Arctic Cat XF 9000 Cross Country Limited 2017 – Analyse pré-randonnée

Arctic Cat XF 9000 Cross Country Limited 2017 – Analyse pré-randonnée

Quand arrive le moment de choisir une nouvelle motoneige, beaucoup d’informations ont été décortiquées. S’il s’agit d’un modèle existant, des essais ont sans aucun doute été faits de façon à confirmer le choix final avant cet achat important.

Arctic Cat XF 9000 Cross Country Limited 2017

Quand il s’agit d’un nouveau modèle, l’information est disponible en moins grande quantité et il est très difficile de faire un essai en piste. L’analyse des données disponibles prend alors encore plus d’importance.

Voici donc, en quelques lignes, ce que nous pouvons vous dire au sujet de la nouvelle monture élaborée par Arctic Cat, conjointement avec le motoriste Yamaha, réalisée suite à l’entente entre les 2 manufacturiers qui en a surpris plus d’un.

Moteur

Commençons d’abord par le cœur de la XF 9000 Cross Country Limited. Il s’agit réellement de la caractéristique la plus importante. Tout le reste, c’est-à-dire le châssis, la suspension, l’embrayage ou toute autre composante de cette motoneige, ne viendra qu’accompagner le nouveau 3 cylindres turbocompressé et sera mesuré en fonction des performances hors du commun qu’il peut procurer. Nous le savons, l’association Arctic Cat/Yamaha vient de créer une nouvelle catégorie avec les 180 chevaux annoncés. Reste à savoir si les autres composantes de la motoneige seront à la hauteur.

Ce qui est encore plus impressionnant de ce moteur est que la principale caractéristique visée n’était justement pas la puissance maximale. En effet, la conception de l’ensemble visait plutôt une courbe de puissance bien étalée ainsi qu’un temps de réponse le plus faible possible. La puissance maximale mesurée sur dynamomètre au printemps (voir article http://www.motoneiges.ca/actions/page?docId=8973&ctx=ctx&p=Le%20moteur%20Genesis%20turbo%20de%20pre-production%20depasse%20les%20200%20HP%20 ) se situait aux alentours de 8 800 RPM alors qu’à 6 500 RPM, plus de 150 chevaux étaient déjà disponibles. Pour ce qui est du temps de réponse, le collecteur d’échappement, la turbine et le compresseur à inertie réduite ainsi que les 3 corps d’admission devraient aider à le réduire au minimum.

Inutile de vous dire que nous serons aux aguets et prêts à analyser les performances de ce nouveau moteur et que les moindres détails vous seront transmis tout au long de la saison 2017.

Embrayage

C’est l’équipe Team qui a mis au point les poulies de l’ensemble Arctic Drive qui auront la lourde tâche d’ajuster la vitesse de l’arbre de sortie. Le glissement a été réduit pour permettre une température d’opération plus basse.  Il faudra voir si cela est suffisant pour donner une durabilité acceptable à la courroie.

Autre point d’intérêt est que la calibration de l’embrayage peut donner une personnalité différente à la motoneige. Est-ce que l’équipe Team aura opté pour le confort et les démarrages tout en douceur ou bien la performance pure avec des départs brusques? Probablement un compromis, mais entre les 2 extrêmes, il y a plusieurs possibilités. Les essais qui seront faits cette saison par nos pilotes pourront témoigner des choix qui ont été faits.

Il faut dire qu’étant donné la vocation hybride de la XF 9000 Cross Country, le ratio de 22/48 (0,458) utilisé dans le carter de chaine en magnésium est différent de celui utilisé pour le Thundercat (24/50 = 0,480) par exemple (voir article http://www.motoneiges.ca/actions/page?docId=9439&request_locale=fr).  Ce ratio qui est environ 4,8 % plus court sur la XF 9000, lui permettra de mieux travailler en neige profonde.

Les autres caractéristiques de la transmission ne sont pas sans intérêt. Quelle est l’inertie de l’ensemble? Comment sont les reprises? Les embrayages de motoneige font partie d’un monde plus près de l’ésotérisme que de la science pour plusieurs. Nous aurons la chance de gouter à la potion que les gourous de l’équipe Team ont pris soin de préparer et ensuite, plus tard en saison, nous pourrons vous parler de toute la magie qui en ressort.

Suspension avant

Arctic Cat le sait, une clientèle de plus en plus nombreuse souhaite faire de la motoneige hors sentier. L’attrait de la XF 9000 Cross Country Limited est de le permettre tout en conservant la capacité de parcourir les sentiers balisés. Marier ces 2 sports est un tour de force qui est rendu possible, entre autres, par la calibration de la suspension. À l’avant, ce sont des amortisseurs Fox ajustables en 3 positions. La position 1 étant le réglage offrant le plus de confort tandis que le réglage 3 donne à la XF 9000 un comportement plus sportif. Les molettes sont de bonne dimension et devraient être faciles à manipuler même avec des gants.


Suspension avant et amortisseurs Fox Zero QS3

Suspension arrière


 Suspension arrière de la XF 9000 Cross Country Limited

Un autre amortisseur Fox s’occupe de la partie arrière. Il s’agit aussi d’un modèle Zero QS3 muni d’une molette à 3 positions qui cette fois, est placée entre les roulettes de la suspension. L’accès plutôt difficile risque de décourager le désir de faire des essais pendant une randonnée. Surtout lorsque la neige ou la glace se sera accumulée après quelques minutes en sentier. 


 Position de la molette de l’amortisseur arrière

Pour la partie centrale de la suspension arrière, un amortisseur à gaz à piston flottant interne Arctic Cat est utilisé. Le principe « Slide-Action » est utilisé, comme dans plusieurs modèles Arctic Cat.


 Glissière en U de principe Slide-Action

Skis

Ce sont les skis ProCross – 6 qui ont été choisis pour aider à guider le Cross Country dans les sentiers et dans la poudreuse. Ils possèdent une quille profonde pour aider à manœuvrer dans les conditions variées. 

Chenille

Arctic Cat a fait un choix intéressant pour la chenille Backcountry X de 137 po (348 cm) qui confirme sans équivoque le destin choisi pour la gamme XF. Les talons de 1.75 po (4,45 cm) serviront à déménager la Cross Country dans la neige profonde sans problème.

Commandes et tableau de bord

Bien qu’efficaces et faciles à manipuler, les commandes pour le chauffe-mains et le chauffe-pouce ne permettent que 3 positions, soit l’arrêt, une position basse et une position maximale. Cela nécessite d’ajuster souvent l’intensité pour garder une température confortable. Nous verrons en essai si la puissance maximale est suffisante. 


Commandes bien positionnées

Il y a la prise 12V qui sera très utile.  Facile d’accès et à l’abri puisqu’elle est située tout juste derrière le pare-brise, elle pourra vous servir à connecter un GPS, ou un chargeur pour cellulaire. On peut même s’en servir pour y placer un adaptateur pour connecter une visière chauffante puisqu’il n’y en a pas de série.


Prise 12V toujours pratique

Pour transmettre les informations que le pilote choisit, les cadrans de la XF 9000 Cross Country sont très efficaces. 5 plages d’information sont affichées et il est possible de choisir à la position désirée l’heure, le kilométrage journalier (2 mesures disponibles), l’odomètre, la vitesse de la motoneige, la vitesse de rotation du moteur (RPM), la température du liquide de refroidissement, la température de l’air d’admission… etc!


 Tableau de bord

Le soir, l’affichage reste facile à lire sans être éblouissant.

Siège chauffant

En effet, un siège chauffant! Il est possible d’ajuster l’intensité basse ou maximale. Un ajout intéressant lors des longues randonnées qui se terminent une fois le soleil couché, ou encore, après avoir eu chaud en revenant d’une randonnée hors sentiers. Les fesses au chaud pour chasser les frissons dans le dos!

Esthétique

Bien que l’esthétique n’a pas de fonction importante, c’est bien la première chose que l’on remarque. De ce côté, pas de problèmes : la XF 9000 Cross Country Limited se fera remarquer. Il faut noter quelques améliorations aux panneaux qui sont maintenant plus faciles à manipuler. Les boutons peuvent même être tournés sans avoir à enlever les gants.


 Nouveaux boutons de maintien des panneaux

Avec toutes les caractéristiques offertes par la XF 9000, nous aurons beaucoup de points à évaluer : performance, confort, comportement en sentiers durcis ou non, comportement hors sentiers, ajustement des suspensions et plus! Les prochains articles pourront vous donner plus de détails sur ces points en plus d’essayer de vous transmettre une partie de l’émotion que nous aurons à rouler avec cette motoneige.

À bientôt!