Technologie coup de cœur : le dispositif 7s

Au fil des ans, la technologie des motoneiges a progressé à un rythme exponentiel. De 1922, date de la première motoneige, à 1957, date des premières machines de production de Polaris, puis en 1984, date de la sortie de la Phaser. Cette motoneige de montagne a été spécialement conçue pour le hors-piste. Au début des années 2000, les machines ont commencé à se concentrer sur la réduction du poids et l’augmentation de la puissance. Au cours des 20 années suivantes, la course aux armements s’est transformée en une course à la construction de la machine la plus rapide, la plus légère, la plus confortable et la plus douce. Aujourd’hui, la course est au coude à coude. Cependant, cette année, Polaris a présenté quelque chose que je ne savais pas possible et qui m’a permis de rouler plus librement avec mes amis, surtout dans les zones reculées.

La première fois que je suis monté sur une motoneige équipée de l’affichage et de la commande de conduite 7s, j’étais assez sceptique quant à son fonctionnement et à son autonomie. Cependant, ces prémonitions ont été rapidement réduites à néant après l’avoir utilisé pendant une demi-journée. Avoir la possibilité de voir où sont vos amis partout où vous allez est un élément qui change la donne pour moi. Je ne peux pas compter les heures que moi ou mes amis avons passées à chercher des membres de notre groupe et le stress excessif que cela a causé de ne pas pouvoir les trouver ou savoir s’ils allaient bien. J’apprécie également le fait qu’ils aient conçu le système de façon à ce que les autres motoneigistes qui ne disposent pas de l’écran 7s puissent utiliser l’application de leur téléphone pour connecter tout le monde afin de pouvoir se suivre et s’envoyer des messages.

La quantité de contrôle et d’ajustement de l’écran 7s est presque démesurée. Cependant, Polaris a fait un excellent travail en le rendant extrêmement convivial et simple à naviguer. Les fonctions les plus importantes que j’ai appréciées sont le regroupement des conducteurs et la possibilité de suivre ses amis, le contrôle de la poignée chauffante et la myriade de jauges que vous pouvez régler pour effectuer le suivi.

Ensuite, il y a le contrôle de la poignée chauffante. C’est l’un des éléments de confort sur une motoneige dont je ne savais pas que cela me déplaisait, jusqu’à ce que j’aie la possibilité de régler la température exacte des poignées. Au fil des ans, je m’étais habitué à ce que la plupart des commandes de poignées chauffantes soient juste suffisantes pour faire disparaître le froid, ou que j’aie l’impression de plonger ma main dans de la lave. Cependant, avec les 7s qui permettent de régler les températures exactes des poignées à basse, moyenne et haute, j’ai pu choisir la température exacte que j’aimais selon la situation. J’ai réglé la température basse pour une conduite agressive, la température moyenne pour rouler tranquillement sur les pistes et la température élevée pour les journées très froides ou pour rouler sur les pistes.
J’ai adoré la quantité de réglages possibles avec les indicateurs. Je suis de ceux qui vérifient constamment leurs cadrans pour s’assurer que j’atteins le régime maximal et que je ne surchauffe pas. Avec la possibilité de réglage et la taille généreuse de l’écran, il est très facile de jeter un coup d’œil rapide vers le bas pour vérifier les vitaux et ne pas avoir à chercher où se trouvent les indicateurs.

L’écran du 7s dispose d’une tonne d’autres fonctionnalités telles que le suivi d’itinéraire ou la possibilité de définir des itinéraires et des points de passage en toute simplicité, la lecture des codes moteur, le réglage du carburant que vous utilisez, le couplage de votre téléphone pour la musique ou la possibilité de voir qui appelle sans avoir à s’arrêter ou à fouiller dans plusieurs couches de vêtements pour le découvrir.

La MXZ XRS 2023 de retour en version améliorée Gen5!

 

Les Motoneiges Géro