La popularité de la pratique de la motoneige en forte hausse

Depuis le début de la pandémie, l’industrie de la motoneige a connu une forte augmentation de ses adeptes. Bien qu’on pouvait voir une légère hausse d’années en années jusqu’en 2019, le nombre de nouveaux adeptes a, pour ainsi dire, explosé depuis le milieu de l’été 2020. Cette tendance a, entre autres, aussi été observée pour la moto, le quad et la motomarine.

Cette hausse des propriétaires de motoneiges a permis à la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec (FCMQ) de fracasser le record du nombre de droits d’accès vendus lors de la prévente qui s’est terminée le 9 décembre dernier. Les astres étaient bien alignés afin de faire de cette prévente un succès. En effet, l’arrivée de la neige dans plusieurs régions a agi comme catalyseur.

De plus, la FCMQ offrait une nouvelle option pour ceux qui n’avaient pas reçu leur nouvelle motoneige. En effet, ils avaient la possibilité de faire une réservation pour profiter du prix de la prévente pour l’émission d’un droit d’accès après le 9 décembre. Ceci a probablement aussi grandement aidé a vendre davantage de droits d’accès.

Nombre de membres 2022

Ainsi, avec plus de 102 000 droits d’accès vendus en prévente, la saison 2021-2022 s’annonce très bonne pour les clubs de la province. Le nombre de droits d’accès pour la saison complète pourrait dépasser les 120 000. En effet, bon an, mal an, la prévente constitue entre 80% et 85% du nombre total de droits d’accès vendus.

Pénurie de motoneiges neuves ou usagées

Tout comme l’année dernière, de nombreux concessionnaires, toutes marques confondues, n’ont plus aucune motoneige à vendre dans leur showroom. Cette pénurie a fait grimper la demande des usagers. Ceci a provoqué une hausse de la valeur des motoneiges de seconde main. C’est la loi de l’offre et de la demande !

Retards de production et de livraison des motoneiges 2022

Tous les manufacturiers et concessionnaires que j’ai consulté depuis le printemps dernier sont unanimes. Les ventes du printemps ont été plus qu’excellentes. Elles ont été si fortes que les manufacturiers ont imposé des quotas à leurs concessionnaires sur de nombreux modèles.

C’est bien beau vendre des motoneiges, mais encore faut-il les fabriquer ! C’est le constat que les fabricants ont dû faire lorsqu’ils voyaient entrer les commandes de motoneiges 2022. Pour construire des motoneiges, ça prend une chaîne de montage disponible, du personnel et les composantes en main.

Est-ce que vous êtes légaux pour circuler en sentier au Québec?

Les périodes de production ont été allongées, les fabricants ont fait des pirouettes pour s’assurer d’avoir des employés dans les usines, mais ils n’avaient pas le contrôle sur la disponibilité de certaines composantes.

La disponibilité et la livraison des pièces électroniques, amortisseurs et bien d’autres composantes a été un défi incessant pour les fabricants.

Comme si cela n’était pas déjà assez compliqué, les coûts et les délais des transporteurs sont aussi en hausse.

Diminuer les délais et leurs impacts

Il était clair au cours des derniers mois que certaines pièces ne seraient pas disponibles pour un certain temps. Les fabricants ont pris des mesures afin d’envoyer, lorsque c’était possible, les motoneiges incomplètes chez les concessionnaires. Les pièces manquantes seront reçues plus tard. Cette stratégie a permis de grandement diminuer l’impact sur la livraison de la motoneige au nouveau propriétaire.

La saison arrive vite…

À quelques jours du congé des Fêtes et du début de la saison de motoneiges, les motoneigistes qui sont en attente de leur nouveau véhicule montrent des signes d’impatience. Bien que ceci soit compréhensible, cette situation est hors du contrôle des concessionnaires. On ne peut pas blâmer les fabricants non plus. Tout ceci dépend d’un concours de circonstances incontrôlables. L’envergure de l’impact sur les délais ou la disponibilité des motoneiges 2022 dépend de l’efficacité des mesures qu’un fabricant a mis en place.

Il faut donc faire preuve de compréhension envers votre concessionnaire et le fabricant. Ce n’est pas évident ni pour vous, ni pour eux! Je suis certain qu’ils font tout ce qu’il est en leur pouvoir pour vous livrer votre nouvelle motoneige dans les meilleurs délais possibles.

Bonne saison !