Un début de saison exceptionnel

Un début de saison exceptionnel

Un début de saison exceptionnel

motoneige Un début de saison exceptionnel

Si vous décidez de faire une randonnée dans les prochains jours, assurez-vous d’avoir des équipements et de bons vêtements qui vont vous garder au chaud.

Crédit Photo : Le Journal de Québec

De l’avis de nombreux experts du monde de la motoneige, nous vivons un début de saison vraiment hors de l’ordinaire.

« Je crois qu’il faut remonter dix ans en arrière pour retrouver de telles conditions en début de saison, affirme Denis Lavoie, de Motoneiges.ca qui gravite dans le milieu depuis plus de 20 ans. Il nous est arrivé souvent dans le passé de débuter avant Noël sauf que durant la période des Fêtes, il y avait toujours une période de redoux qui venait détruire toutes les conditions gagnantes que nous avions. Cette saison, après avoir eu de la neige, le froid s’est installé de façon permanente, permettant aux bénévoles des clubs d’ouvrir les sentiers. À l’exception de quelques rares cas, avoir la quasi-entièreté du réseau disponible aux motoneigistes dans toutes les régions du Québec, c’est excellent en cette période de la saison. »

Dans l’esprit de cet expert, le seul petit point négatif, qui a gâché les efforts dans certains coins du Québec ce sont les grands vents.

 

« Les vents soufflaient en rafales , ce qui nuisait à l’entretien parce que la neige était déplacée en lames à certains endroits. Les bénévoles ont dû redoubler d’ardeur pour garder les bonnes conditions de sentiers. »

Les régions accessibles

Ce qu’il y a d’unique avec le réseau de sentiers du Québec, c’est sans aucun doute l’interconnexion entre les régions.

« Déjà, les amateurs peuvent quasiment faire le tour complet de la Gaspésie. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, les monts Valin et les autres sentiers de la région sont ouverts, souligne Lavoie. Partout dans le Centre-du-Québec, dans Portneuf-Québec-Charlevoix, sur la Côte-Nord, en Chaudière-Appalaches, dans les Laurentides, les sentiers ouverts permettent aux amateurs de visiter un peu partout. C’est ce que les gens recherchent d’abord et avant tout : circuler dans des sentiers qui leur permettront de faire plusieurs centaines de kilomètres par jour. »

Nous sommes loin des années où Paul Gélinas de Yamachiche organisait ses fameuses Randonnées 500, qui étaient tout un exploit. C’est lui qui est à l’origine des grands voyages en motoneige. Il a fait découvrir à de nombreux motoneigistes qu’il était agréable de passer une semaine de vacances à parcourir les sentiers du Québec.