Yamaha FX Nytro 2008 : Du snocross à quatre temps

Liste des hôteliers

Lors de la présentation aux concessionnaires de l’est du Canada des modèles Yamaha 2008, l’équipe de Motoneiges.ca a eu la chance de faire l’essais du tout dernier né de l’écurie Nipponne soit : La FX Nytro 2008. Même si elle est assemblée au Japon comme toutes les motoneiges Yamaha, cette motoneige de type Snocross a été conçue aux États-Unis spécialement pour la compétition. Dans les faits, cette première vraie motoneige de Snocross à quatre-temps a menée l’équipe Yamaha à une victoire historique, en janvier dernier, dans le circuit professionnel. La FX Nytro est devenue la première motoneige à quatre temps à gagner dans la catégorie des 600cc. Ce n’est pas le fruit du hasard si le fougueux moteur de 130hp de la Nytro a une cylindrée de 1049cc : la limite pour compétitionner avec des 600cc à deux temps étant de 1050cc pour le quatre temps. Outre le nouveau moteur de 130hp qui équipe cette motoneige, notons l’utilisation du plein potentiel du châssis FX que nous avons connu en 2007 avec l’arrivé (ou le retour) de la Phazer.

L’arrivée du FX Nytro au Canada en 2008 est en grande partie due à Jon Blaicher responsable du produit motoneige au Canada. Après avoir refusé successivement en décembre 2006 et janvier 2007 d’introduire ce modèle sur le marché Canadien, celui-ci a finalement réussi à influencer les ingénieurs américain travaillant sur ce projet afin qu’il nous livre une suspension adaptée au marché Canadien. Il faut comprendre que pour le marché du Snocross aux États-Unis, les suspensions requises donnent carrément l’impression d’être sur une barre de métal. Heureusement, l’équipe de Yamaha a travaillé sans relâche dans les derniers mois afin de nous proposer une version très efficace pour notre style de sentier. Ceci dit, rien de mieux qu’une randonnée dans des sentiers raboteux afin de constater l’efficacité de la monture.

Lors de nos essais au nord de St-Alexie-des-Monts, les conditions de sentiers étaient bosselées et la neige commençait à être plus rare. Bien que court comme essais, les quelques kilomètres parcourues nous ont permis de tirer quelques grandes conclusions. Tout d’abord, il faut donner une mention exceptionnelle au nouveau Genesis 130FI. La reprise époustouflante de ce moteur peut faire rougir n’importe lequel deux-temps et ce, à tous les régimes. Pour ce que nous en avons vue, ce moteur est tout simplement incroyable tant il est « nerveux ». Avec le son caractéristique à Yamaha, ce 3 cylindres inspirés du Genesis 120 n’a rien à voir avec son prédécesseur. Selon Motoneiges.ca, il risque de causer des surprises… même au Genesis 150FI sur les premiers mètres. Naturellement, les gens de Yamaha n’approuvent pas cette théorie… sans la nier.

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

Notons également l’incroyable manoeuvrabilité de la FX Nytro. La conduite dans les bosses et les virages est très impressionnante et rend le comportement de la machine très prévisible. Bien qu’on nous ait mis en garde sur l’évaluation de la suspension de l’unité que nous avons essayée (nous expliquant que la version de production sera pleinement calibrée pour les besoins du Québec), nous pouvons déjà entrevoir de très belles choses pour les modèles de série.

L’arrivée de cette motoneige chez Yamaha pour 2008 est très excitante mais ne vous méprenez pas ! La FX Nytro n’est pas une alternative au Vector ou à l’Apex, mais bien un complément dans un segment de marché où Yamaha était absent soit, le snocross. Elle s’adresse à la clientèle qui aime la conduite ultra-sportive dans les bosses et non, aux marchés des machines de longues randonnées où Yamaha offre déjà plusieurs modèles à succès.

Auberge du Draveur - Motoneige