Une visite chez nos voisins du sud, le Nouveau-Brunswick

Une visite chez nos voisins du sud

Habiter dans le Bas-Saint-Laurent me donne accès à de très beaux sentiers de motoneige.  Non loin d’ici, il y a aussi d’autres beaux coins qui gagnent à être connus, je parle des sentiers du Nouveau-Brunswick dont la frontière est à 100 km environ de chez moi.


Tourelle au Nouveau-Brunswick

Avant de traverser dans une autre province, il est important de prendre un laisser-passer pour le nombre de jours que vous souhaitez y circuler. Informez-vous aux clubs limitrophes des frontières du Québec ou à la Fédération des clubs de motoneige du Nouveau-Brunswick,  ils sauront vous diriger chez un dépositaire de droits d’accès. 40 $ pour un droit d’accès journalier au Nouveau-Brunswick, ce n’est rien pour avoir l’esprit tranquille durant votre randonnée.

Une fois le plein fait et notre droit d’accès en main, nous nous dirigeons vers le Moose Valley Sporting Lodge, un endroit bien connu des motoneigistes du coin. Les sentiers avaient tous été surfacés la veille, quoi demander de mieux pour notre randonnée.  

Avant d’arriver à notre destination pour le diner, il y avait plusieurs motoneiges immobilisées bloquant le sentier. Parmi les motoneigistes, il y avait plusieurs dossards de la Fédération des clubs de motoneige du Nouveau-Brunswick. Ma première impression fut « Ouf, nous avons bien fait de prendre notre droit d’accès journalier ». Mais en m’approchant des motoneigistes, l’un d’eux me dit : « Il y a un orignal dans le sentier et il n’est pas content que nous soyons sur son territoire et dans son sentier. » 

Effectivement, l’orignal nous faisait savoir que nous n’étions pas les bienvenus, tête baissée et prêt à charger. Le mieux était de patienter et d’attendre qu’il entre dans le boisé par lui-même.

Cette pause involontaire m’a permis de discuter avec les motoneigistes. Ils m’ont mentionné qu’ils faisaient partie de la randonnée des présidents des clubs de motoneige de la province du Nouveau-Brunswick, un groupe de 56.  Parmi les guides, il y avait un collègue de motoneiges.ca M. Yves Cormier; ce fut une belle rencontre. L’orignal s’est finalement déplacé dans un endroit où nous sommes parvenus à le contourner via un bûcher voisin du sentier. Il voulait rester dans le sentier frais damé, je le comprends!

Enfin arrivés au Moose Valley Sporting Lodge, nous y sommes arrêtés pour le dîner. Les employés qui y travaillent sont vraiment sympathiques et une belle ambiance y règne. Le site est alimenté par une génératrice car aucune électricité ne s’y rend. Vous pouvez aussi y faire le plein d’essence.

Polaris 2023 : 850 BOOST en sentier!


Village Saint-Zénon-du-Lac-Humqui

Une fois le ventre plein, nous poursuivons notre trajet vers le nouveau sentier numéroté 155 du côté du Nouveau-Brunswick et le sentier sans numéro car non subventionné entre la frontière et Saint-Zénon-du-Lac-Humqui. Du côté du Québec, ce sentier est entretenu par des privés, les conditions y étaient vraiment excellentes. Ce sentier utilise majoritairement les chemins forestiers et les chemins non déneigés l’hiver, ce qui y facilite l’entretien, il est encore peu emprunté car il ne se retrouve pas sur les cartes. Certains motoneigistes sont à découvrir ce nouveau tracé et ils l’apprécient beaucoup. Lors de notre journée, nous avons rencontré un groupe provenant de la Baie-des-Chaleurs; ils arrivaient d’une boucle Pointe-à-la-Croix, Kedgwick et le retour via le Moose Valley et ce nouveau tracé. Tous étaient d’accord pour dire que c’est un très beau sentier.

Merci à tous les bénévoles qui ont permis d’ouvrir ce nouveau tronçon reliant le Québec et le Nouveau-Brunswick.  Cela permet d’offrir aux gens de la région une nouvelle boucle à mettre sur leur itinéraire cette saison et les subséquentes. 

Auberge du Draveur - Motoneige