de sentiers qui se compare le plus à une grande routière Allemande en terme de conduite et de précision.  C’est pourquoi la Renegade X 800R E-TEC 2013 est clairement un choix à privilégier pour tous les amateurs de performance, de maniabilité et de confort pour de longues randonnées en sentiers. 

Auberge du Draveur - Motoneige