Snow Shoot 2016 : Les coups de coeur de Marc Thibeault

Snow Shoot 2016 : Les coups de coeur de Marc Thibeault

Encore une fois, les manufacturiers nous attendaient avec une quantité impressionnante de véhicules 2016 lors de l’événement annuel par excellence dans le monde de la motoneige, le Snow Shoot qui se tenait pour une sixième année consécutive à West Yellowstone, au Montana. Toujours à la recherche de parts de marché additionnelles, les 4 manufacturiers nous proposaient plusieurs innovations dignes de mention, rendant le choix d’un seul coup de coeur par manufacturier toujours aussi difficile. Cela dit, qu’est-ce qui doit déterminer mon coup de coeur ? Certes, il y a une grosse part de préférence personnelle dans ce choix car après tout, on parle bien de mon coeur à moi. Cependant, je dois aussi combiner les efforts d’innovation technologique que je reconnais de la part des manufacturiers, ainsi que l’intérêt de mon choix pour notre marché. C’est dans ce contexte que je vous présente mes choix pour 2016.

Arctic Cat

Bien que le manufacturier américain ait investi beaucoup d’efforts à raffiner sa gamme de motoneiges pour la prochaine saison, le choix pour 2016 était sans équivoque chez Arctic-Cat. Après plusieurs années de succès au niveau des ventes au Québec, l’utilitaire Bearcat devenait vieillissant n’ayant pas vraiment évolué depuis la fin des années 2000. Dans le but d’offrir un produit à la hauteur des attentes des acheteurs d’aujourd’hui, Arctic Cat a développé un tout nouveau châssis pour sa gamme de motoneiges de 20 pouces/50 cm, combinant la robustesse de l’acier à l’avant et la légèreté de l’aluminium pour le tunnel. Basés sur le nouveau châssis ProUte, les Bearcat XT et GS sont de tout nouveaux véhicules équipés de chenille de 20 pouces qui s’adressent au marché des utilitaires. J’ai dû arrêter mon choix sur la grande sœur de ces deux bourreaux de travail, soit la Pantera XT 2016.  Cette motoneige équipée d’une chenille de 20×1,375×156 pouces se veut la version touring du Bearcat. Équipée du moteur Yamaha développant plus de 135 chevaux, la Pantera propose la première transmission synchronisée à 3 vitesses de l’industrie avec une vitesse « super low », « low » et « high ». Ayant un couple impressionnant qui est inhérent au moteur à quatre temps, cette motoneige propose une capacité de remorquage exceptionnelle. Malgré sa dimension qui peut paraitre imposante au début, la motoneige est très facile à manier en plus d’offrir un confort exceptionnel pour 1, 2 et même, 3 passagers. Équipée de série de tous les équipements que l’on retrouve sur les motoneiges de type touring, la Pantera XT Limited 2016 offre le meilleur de plusieurs mondes, ce qui devrait plaire à un grand nombre de  motoneigistes québécois. C’est donc pour ces raisons que mon choix s’est arrêté sur ce modèle chez Arctic Cat cette saison.

Les Gants Freeride de 509

Motoneige Arctic Cat Pantera XT 7000 Limited 2016
Arctic Cat Pantera XT 7000 Limited 2016
 

Polaris

Après une année très impressionnante chez Polaris en 2015 suite à l’arrivée du châssis Axys dans la gamme de motoneiges de sentier, le manufacturier récidive en 2016 en proposant une version de montagne de son nouveau châssis. C’est ainsi qu’une grande portion des motoneiges de montagne RMK de chez Polaris héritent de ce châssis et surtout, des avantages qui s’y rattachent. En plus de bénéficier d’une plateforme ultra rigide et bien balancée, plusieurs de ces nouvelles motoneiges sont équipées du nouveau 800 Cleanfire HO ainsi que d’une nouvelle suspension arrière beaucoup plus souple en sentier que par le passé. Mais, c’est le retour de la SKS 155 qui a particulièrement retenu mon attention. En fait, on parle des mêmes caractéristiques et avantages que les nouvelles RMK 155, mais dans un ensemble plus polyvalent adapté à une utilisation plus équilibrée entre le sentier et la poudreuse. En choisissant la chenille Peak de 155x15x2.25, la SKS propose une configuration optimale pour ceux qui prévoient parcourir beaucoup de kilomètres en sentier avec un écartement des skis ajustable de 39 po à 41 pouces/99  à 104 cm. Certes, les puristes me diront que cette motoneige ne pourra pas égaler une RMK équipée de la nouvelle chenille de 3 pouces/7,6 cm dans les ascensions, mais pour en avoir fait l’essai, ce sera le meilleur compromis pour les conditions québécoises car celle-ci performe très bien dans la poudreuse tout en ayant une meilleure stabilité en sentier. Dans la version tout de bleu vêtu et équipé des nouveaux accessoires de montagne certifiés Burand, le nouveau SKS 155 est définitivement mon coup de coeur 2016 chez Polaris.

Motoneige Polaris SKS 155 2016
Polaris SKS 155 2016

Ski-Doo

Fidèles à leurs habitudes qui sont maintenant devenues une tradition, les gens de chez Ski-Doo nous proposent encore une fois plusieurs innovations qui alimenteront les conversations dans la flotte 2016. Le choix ne fut pas chose facile quand est venu le temps de choisir mon coup de coeur pour ce Snow Shoot. J’aurais probablement été un peu gêné face à certaines personnes chez Ski-Doo, si mon choix ne s’était pas arrêté sur ce que je demandais depuis quelques années déjà lors de mes présences au Montana. Présent sur le marché européen sous un autre nom depuis quelques années déjà, le nouveau Expédition Extrême m’a rapidement convaincu dès le début de mes essais. Équipé du très puissant moteur 800R E-TEC, l’Expédition Extrême propose des amortisseurs HPG Plus à l’avant et KYB Pro 36 à l’arrière, ce qui rend le véhicule beaucoup plus sportif que les versions LE ou SE, ces dernières étant équipées du 600 E-TEC. La conduite en sentier est impressionnante tout en étant très maniable pour une motoneige de cette envergure. Naturellement, on dispose des capacités exceptionnelles dans la neige qu’on connaît déjà des modèles Expédition à chenille de 20 pouces, mais avec une chenille profilée de 1,75 pouce/4,5 cm ! Complètement habillé de noir avec un pare-brise moyen, le look de l’Expédition Extrême traduit bien le style agressif de la bête. Il est clair que ce sera un hit assuré pour Ski-Doo la prochaine saison dans plusieurs régions du Québec, donc mon coup de coeur chez Ski-Doo pour 2016.

Motoneige Ski-Doo Expedition Extreme 2016
Ski-Doo Expedition Extreme 2016

Essai CKX: bottes Muk Lite evolution et gants Élévation

Yamaha

L’année 2016 de Yamaha peut sembler à première vue moins dynamique que les deux dernières années du manufacturier japonais. En effet, on a décidé d’améliorer plusieurs éléments techniques des motoneiges déjà existantes, tout en proposant de nouvelles variantes des motoneiges que l’on connaît. Pour moi, le choix d’un coup de coeur chez Yamaha ne pouvait pas être ailleurs que dans le sentier.  L’orientation du 4-temps n’étant pas efficace à mon sens pour le hors-sentier. J’ai donc opté pour une motoneige qui a fait ses preuves, dont le moteur a une douceur de roulement exceptionnelle, tout en étant très nerveux et dont le confort a été grandement amélioré. Équipée de sacoches et sac de voyage de série, la SRViper S-TX 137 DX représente une grande routière qui propose une chenille Cobra de 15x137x1,6 pouces, ma préférée de l’industrie pour sa traction et son freinage. Équipée de tous les équipements d’une motoneige de type touring comme le siège chauffant, la S-TX est agréable à conduire grâce au châssis SRV. On doit reconnaître que Yamaha mise beaucoup sur ce châssis car il y a une multitude de modèles en 2016 basés sur cette plateforme. Cela dit, la SRViper S-TX 137 DX a rapidement attiré mon attention cette saison car elle a tout pour plaire aux dévoreurs de kilomètres québécois, et c’est pourquoi c’est mon coup de coeur pour 2016 chez Yamaha.

Motoneige Yamaha SR Viper S-TX DX 137 2016
Yamaha SR Viper S-TX DX 137 2016

Les Motoneiges Géro