SKI-DOO XRS 600 E-TEC 2015 … 40,000 km plus tard

SKI-DOO XRS 600 E-TEC 2015 … 40

En janvier 2015, je suis devenu propriétaire d’un rêve que je caressais depuis longtemps, soit de faire l’achat d’une XRS 600 E-TEC 120 pouces. Le pourquoi de ce modèle en particulier, c’est que je désirais posséder une motoneige robuste, fiable, avec un max de rangement qui était économique en essence et en huile tout en étant doté de performance raisonnable. 

À ce moment-là, j’en étais à ma quatrième 600 E-TEC. Étant donné que je prévoyais parcourir entre 10 000 et 15 000 km par année, je voulais garder cet achat pour une période de 4 saisons. Effectivement, les paris étaient ouverts à savoir si la XRS allait répondre à mes besoins.

SKI-DOO XRS 600 E-TEC 2015 … 40,000 km plus tard - motoneiges - motoneigistes

Me considérant comme un motoneigiste assez sportif qui aime rouler dans les bosses des sentiers détériorés, je voulais absolument que ma monture soit équipée des fameux amortisseurs KYB PRO 40 et d’un cadre renforcé, disponible seulement sur les modèles RS. 

Quatre années se sont écoulées depuis et 40 000 km se sont ajoutés au compteur. Voici un bref résumé de mes commentaires au sujet de cette machine. Premièrement, je dois spécifier que j’ai adoré ce bolide. Les standards que je m’étais fixés ont été rencontrés haut la main. En effet, la XRS s’est montrée extrêmement robuste, fiable et agile en sentier sinueux. Afin de parcourir la totalité de ces kilomètres, il a fallu toutefois 2 remplacements de chenille, 2 rafraîchissements de moteur, 3 changements d’huile au niveau de la suspension, 2 démarreurs, une pompe à l’huile, une plaque de réacteur (magnéto), une bobine d’allumage ainsi que plusieurs autres petites réparations mineures qui sont, dans le monde de la motoneige, que de circonstance. 

La XRS choisie était munie d’une chenille Ice-Ripper ainsi que de lisses profondes Qualipièces Top Gold. Je crois d’ailleurs fermement que ces deux éléments sont des incontournables à intégrer à la machine si on désire vraiment profiter au maximum du contrôle et de l’agilité de celle-ci. Côté autonomie, roulant à bon rythme et dans de bonnes conditions, il m’était possible de rouler au-delà des 270 km avant de faire le plein en essence. Pour ce qui concerne la consommation d’huile, une moyenne de 850 à 950 km pour le réservoir de 3,8 litres. Afin de prolonger la vie des courroies, qui ont tendance à être plus poussiéreuses sur un BRP que la compétition, j’utilisais la version 391 de BRP. Celle-ci est dédiée à la 800 E-TEC. À titre d’exemple, j’ai parcouru 12 000 km avec la même courroie de cette série. 

Présentation de la Lynx Rave RE 2022

SKI-DOO XRS 600 E-TEC 2015 … 40,000 km plus tard - motoneiges - motoneigistes

À priori, la XRS n’est pas une version pour tous, mais bien pour les pilotes aguerris. Plus haute d’un pouce et demi dans le devant que la version X, elle est accompagnée d’une suspension très rigide pour affronter les bosses les plus ardues. Par contre, la position plus élevée rehausse le centre de gravité, ce qui procure une tendance au ski lift. Par conséquent, dans les courbes, le pilote doit se déplacer davantage afin de maintenir celle-ci en piste. L’évolution des jambes de table RAS 2 améliore la conduite dans les bosses en diminuant considérablement l’effet d’oscillation. Pour m’être heurté à maintes reprises à de grosses bosses ainsi que des sauts d’une vingtaine de pieds en longueur, la XRS s’est montrée fidèle à sa réputation de version snow-cross de BRP. Avec un nettoyage régulier des poulies, celles-ci se sont démontrées fiables et efficaces tout en maintenant une réponse constante. Deux points négatifs en ce qui a trait à ce modèle, si on le compare au modèle que la compétition offre, sont qu’il lui manquait un peu de hauteur et la longueur de la chenille qui aurait dû être de 129 pouces au lieu de 120 pouces. Cependant, ces carences sont maintenant révolues pour les nouveaux acheteurs de XRS 600 R E-TEC 2019. En effet, le tout nouveau moulin offre un gain de 5 hp ainsi qu’une nouvelle poulie pDRIVE plus performante de même qu’une chenille de 129 pouces.

En conclusion, c’est dans ces grandes lignes que je considère le Ski-Doo XRS 600 E-TEC 2015 comme l’un des meilleurs modèles usagés à se procurer. De plus, les couleurs rouge flamme du bolide attirent encore les regards et procurent un look bien distinct à la marque. Le moteur 600 E-TEC et la qualité de l’ensemble des composantes se sont avérés à la hauteur de mes attentes.  

Être en règle pour le bien de tous