La Pantera 7000 2016 : mes premiers commentaires

La Pantera 7000 2016 : mes premiers commentaires

Pantera 7000 2016

Arctic Cat offre pour les voyageurs en 2016 la Pantera 7000 qui est une motoneige de tourisme avec de grandes qualités que nous avons découvertes dans nos premières longues randonnées. 

Cette motoneige à 2 places, d’une longueur de 131’’/332,7 cm et munie d’une chenille de 154’’/391,1 cm est impressionnante par sa longueur synonyme de confort, ses équipements standards et son allure très attrayante. Son moteur, un 1049 cm3  à quatre temps à injection, lui donne tout le pouvoir désiré sur les sentiers et des vitesses de pointe pouvant atteindre le double de ce qui est permis sur le réseau fédéré du Québec. Son système d’injection assure de bonnes reprises et des démarrages faciles par temps froid. 

Cette Pantera est vraiment une motoneige qui sera très appréciée des voyageurs autant pour son confort, que pour ses équipements et sa facilité de maitrise. 

Côté confort, la suspension avant Arctic Race avec barre stabilisatrice et les skis avec lisse à double quille contribuent à la rendre très agréable à conduire. Donc une bonne précision dans les virages sans toutefois mettre trop d’efforts sur le guidon. Nous sentons que nous avons le guidon bien en main et que la motoneige se pilote facilement et agréablement. La suspension arrière Slide-Action nous pardonne d’avoir omis de repérer une cavité soudaine dans le sentier sans pour autant vouloir nous projeter en bas de la machine ou nous attribuer une douleur au coccyx ou aux vertèbres qui prendra quelques kilomètres à oublier. Bref, sur sentier, cette Pantera est très confortable et a une tenue optimale. Aussi, le système de suspension permet des ajustements selon les circonstances, selon nos poids incluant les bagages, nos gouts. Cet ajustement ou balancement permet aussi de donner plus de mordant aux skis selon la conduite désirée.

Côté bagages, le coffre en arrière du banc et les 2 coffres du tunnel ont assez de contenance pour partir en voyage plusieurs jours et avoir suffisamment de rechanges et de vêtements pour les petites soirées dans les auberges et relais. De plus, les valises de tunnel se détachent facilement, ce qui facilite l’arrivée et le transport de vos bagages à la chambre. Le coffre arrière sur le tunnel, outre sa bonne contenance, donne accès au double réservoir de carburant qui vient ajouter 16 litres au réservoir avant qui contient déjà 40 litres. Ces 56 litres de réserve dans une motoneige qui n’est quand même pas très gourmande, assurent ainsi une très bonne autonomie, ce qui évite de toujours avoir à chercher les postes de ravitaillement dans une région qui ne nous est pas familière. Donc, assez de réserve d’essence pour rouler en paix jusqu’à la prochaine auberge. Ce réservoir additionnel sur la Pantera est une très belle initiative d’Arctic Cat. 

Pleins feux sur les accessoires Lock & Ride Flex de Polaris

Pantera 7000 2016

En termes d’instrumentation, la Pantera est vraiment à la fine pointe. En sus des instruments habituels, soit l’odomètre, le compte-tours, les indicateurs de distance de la randonnée et de la journée, la température, les niveaux de liquide, l’état de la batterie, une horloge etc., la Pantera est même munie d’un altimètre nous permettant de savoir où nous en sommes dans les paysages inconnus et d’un horomètre pour nous permettre de se rappeler certaines choses sur l’entretien ou autres. 

Les prises électriques 12 volts pour les casques et vêtements sont présentes de même que les poignées chauffantes non seulement pour le pilote, mais aussi pour le confort du passager. Le pare-brise est de bonne dimension pour une bonne protection. Les miroirs sont biens placés et efficaces. 

Les seules petites améliorations que nous pourrions suggérer et qui seraient surement appréciées concernent la relocalisation du bouton de commande pour les sièges chauffants. En route avec un casque, il devient périlleux d’incliner la tête à ce point pour rejoindre cette commande actuellement trop loin du guidon. Il faut pratiquement arrêter pour faire cette opération en toute sécurité. 

Enfin en matière de bruit, la Pantera enregistre entre 69 et 75 dB lorsque le moteur tourne au ralenti. Certains concurrents d’Arctic Cat, sans toutefois les nommer, offrent maintenant des motoneiges autant dans les catégories 4 temps et 2 temps, beaucoup moins bruyantes, dont l’intensité se situe autour de 60 dB. Comme le bruit est l’élément marteau des anti-motoneigistes qui cherchent à mettre des restrictions et des interdictions de circuler partout, l’industrie de la motoneige aurait intérêt à développer des systèmes d’échappement plus performants. Le bruit du moteur devrait se situer autour et sous les 60 décibels, soit le bruit d’une conversation normale entre individus. Une motoneige de tourisme n’a pas à être bruyante.

Pantera 7000 2016

En conclusion, la Pantera est une motoneige de tourisme remplie de belles qualités et nous vous reviendrons avec plus d’appréciation terrain suite à notre longue randonnée des prochaines semaines sur les territoires nordiques de la Baie James. 

Plateforme Marlon Xplore Pro II- année 2

 

Les Motoneiges Géro