Vert… Le nouveau sentier des motoneiges

Liste des hôteliers

Ça sent l’hiver… Mon Doo! (comme dans ski doo) que ça sent l’hiver! Comment ça les nerfs? Vous n’aimez pas ma précipitation, d’autant plus que l’automne vient à peine de commencer? Eh bien attachez vos tuques ! Si j’affirme, braves citoyens de notre beau pays nordique, que l’hiver est à nos portes, c’est que les nouveaux modèles de souffleuses à neige viennent de faire leur entrée au magasin, en rafales, évidemment. Avec l’hiver de fou qu’on a connu l’an dernier, s’il y a un signe indéniable que l’hiver s’en vient, c’est bien celui-là… D’ailleurs, ils sont nombreux les amoureux de l’hiver, qui trépignent d’impatience en attendant la première tempête, et c’est le cas notamment des motoneigistes. Si vous êtes de ceux qui souhaitent une bordée avant Noël, peut-être faites-vous partie de cette véritable cohorte motorisée? Saviez-vous en effet qu’on compte près de 800 000 adeptes de la motoneige, au Québec seulement. Quoi? Vous ne faites pas partie du groupe?  Ouf…! Alors, on va bien s’entendre.

 

Car je serai franc, je ne suis pas du tout un amateur de motoneige. N’en déplaise aux disciples de Bombardier, Polaris, Yamaha ou Artic-Cat, moi tout ça, ça me laisse froid. J’ai bel et bien déjà conduit ces engins motorisés dans les magnifiques régions boisées de la Jacques-Cartier et du mont Ste-Anne, mais honnêtement je n’ai pas eu la piqûre. Bien sûr, j’en ai profité pour contempler la splendeur hivernale de nos paysages enneigés, je suis tout sauf aveugle. Mais j’ai surtout un souvenir impérissable du bruit étourdissant que produisait notre caravane, et des émanations de la motoneige qui me précédait, et que je devais respirer bien malgré moi… De ce mal de bloc moteur, « je me souviens ».

Cliquer ici pour lire la suite de l’article…

Plus de 200 000 $ pour la construction d’un pont et l’amélioration de la sécurité en motoneige dans les Hautes-Laurentides