Essai de l’huile Ipone Snow Racing 2 pour moteur à 2 temps

Essai de l’huile Ipone Snow Racing 2 pour moteur à 2 temps

J’ai tout récemment fait l’essai de l’huile Ipone Snow Racing 2 pour moteur à 2 temps, une gracieuseté et distribuée par Kimpex, commanditaire du magazine. Pour cette saison 2016, je désirais faire l’essai d’huile de synthèse afin d’analyser les propriétés.

Le contexte de l’essai

Avec un climat hivernal un peu houleux comme tous ont pu constater, l’évaluation du produit ne s’est effectuée que sur une courte période, soit l’instant d’une balade de 500 km. Il est certain que j’aurais aimé l’évaluer un peu plus longtemps et en dire un peu plus sur les qualités du produit, soit en faisant divers essais comme vérifier la viscosité par point d’écoulement à basse température ou encore d’inspecter le niveau d’encrassement dû aux dépôts de carbone sur les valves d’échappement sur une distance de 5 000 km. Mais dans la situation, j’ai dû me satisfaire d’essais plus modestes. Pour le test, l’huile a été testée sur un moulin 600 E-TEC de BRP, soit avec l’injection directe ainsi pourvu de valves d’échappement. Bien que l’huile Ipone Snow Racing 2  soit à part entière synthétique, celle-ci est également conçue pour fonctionner sur des modèles sans ces valves.

Nos constatations sur le produit

Première constatation, le produit Ipone Snow Racing 2 répond bien aux normes des autres compagnies concurrentes. C’est à dire, il y a absence de fumée tant au moment où le moteur tourne au ralenti que lors des reprises rapides. Même si le système d’injection contrôle l’huile qui est injectée, j’ai constaté qu’une huile de moins bonne qualité du type semi-synthétique  produisait davantage de fumée. Dans ces faits, cela signifie que l’huile n’atteint pas totalement  la température d’inflammabilité. Ceci  explique que les vapeurs d’huile ne parviennent pas à maintenir une auto-combustion. Donc, il y a plus de fumée ainsi que de dépôts de carbone à la sortie.  

Deuxième constatation est qu’il y a une légère odeur de fraise qui se dégage une fois le produit brûlé. C’est en fait une des particularités du produit Ipone. Après quelques discussions avec d’autres motoneigistes, il semblerait que certains moteurs dégageraient une odeur de fraise  plus significative et qui pourrait parfois devenir quelque peu désagréable. Et pour finir, l’avantage d’utiliser une huile synthétique est qu’elle offre une meilleure résistance à l’oxydation à une très haute température.  

Essai des amortisseurs Smart Shox de BRP

Selon l’information obtenue du manufacturier, l’huile Ipone est conçue pour fonctionner à des températures aussi basses que -54 °C et répond aux hautes normes de qualité en termes d’efficacité car elle est certifiée API TC. Pour les personnes concernées, c’est une huile 100 % synthétique qui est conçue pour des utilisations dans lesquelles les composantes du moteur sont grandement sollicitées, soit entre 8 000 et 9 000 tr/min et dans une grande plage de température extérieure.  

En conclusion

Pour ma part, je crois en effet que l’huile Ipone Snow Racing 2 distribuée par Kimpex est un produit de qualité qui peut très bien être comparé aux autres produits concurrents sur le marché.  Comme mentionné plus tôt, sa certification API TC indique qu’elle est de qualité supérieure aux autres telles TC-W3 ou encore SSS, car le point d’écoulement de celles-ci tourne autour de -42 °C à  -48 °C versus -54 °C pour la Ipone. 

Auberge du Draveur - Motoneige