Snow Shoot 2017 : Coups de coeur de Julien Cabana

Snow Shoot 2017 : Coups de coeur de Julien Cabana

Du 29 février au 6 mars derniers, j’ai eu la chance de participer au Snow Shoot 2017 alors que les fabricants nous présentaient leur cuvée pour l’hiver prochain. C’est toujours une chance inouïe de participer à cet évènement unique. Parmi tous les modèles que j’ai pu chevaucher, il est certain que j’ai ressenti des coups de cœur. Les voici.

CHEZ YAMAHA

À tout seigneur tout honneur, débutons par la motoneige la plus rapide sur le marché présentement, la Sidewinder de Yamaha. À l’instar de mes confrères qui ont eux aussi pu découvrir cette motoneige unique, lorsque je me suis retrouvé aux commandes dans le sentier, je me suis retrouvé dans un autre monde. 

Lors de la session technique, le  responsable des relations média, Wade West, nous avait présenté le nouveau moteur Genesis 998 cm3 avec du feu dans les yeux. Il nous expliquait avec plusieurs détails techniques précis comment les ingénieurs de Yamaha avaient réussi à créer ce petit bijou turbocompressé, qui développait 180 ch. Mon esprit s’est mis à rêver aux performances qu’il pouvait m’offrir tout en gardant quand même une certaine réserve, à l’image de Saint-Thomas.

?Photo du moteur
Photo du moteur

Enfin, le jour fatidique est arrivé. Je pouvais conduire la nouvelle Sidewinder équipée du tout nouveau moteur. Dès les premiers kilomètres, je me suis rendu compte que j’étais aux commandes d’une nouvelle génération de motoneige de performance. À chaque détour du sentier, je me sentais comme le missile du même nom qui cherche sa cible. Je n’arrivais pas à la pousser à bout. Tel que promis, le moteur réagissait immédiatement à toutes mes demandes. J’avais l’impression de voler au lieu de rouler dans le sentier. Il y avait longtemps que les amateurs attendaient du nouveau chez Yamaha, cette saison, ils seront servis à souhait.


Photo Sidewinder

La nouvelle Sidewinder, une motoneige qui nous transperçait le cœur aussitôt que nous étions aux commandes.

Accessoiriser votre RMK Matryx

CHEZ POLARIS

En vieillissant, on devient souvent nostalgique, en ressassant de vieux souvenirs de notre jeunesse. C’est un peu ce que j’ai ressenti en me retrouvant devant mon coup de cœur Polaris, la XCR.

Dans mon jeune temps, ce modèle faisait la pluie et le beau temps dans les compétitions de motoneige. Très souvent, on le voyait le premier au fil d’arrivée. Polaris s’était forgé une réputation de taille à ce moment-là. 

Pour 2017, on nous a présenté le retour de ce nom mythique en nous expliquant qu’il était déjà prêt pour la course. Montée sur le châssis AXYS, qui a fait la réputation de la marque au cours des dernières années et équipée de la suspension arrière PRO-XC, cette motoneige, au premier coup d’oeil, me rendait confiant.


Photo du XCR

Il ne m’a pas fallu très longtemps pour me rendre compte qu’effectivement, la XCR était vraiment montée pour la course. Le 800 Cleanfire H.O. qui l’équipait, me permettait de la pousser au maximum lorsque cela était possible sur les grands bouts droits du sentier. Dans les endroits plus sinueux, le guidon IQR me permettait de la manœuvrer comme si je devais négocier un virage en course. Pour le temps des essais, effectivement, j’avais l’impression d’être sur la piste, à me battre pour arracher le drapeau à damier. Pour son confort, sa maniabilité, son agilité et ses performances dignes d’une motoneige de course, je ne pouvais trouver mieux dans la gamme Polaris. Je sais que la compagnie est forte au niveau de la montagne sauf que maintenant, dans le sentier, elle va gagner des points.

CHEZ BRP

Comme le disait le refrain d’une chanson bien connue, « Entre les deux, mon cœur balance ».

Hé oui, tout dépend quel côté de moi fait de la motoneige. Est-ce le gars de bois qui aime se rendre hors sentier dans la nature au chalet ou celui qui aime faire du sentier ? J’ai souvent de la difficulté à faire la différence sauf qu’à la base, mon but premier est de m’amuser.

Polaris ProStar S4 Indy Adventure X2 137 2023

Lors des essais, j’ai vraiment pris un plaisir fou à piloter la MXZ X, avec le nouveau moteur 850 E-TEC. C’est un charme de la conduire dans les sentiers sinueux. On ne se lasse pas de rouler et rouler aux commandes de cette motoneige. Honnêtement, le gars de sentier a trouvé dans ce modèle 2017 du fabricant québécois, la motoneige qu’il recherchait. 


Photo du MXZ X

Toutefois, il y a un petit côté de moi qui a toujours été attiré, et je crois qu’il le restera pour toujours, vers l’Expedition Xtreme. Encore cette année, j’ai eu l’occasion de la pousser au maximum de ses capacités. Elle m’impressionne toujours parce qu’elle est classée comme utilitaire mais pour moi, dans le sentier, elle se débrouille plutôt bien. Sa capacité de charge, son puissant 800R E-TEC, son agilité, tout me charme dans cette motoneige qui allie performances, randonnées et travaux.  Sa versatilité m’attire. Certains diront que mes deux choix ne sont pas compatibles puisque ce sont des motoneiges destinées à des usages très différents. C’est certain, mais comme je n’arrive pas à me détacher plus de l’une ou l’autre pour aller vers l’autre avec détachement, j’aime mieux dire que je suis sous le charme de ces deux modèles qui sont mes coups de cœur.


Photo de l’Expedition Xtreme

CHEZ ARCTIC CAT

Les chats, les fameux chats que l’on retrouve toujours saison après saison dans les sentiers, avec des couleurs et des designs qui ne passent pas inaperçus.

En arrivant devant la remorque d’Arctic Cat, en apercevant la Thundercat, je n’en revenais pas. J’avais devant moi cette fameuse motoneige qui avait été la plus rapide en son temps, lorsqu’elle est arrivée sur le marché. En 2017, la compagnie revenait avec ce modèle au nom exotique qui, cette fois, le méritait à la puissance grand V.

Extérieurement, elle a de la gueule. Elle en jette, comme diraient nos amis français. Une fois passé le choc de la découverte de la nouvelle allure de la motoneige, le moment de l’essayer est arrivé. Un seul mot pour décrire la sensation que j’ai ressentie après les premiers kilomètres de sentiers parcourus : WOW. Avec le nouveau moteur de 998 cm3, la puissance était au rendez-vous. Allié aux caractéristiques uniques du châssis ultra-performant d’Arctic Cat, quelle machine, un vrai «chat du tonnerre» pouvant vous mener n’importe où dans des conditions idéales. Cette motoneige a du chien et possède toutes les qualités pour vous assurer des randonnées inoubliables où la puissance, le confort et la maniabilité sont au rendez-vous. 

Les risques à considérer dans votre pratique de la motoneige

Arctic Cat ne voulait pas rater son coup avec cette nouvelle version revampée. Hé bien, la compagnie a mis dans le mille. Arriver à créer une motoneige rapide, répondant à vos moindres commandements tout en vous offrant une bonne fiabilité, voilà qui font de la Thundercat une valeur sûre et mon coup de cœur pour la série 2017 de ce fabricant.

Quel privilège de pouvoir ainsi découvrir ces prototypes qui feront la joie des motoneigistes au cours des prochaines saisons.

Grand Salon Motoneige Quad 2022