Un conflit qui fait mal

Liste des hôteliers

La neige qui tombe sans arrêt sur la région depuis quelques jours pourrait laisser présager une saison merveilleuse pour les motoneigistes qui, côté météo, n’ont pas toujours été gâtés au cours des dernières années. En revanche, le conflit entre l’Union des producteurs agricoles et le gouvernement du Québec compromet le début de la saison et, même si un accord était passé aussi tôt que la semaine prochaine, les pertes subies par les clubs de motoneigistes et les détaillants de motoneiges ne pourraient être complètement récupérées.

«Habituellement, à ce temps-ci de l’année, j’ai entre 500 et 550 cartes de membres qui sont déjà vendues, mentionne Jean-Maurice Saumier, président du club Les Motoneigistes du corridor permanent. Et là, j’en ai juste une cinquantaine de vendue. À 260$ de la carte de membre, j’estime qu’on va finir la saison dans le trou de 50 000$.»

M. Saumier garde bon espoir que les choses se règlent entre l’UPA et Québec lors de la rencontre prévue le 16 décembre prochain.

«Si ça se règle, on embarque dans les sentiers le 17 au matin, assure M. Saumier. Tant que ce n’est pas arrangé, on ne peut pas se permettre de travailler sur nos sentiers.»

Mais un règlement hâtif du différend à propos de l’Assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) et la levée du blocus de l’UPA laisseraient tout de même un trou béant dans les finances du club.

«On finirait quand même l’année avec un déficit d’au moins 20 000$. Ce qu’on aura perdu en début d’année, on ne pourra jamais le récupérer complètement.»

Au ralenti

Chez Performance NC, un détaillant de motoneiges de Saint-Alphonse, on constate aussi que les affaires tournent au ralenti.

Pour lire tout l’article…

 

RedBull SLEDHAMMERS est de retour à Ski La Réserve le 2 avril
Motoneiges Ski-Doo